Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Ovationné, Roy était un peu gêné; il a apprécié le geste du Canadien

mercredi 2014-03-19 / 0:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Ovationné, Roy était un peu gêné; il a apprécié le geste du Canadien
Ovationné, Roy était un peu gêné; il a apprécié le geste du Canadien

MONTRÉAL – Thomas Vanek a réalisé un tour du chapeau et le Canadien de Montréal a battu l’Avalanche du Colorado 6-3, mardi, alors que Patrick Roy effectuait sa première visite à titre d’entraîneur-chef de sa nouvelle équipe.

À la fin de la rencontre, la foule scandait « Vanek! Vanek! Vanek! » au Centre Bell, après avoir ovationné Roy avant le début de la rencontre pendant les hymnes nationaux quand on l’a montré à l’écran quelques secondes.

« J’étais un peu gêné », a révélé Roy quand il a été questionné sur l’ovation des partisans du Canadien. « Je faisais semblant que je ne l’avais pas vu, mais je l’avais vu!

« J’ai aimé ça. La façon dont ç’a été fait, c’était subtil. Ils ont montré beaucoup de classe. C’est comme ça que je le voulais. C’était très simple. Il y avait un match important à jouer. C’était deux points importants pour eux et pour nous. En bout de ligne, ce que je voulais, c’est que les amateurs aient un bon spectacle. »

Sa présence à Montréal suscitait beaucoup d'intérêt et Roy a expliqué qu’il s’est assuré de ne pas perdre sa concentration.

« J’ai essayé de ne pas trop regarder la télévision, mais c’est toujours apprécié de voir que les gens apprécient ce qu’on fait, a-t-il dit. C’est toujours flatteur de voir l’envergure que ça peut avoir quand je viens à Montréal. »

Le jeune Nathan MacKinnon a indiqué que Roy avait demandé aux joueurs de ne pas jouer pour lui, mais il était évident que ses joueurs voulaient lui procurer une victoire.

« Écoutez, a expliqué Roy, [Ryan] O’Reilly s’était blessé lors du dernier match et il voulait jouer. [Paul] Stastny est revenu au jeu. Je savais ce qu’ils faisaient. Je suis dans cette ligue depuis assez longtemps. J’ai beaucoup de respect pour mes joueurs et j’apprécie certainement ce que les gars ont fait.

« Mais je ne voulais pas qu’ils ressentent de la pression pour gagner un match pour leur entraîneur. Je voulais qu’ils sautent sur la glace pour gagner pour leur équipe de hockey. C’est notre équipe qui compte et je ne veux pas me placer avant l’équipe. Je suis fier d’eux et content de faire partie de ce partenariat avec eux. Je n’avais pas besoin d’une soirée spéciale. Oui, j’aurais aimé gagner le match, mais de la même façon que je veux gagner à Winnipeg (contre les Jets) demain (mercredi). »

L’Avalanche a pris l’avance 1-0 et 2-1, mais le Canadien a égalé à deux reprises pour ensuite prendre les devants pour la première fois du match grâce à un but de Brandon Prust à la troisième période.

Après que Jamie McGinn eut créé l’égalité 3-3, Vanek a ensuite pris les choses en main en marquant deux buts en supériorité numérique contre Jean-Sébastien Giguère.

« Il y a eu deux buts en avantage numérique, a noté Roy. Jean-Sébastien (Giguère) a connu une bonne saison pour nous et j’étais content qu’il joue ce match-là. On gagne et on perd en équipe. »

Selon Roy, l’Avalanche s'est bien comporté contre le Canadien.

« J’ai aimé la façon dont on a joué, a-t-il dit. Parfois dans de tels matchs, de petits détails peuvent faire la différence entre une victoire et une défaite. On a raté deux dégagements en désavantage numérique (avant le but de Vanek qui faisait 4-3). Ils ont fait du bon travail pour que la rondelle ne se retrouve pas à l’autre bout et ils ont marqué.

« Montréal a joué un bon match et je pense que les deux équipes ont bien joué. Ce soir (mardi), la rondelle a bondi pour eux. »

 

La LNH sur Facebook