Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Nicolas Deslauriers vivra son baptême au Centre Bell

mardi 2014-03-25 / 14:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Nicolas Deslauriers vivra son baptême au Centre Bell
Nicolas Deslauriers, échangé à Buffalo par les Kings à la date limite des transactions, se prépare à disputer le premier match de sa carrière au Centre Bell mardi soir

MONTRÉAL – La dernière fois que Nicolas Deslauriers a mis les pieds au Centre Bell remonte à juin 2009, quand il avait été repêché à Montréal par les Kings de Los Angeles en troisième ronde (84e au total).

Près de cinq ans plus tard, le voilà de retour dans l’antre de l’équipe de son enfance, le Canadien de Montréal, mais dans l’uniforme des Sabres de Buffalo.

Deslauriers, échangé à Buffalo par les Kings à la date limite des transactions au début du mois, se prépare à disputer le premier match de sa carrière au Centre Bell mardi soir quand le Tricolore accueillera les Sabres pour le quatrième et dernier duel entre les deux équipes cette saison.

Avec une victoire, le Canadien pourrait d’ailleurs balayer la série d’affrontements contre les Sabres cette année pour une première fois depuis la saison 1978-79.

Deslauriers, natif de Lasalle, a bien tenté de cacher son excitation à l’idée de faire face au Canadien, mais même les moins perspicaces d’entre nous auraient eu du mal à ne pas remarquer les étincelles qu’il avait dans les yeux quand les journalistes l’ont questionné à ce sujet après l’entraînement des siens.

« La seule fois où je suis venu ici, c’était pour le [repêchage en 2009]. Je n’ai jamais joué ici même quand j’étais jeune, a mentionné Deslauriers. Je suis venu voir le Canadien jouer quelques fois, mais je n’ai jamais mis les pieds sur la glace. Même juste ce matin [à l’entraînement], c’était quelque chose de spécial. Sauf que j’essaie de ne pas trop y penser. La famille sera là, c’est excitant, mais au fond c’est une distraction et il ne faut pas trop que j’y pense. »

Et si le Québécois refuse autant de se laisser distraire par la rencontre de mardi, c’est peut-être aussi parce qu’il est très conscient qu’il aurait bien pu ne pas faire partie de la formation des Sabres au moment où on se parle.

Deslauriers a amorcé la saison avec les Monarchs de Manchester dans la Ligue américaine de hockey, le club-école des Kings, où il a inscrit 18 buts et amassé 39 points en 60 matchs avant d’être échangé aux Sabres.

L’athlète de 23 ans a ensuite bénéficié d’une occasion en or de se faire valoir à Buffalo, où l’équipe est en quelque sorte en phase de reconstruction en plus d’être décimée par les blessures.

De son propre avis, toutes les planètes étaient alignées pour que Deslauriers ait sa chance avec les Sabres.

« Juste le fait d’avoir été échangé ici, ç’a tout changé pour moi, a-t-il évoqué. Tu pars de L.A. où l’équipe a la chance de gagner la Coupe Stanley presqu’à chaque année, vers un club qui est dernier et qui a beaucoup de blessés. Quand je me suis fait échanger, je me concentrais vraiment sur la Ligue américaine puisque je connaissais quand même une bonne année, mais on m’a tout de suite rappelé. Je ne pensais même pas jouer, je pensais participer à quelques entraînements et rester une semaine, mais un autre joueur s’est blessé. […] Je vais disputer mon 10e match [mardi soir], une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout en arrivant ici. »

Les Sabres, qui ont perdu huit de leurs neuf dernières rencontres, pourront cependant compter sur le retour de leur défenseur format géant Tyler Myers contre le Canadien, sur la touche depuis cinq matchs en raison d’une blessure au coude.

Ted Nolan, l’entraîneur par intérim à Buffalo, a clairement indiqué qu’il n’avait pas l’intention de limiter le temps de glace de Myers pour faciliter son retour.

« Ce sont des étalons, il faut les laisser courir, a-t-il dit à la blague. Je ne vais pas le retenir. Il est grand, il peut patiner, il lit le jeu assez bien. Je vais peut-être garder ses premières présences courtes, mais le laisser aller le reste du temps. »

L’attaquant Ville Leino, laissé de côté par les Sabres au cours des deux dernières rencontres, effectuera un retour mardi au sein du quatrième trio en remplacement de Zenon Konopka, qui s’est blessé au dos dans l’avion vers Montréal.

En plus du lot important de blessures, les transactions ont aussi apporté bon nombre de nouveaux visages à l’équipe, surtout chez les gardiens. Depuis le 13 mars, quatre gardiens différents ont obtenu le départ devant le filet des Sabres. Michal Neuvirth et Jhonas Enroth sont tous les deux tombés au combat en l’espace de quelques jours, alors que Nathan Lieuwen et Matt Hackett ont tour à tour été rappelés de la Ligue américaine.

« Cinq gardiens et autour de 40 joueurs », a mentionné Nolan quand on lui a demandé ses impressions sur tout le changement de personnel qu’il y avait eu au sein de l’équipe en si peu de temps. « Ç’a été un moment d’adaptation, mais le bon côté c’est que nous avons eu l’occasion de voir à l’œuvre beaucoup de nos jeunes joueurs. Ils n’auraient peut-être pas eu la chance d’acquérir de l’expérience dans la LNH si nous avions eu un alignement en santé toute l’année. »

C’est d’ailleurs Hackett, le neveu de l’ancien gardien du Canadien Jeff Hackett, qui sera d’office contre le Tricolore mardi. Neuvirth, que plusieurs croyaient s’approchait d’un retour au jeu, n’a même pas patiné mardi matin.

« Il ne va pas trop bien, a déclaré Nolan. On va peut-être devoir le renvoyer à Buffalo pour le réévaluer. Il ne progresse pas aussi bien qu’on l’aurait cru. »

Hackett fera face à Carey Price, lui qui a obtenu un jour de repos lundi quand Peter Budaj et le Canadien ont vaincu les Bruins à Boston pour signer un cinquième gain en six matchs, et freiner du même coup à 12 la séquence de victoires des Bruins.

Le Tricolore a perdu les services de Dale Weise et de Travis Moen en première période du match à Boston, alors qu’aucun des deux n’est revenu dans la rencontre par la suite.

Lars Eller, qui s’est blessé contre les Maple Leafs à Toronto samedi, n’était pas assez rétabli lundi pour faire face aux Bruins, mais réintégrera la formation mardi. Ryan White sera lui aussi de retour, lui qui a été laissé de côté contre Boston, puisque Weise et Moen ne seront pas en mesure de jouer.

Jarred Tinordi reprendra quant à lui sa place au sein de la formation après avoir été rayé lors des deux dernières rencontres, et ce aux dépens de Francis Bouillon.

Voici les formations probables pour les Sabres et le Canadien:

SABRES

Marcus FolignoTyler EnnisDrew Stafford

Cory ConacherCody HodgsonTorrey Mitchell

Nicolas DeslauriersBrian FlynnMatt D'Agostini

John ScottMatt EllisVille Leino

Tyler Myers - Christian Ehrhoff

Chad Ruhwedel - Henrik Tallinder

Mike Weber - Jamie McBain

Matt Hackett

Nathan Lieuwen

Blessés: Zenon Konopka (dos) Jhonas Enroth (bas du corps), Michal Neuvirth (bas du corps), Alexander Sulzer (haut du corps), Chris Stewart (cheville), Zemgus Girgensons (bas du corps)

CANADIEN

Max PaciorettyDavid DesharnaisThomas Vanek

Alex GalchenyukTomas PlekanecBrendan Gallagher

Rene BourqueDaniel BrièreBrian Gionta

Michael BournivalLars EllerRyan White

Jarred Tinordi - P.K. Subban

Andrei Markov - Alexei Emelin

Douglas Murray - Mike Weaver

Carey Price

Peter Budaj

Rayés: Francis Bouillon, George Parros

Blessés: Brandon Prust (haut du corps), Josh Gorges (main), Dale Weise (haut du corps), Travis Moen (haut du corps)

 

La LNH sur Facebook