Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien l’emporte 6-3 au retour de Patrick Roy à titre d’entraîneur-chef de l’Avalanche

mardi 2014-03-18 / 22:22 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien l’emporte 6-3 au retour de Patrick Roy à titre d’entraîneur-chef de l’Avalanche
Le Canadien l’emporte 6-3 lors au retour de Patrick Roy à titre d’entraîneur-chef de l’Avalanche

MONTRÉAL – Patrick Roy n’a pu savourer la victoire mardi soir à son premier match à Montréal en tant qu’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado.

Acclamé avant le début du match, Roy a vu son équipe subir une défaite de 6-3 contre le Canadien de Montréal quand Thomas Vanek a réussi le tour du chapeau et ses trois premiers buts avec sa nouvelle équipe.

Vanek a volé la vedette en inscrivant ses 22e, 23e et 24e buts de la saison. Après avoir marqué le premier de son équipe mardi, il a brisé l’égalité de 3-3 pendant une supériorité numérique avec environ cinq minutes à faire en troisième période et il a ajouté le but d’assurance avec un peu plus de deux minutes à jouer.

« Ça ne voulait tout simplement pas rentrer », a dit Vanek en parlant de ses difficultés à trouver le fond du filet depuis qu’il avait été acquis des Islanders de New York à la date limite des échanges. « La rondelle frappait toujours quelque chose ou il y avait un bel arrêt. Mais ça fait partie du jeu. Je parle pour moi, mais quand on arrive avec une nouvelle équipe, on veut marquer le plus rapidement possible pour être en mesure de bâtir là-dessus. C’est agréable d’avoir marqué mes premiers buts. »

Les deux derniers buts de Vanek ont été réussis en moins de trois minutes pendant des supériorités numériques, à 14:45 et 17:40.

« Le jeu de puissance est un aspect très important et ça permet de remporter des matchs, a-t-il souligné. On a montré ce soir (mardi) qu’on pouvait gagner avec notre jeu de puissance. »

Vanek a été proclamé la première étoile du match et la foule scandait son nom quand le match a pris fin, mais il n’a pas réagi, expliquant qu’il ne s’en est pas rendu compte!

L’Avalanche a inscrit le premier filet du match et ce n’est que la sixième fois cette saison que l’équipe du Colorado subit la défaite quand elle ouvre la marque (34-3-3).

« J’ai vu cette statistique aujourd’hui (mardi) et je m’étais dit qu’on était mieux d’être les premiers à marquer, a noté Brandon Prust. Je dirais que le plus gros test est survenu quand ils ont égalé le score à la troisième. Ça peut dégonfler une équipe et ce n’est pas arrivé. On a continué de travailler et tout le monde a fourni un bon effort. »

Le Canadien a remporté une troisième victoire de suite, tandis que l’Avalanche n’a subi qu’une troisième défaite à ses 10 derniers matchs et présente maintenant une fiche de 21-10-2 à l’étranger.

Le Tricolore a comblé un déficit d’un but à deux reprises avant de prendre l’avance 3-2 à 3:33 de la troisième période grâce à un but de Prust, son sixième, à la suite d’une belle pièce de jeu d’Andrei Markov.

Puis Jamie McGinn, avec son 18e à 10:05, a ramené les deux équipes à la case départ avant les deux derniers buts de Vanek et celui de Dale Weise dans un filet désert.

Vanek, avec son premier du match, et Travis Moen, avec son deuxième de la campagne et son premier en 44 matchs depuis le 22 novembre, avaient permis au Canadien de créer l’égalité 1-1 et 2-2 à la deuxième période.

« Je suis soulagé », a reconnu Moen, qui a marqué en pivotant devant le défenseur avant de diriger la rondelle vers le filet. « J’avais eu des chances, mais je ne trouvais pas le moyen de mettre la rondelle dans le filet. Je ne me souviens pas d’avoir déjà marqué un but de la sorte. J’ai déjà marqué des buts avec mon revers, mais jamais en pivotant. »

Weise, avec son cinquième, a complété le pointage dans la dernière minute de jeu.

La recrue de 18 ans Nathan MacKinnon, avec son 23e, et Maxime Talbot, avec son huitième, ont réussi les deux premiers filets de l’Avalanche.

MacKinnon a impressionné par sa rapidité et son sens du jeu pendant la rencontre. Il a effectué six tirs au but en plus de provoquer deux revirements.

« J’ai été impressionné par MacKinnon », a admis l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. « J’ai eu la chance par le passé de diriger des athlètes exceptionnels de 18 et 19 ans et il est avec eux. C’est un joueur spécial, un joueur exceptionnel. »

En faisant l’analyse de la victoire, Therrien a noté que le jeu de puissance avait été bon et il s’est dit heureux que Vanek ait marqué trois buts aux côtés de Max Pacioretty et David Desharnais.

« J’ai aimé le travail de ce trio, a-t-il affirmé. Je m’étais assis avec eux pour discuter de certaines choses et je pense qu’ils ont connu un très bon match. Mais honnêtement, ce fut une victoire d’équipe ce soir (mardi). »

En ce qui concerne Vanek, Therrien a dit: « Ça va lui enlever de la pression, mais je ne m’inquiétais pas car il avait des chances de marquer, et un marqueur qui a des chances va finir par débloquer. Il a réussi un tour du chapeau dans un match rempli d’émotions et il a marqué au bon moment. »

Carey Price a été solide devant le filet du Canadien en faisant face à 28 tirs après avoir eu congé contre les Sabres de Buffalo, dimanche. Quelques minutes avant le but de McGinn, il a brillamment bloqué avec la jambière un tir du revers d’André Benoit lors d’une supériorité numérique de l’Avalanche.

Les partisans du Canadien ont accordé une ovation d’une dizaine de secondes à Roy quand on l’a montré à l’écran alors qu’il était derrière le banc de son équipe pendant l’interprétation de l’hymne national américain.

L’Avalanche l’avait emporté 4-1 à Denver le 2 novembre lors du premier match entre les deux équipes cette année.

Superbe but

L’Avalanche a pris l’avance 1-0 à la suite d’un superbe effort du jeune MacKinnon, le premier choix du dernier repêchage dans la LNH.

Après avoir tourbillonné en zone offensive pour étourdir la défensive du Canadien, MacKinnon s’est posté devant Price et il a reçu une passe de Gabriel Landeskog en provenance de l’arrière du filet. Il a déjoué le gardien du Canadien avec une feinte savante à 18:03.

Le Canadien a dirigé huit tirs vers Jean-Sébastien Giguère, qui a réussi un arrêt spectaculaire en saisissant un tir des poignets de Vanek au début de la rencontre.

Vanek a créé l’égalité 1-1 à 7:24 de la deuxième période en complétant une brillante stratégie de David Desharnais. Il n’a eu qu’à pousser la rondelle dans un filet vide après avoir reçu la rondelle de Desharnais, qui a attiré Giguère en donnant l’impression qu’il voulait contourner le filet.

Deux minutes plus tard, Talbot a redonné l’avance à l’Avalanche à 9:33 et Moen a répliqué quand il a surpris Giguère en se retournant vivement face au défenseur Erik Johnson, pour effectuer un tir qui a touché le fond du filet à 10:21. Le défenseur Mike Weaver a obtenu une passe pour récolter son premier point avec le Canadien.

Rene Bourque, Ryan White, George Parros et le défenseur Douglas Murray ont été laissés de côtés par le Canadien, tandis que Josh Gorges est toujours absent en raison d’une fracture à la main gauche.

Le centre Paul Stastny était de retour dans la formation du Colorado après avoir raté quatre matchs en raison d’une blessure au dos. PA Parenteau, blessé à un genou, et Alex Tanguay, blessé à la hanche, n’étaient pas disponibles. Cory Sarich, Paul Carey et Ryan Wilson ont été retirés de la formation.

L’Avalanche disputera un deuxième match en deux jours en complétant son voyage de trois rencontres à Winnipeg contre les Jets, mercredi. Le Canadien recevra quant à lui les Blue Jackets de Columbus jeudi.

 

La LNH sur Facebook