Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La remontée spectaculaire du Canadien contre les Sénateurs s’avère un point tournant

mercredi 2014-03-26 / 1:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


La remontée spectaculaire du Canadien contre les Sénateurs s’avère un point tournant
La remontée spectaculaire du Canadien contre les Sénateurs s’avère un point tournant

MONTRÉAL – Après avoir remporté deux gros matchs de suite contre ses plus importants rivaux de la section atlantique, à Toronto contre les Maple Leafs samedi puis à Boston face aux Bruins lundi, le Canadien de Montréal aurait pu se laisser distraire par le fait que les Sabres de Buffalo figurent au dernier rang du classement de la LNH et qu’il les a déjà battus trois fois cette saison.

L’attaquant du Canadien Daniel Brière a d’ailleurs admis que ce duel contre les Sabres était un peu le négligé des trois par le Tricolore contre ses rivaux de section.

« À Toronto c’était un match crucial, on ne pouvait absolument pas le perdre, a-t-il déclaré. À Boston, c’est l’émotion qui nous a transportés tout au long du match. On voulait premièrement [gagner] pour Peter Budaj, et ce sont toujours des matchs spéciaux contre les Bruins. Donc le match des trois qui a peut-être été un peu oublié et dont on ne parlait pas vraiment, c’était celui contre les Sabres. C’était difficile de se motiver aujourd’hui (mardi) pour sauter sur la patinoire. […] C’est ce qui explique un peu notre lent début de match. »

Les Sabres nous avaient bien prévenus mardi matin après leur séance d’entraînement; avec leurs espoirs de participer aux séries éliminatoires anéantis depuis déjà un bon moment, ils n’ont pas l’intention de rendre la tâche facile aux équipes qui sont encore dans la course, et ne se gêneront pas pour jouer les trouble-fêtes.

Le Canadien est passé près de tomber dans le piège, mais il a finalement marqué deux buts en troisième période pour se sauver avec une victoire de 2-0, et ainsi amasser six points sur une possibilité de six lors de ces trois rencontres cruciales. Les hommes de Michel Therrien ont par le fait même signé un sixième gain à leurs sept derniers matchs.

Cette série de succès coïncide étrangement avec la remontée spectaculaire réalisée par le Tricolore contre les Sénateurs d’Ottawa il y a exactement 10 jours.

Avant cette rencontre, le CH avait encaissé trois revers de suite et se dirigeait dangereusement vers un quatrième, quand Lars Eller, Brian Gionta, David Desharnais et finalement Francis Bouillon – en prolongation – ont fait vibrer les cordages en moins de cinq minutes pour permettre au Canadien de soutirer les deux points aux Sénateurs.

De l’avis de Max Pacioretty, auteur d’un des deux buts du CH contre les Sabres mardi, cet affrontement du 15 mars contre Ottawa a eu un effet immédiat sur la confiance de l’équipe.

« Ça nous a beaucoup aidés. On éprouvait des difficultés à trouver le fond du filet et de réussir à en marquer quatre en cinq minutes, c’était un match étrange, a dit Pacioretty. Ça se passe tellement plus entre les deux oreilles que les gens le croient. On a tout le talent qu’il faut pour marquer des buts, mais à ce moment-là on était en difficulté. On a donc gardé les choses simples et gagné en momentum, et ce match à Ottawa nous a vraiment aidés. »

Pour Brière cependant, ce genre de match peut arriver à tout le monde, et ce qu’il faut retenir c’est la manière dont l’équipe a saisi la chance qui s’est présentée à elle.

« Ça ne fait pas de doute, je crois vraiment que ce match a été un point tournant, a-t-il mentionné. Mais je pense que toutes les équipes connaissent ce genre de match au moins une fois par saison, et ce qui importe c’est la façon dont elles réagissent. On a très bien fait depuis ce match, on a utilisé cette confiance. On n’a pas toujours eu des matchs parfaits, mais à cause de ce match on sait maintenant qu’on peut toujours trouver un moyen de gagner.

« Mentalement, je crois que c’est un avantage énorme de savoir que même si on connaît une mauvaise période, on peut quand même trouver un moyen de l’emporter. Nos gardiens de but y sont évidemment pour beaucoup, et même quand on ne joue pas aussi bien ils nous permettent de rester dans le match. »

Pacioretty insiste par contre sur le fait que malgré les récents succès de l’équipe, il y a toujours place à amélioration.

« On a eu du succès qui a paru au classement et sur les feuilles de pointage ces derniers temps, mais j’ai l’impression qu’on peut en donner encore plus, a-t-il évoqué. Évidemment, le match [contre les Bruins], on était content d’avoir gagné, mais ça aurait pu aller d’un côté comme de l’autre et on a dû compter sur Budaj. Ce soir (mardi) encore, Carey [Price] a été super pour nous lui aussi alors on est définitivement heureux de nos résultats, mais je crois qu’on est tout de même motivés à faire mieux et tous les espoirs sont permis pour cette équipe. On est un peu les sous-estimés et tout le monde veut jouer ici; il semble qu’à chaque match il y a un héros différent et c’est ce qui est plaisant avec cette équipe. »

Mais malgré tout ce qui a été dit sur la signification de leur victoire contre les Sénateurs, Therrien n’a toujours d’yeux que sur son objectif; accéder aux séries éliminatoires.

« À ce temps-ci de l’année, l’adversaire importe peu. On comprend qu’il y a des matchs plus émotifs, comme ceux qu’on a joués à Toronto et à Boston, mais notre objectif est de faire les séries, a-t-il déclaré. On sait que ces équipes vont se battre jusqu’à la toute fin, mais ce soir (mardi) c’était les deux points qui importaient. Ce n’était pas les Sabres de Buffalo qui importaient, c’était nous. On voulait s’assurer de jouer de la bonne manière et on est allé chercher ces deux points. »

 

La LNH sur Facebook