Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien perd les services des attaquants Dale Weise et Travis Moen

mardi 2014-03-25 / 23:56 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Le Canadien perd les services des attaquants Dale Weise et Travis Moen
Le Canadien perd les services des attaquants Dale Weise et Travis Moen

MONTRÉAL - Le Canadien a perdu les services des attaquants de soutien Dale Weise et Travis Moen pour un bout de temps.

Dans le cas de Weise, qui a subi une blessure au haut du corps au cours du match contre les Bruins de Boston lundi, on parle d'une absence de deux à trois semaines.

Pour ce qui est de Moen, l'équipe a indiqué qu'il a été victime d'une commotion cérébrale à la suite du combat qu'il a livré à Kevan Miller des Bruins — celui qui avait provoqué la chute de Weise contre la rampe. Son absence sera d'au minimum une semaine, a-t-on fait savoir.

Brandon Prust (haut du corps) étant à l'écart du jeu jusqu'à la fin de la saison régulière, le Tricolore a donc vu tomber au combat les trois membres du quatrième trio qui lui avaient procuré trois buts dans la victoire de 6-3 contre l'Avalanche du Colorado, il y a une semaine à peine.

«Tous trois allaient bien ensemble. Ils formaient un bon trio, a souligné l'entraîneur Michel Therrien. Nous avons vu ce soir la profondeur que nous avons à l'attaque, avec Lars Eller qui jouait sur le quatrième trio, en compagnie de Michaël Bournival et de Ryan White. Ces trois-là ont accompli du bon travail. On leur demande de passer le plus de temps possible en zone offensive, et c'est ce qu'ils ont fait.

«Les choses peuvent changer rapidement, comme on le constate, a ajouté Therrien. C'est important d'avoir de la profondeur.»

Le Canadien a gagné cinq des six matchs qu'il a disputés depuis la remontée historique qu'il a effectuée contre les Sénateurs d'Ottawa.

«Ce match-là nous a insufflé de la confiance», a répété l'entraîneur, qui a admis avoir quelque peu retenu son souffle en voyant Carey Price se chamailler avec des joueurs des Sabres, après le son final de la sirène.

Lucic fait jaser

Dans le vestiaire, on a tout autant parlé aux joueurs des propos que Milan Lucic a tenus la veille que du match contre les Sabres.

Lundi soir, Lucic a qualifié le défenseur Alexei Emelin de «poule mouillée» en l'accusant d'avoir tenté de le blesser aux genoux quand il l'a fait culbuter au centre de la glace, en début de match. Lucic s'est également défendu d'avoir dardé Emelin au postérieur vers la fin de la troisième période. Le geste est d'ailleurs resté impuni par la LNH, mardi.

Therrien a fait accroire aux journalistes, sans succès, qu'il n'avait pas pris connaissance de la remarque désobligeante de Lucic. Le sourire qu'a arboré l'entraîneur à la fin de sa réponse valait mille mots.

Price a tenté de minimiser l'importance de la controverse en faisant remarquer qu'on peut dire des choses sous le coup de l'émotion.

«Au bout du compte, le hockey se joue sur la glace», a-t-il tranché.

L'attaquant Daniel Brière a été plus avare, en affirmant que son coéquipier avait prouvé sur la glace du TD Garden qu'il était tout sauf une «poule mouillée».

«Alexei a fait perdre la tête aux joueurs des Bruins et il a marqué notre seul but en temps réglementaire. On doit lui donner du mérite pour ça. Il est allé à la guerre contre Lucic, à plusieurs reprises. Ce n'est peut-être pas l'expression que j'utiliserais pour le décrire», a-t-il résumé.

 

La LNH sur Facebook