Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Kris Letang a reçu le feu vert pour s’entraîner avec les Penguins

lundi 2014-03-17 / 16:15 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Kris Letang a reçu le feu vert pour s’entraîner avec les Penguins
Le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kris Letang a repris l’entraînement lundi, moins de deux mois après avoir subi un AVC.

PITTSBURGH – Le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kris Letang a repris l’entraînement lundi, moins de deux mois après avoir subi un AVC.

Letang a reçu le feu vert des médecins après s’être soumis à une batterie de tests. Le défenseur de 26 ans a pu prendre part à la séance d’entraînement sans aucune rstriction, et il a pris part à plusieurs exercices aux côtés du défenseur Rob Scuderi, avec qui il formait une paire lorsqu’il était en santé.

Il y a deux semaines, Letang avait déclaré qu’il ne savait pas s’il allait être en mesure d’effectuer un retour au jeu cette saison, mentionnant qu’il souhaitait obtenir le statut « au jour le jour » plutôt que de cibler une date en particulier. Il n’est toujours pas certain qu’il participera à un match d’ici la fin du calendrier, mais son discours a changé en ce qui concerne cette possibilité.

« Il n’y a aucun doute dans mon esprit [que mon objectif est de revenir au jeu cette année], a expliqué Letang. Même le jour où j’ai subi mon AVC, j’ai demandé au médecin à quel moment il serait possible pour moi de jouer à nouveau. Il n’y a donc aucune incertitude à ce sujet. Si je suis sur la glace aujourd’hui, c’est parce que je souhaite revenir au jeu. »

Letang a déclaré qu’il était fatigué à la suite de l’entraînement d’une heure, mais qu’il s’était bien senti sur la patinoire. Il a ajouté que les médecins n’avaient toujours pas déterminé si le trou dans son cœur découvert après avoir subi son AVC avait provoqué celui-ci.

Letang a cessé de prendre des anticoagulants après qu’un test ait démontré qu’il était sécuritaire pour lui de le faire la semaine dernière. Il a indiqué que ses coéquipiers hésitaient à le mettre en échec lundi, mais il les a encouragés à le faire, car il voulait encaisser des contacts.

L’entraîneur des Penguins Dan Bylsma a déclaré qu’il ne croyait pas que Letang risquait d’aggraver son état au cours de l’entraînement. Il a aussi avoué être surpris du niveau affiché par son défenseur.

« Je suis à peine capable de comprendre ce que [les médecins] me disent, et encore moins capable de prendre des décisions médicales. Je n’ai donc pas mon mot à dire à ce propos, a souligné Bylsma. C’était bien de le voir sur la glace… Il y a un exercice au cours duquel j’offre de la résistance aux joueurs, et lorsque j’ai vu Kris Letang s’amener vers moi à toute vitesse, je me suis dit que je n’avais pas souvent vu quelqu’un aller aussi vite au cours de nos entraînements.

« Je suis donc heureux de le voir sur la glace, et de le voir jouer de la sorte. C’est tout ce qui m’importe aujourd’hui [lundi]. Je ne pense pas aux différentes choses sur lesquelles je ne possède pas beaucoup d’information. »

Les Penguins ont maintenu une fiche de 7-5-2 en 14 rencontres depuis que Letang est tenu à l’écart du jeu.

Letang, qui a été finaliste au trophée Norris en 2013, a amassé dix buts et 18 points en 34 parties, mais il a raté 33 rencontres en raison de diverses blessures.

Scuderi, qui formait un duo avec le défenseur Deryk Engelland au cours de la défaite de 4-3 que Pittsburgh a subi aux mains des Flyers de Philadelphie dimanche, a mentionné qu’il était heureux de voir Letang de retour sur la patinoire. Il a ajouté que, même si six semaines semble être une courte période pour se remettre d’un AVC, il n’est pas du tout surpris de voir Letang de retour.

« C’était malheureux car nous commencions à établir une chimie ensemble, a indiqué Scuderi. Nous venons de disputer deux ou trois très bonnes parties consécutives, et nous sentons que nous retrouvons nos repères alors que nos blessés reviennent au jeu. Nous espérons reprendre là où nous avons laissé, mais c’est évidemment quelque chose de très sérieux qui lui est arrivé.

« Nous comprenons tous que sa santé est la priorité, mais il serait aussi intéressant de pouvoir disputer quelques rencontres ensemble. S’il revient au jeu bientôt, nous aurons suffisamment de temps pour retrouver cette chimie. »

Les attaquants Chris Kunitz (bas du corps) et James Neal (commotion cérébrale) ont aussi participé à la séance d’entraînement de lundi, eux qui n’ont pas pris part aux deux défaites des Penguins contre les Flyers au cours du week-end, mais il n’a pas été confirmé qu’ils allaient être en uniforme mardi contre les Stars de Dallas. L’attaquant Beau Bennett (poignet/main) a aussi pu participer à l’entraînement de lundi sans restrictions, lui qui était limité au cours des dernières séances d’entraînement.

Les Penguins, qui ont vu leurs joueurs rater un total de 413 rencontres en raison de blessures depuis le début de la campagne, pourraient recevoir un bon coup de pouce si certains de leurs joueurs clés revenaient au jeu. Neal a admis que le simple fait de voir certains de ses coéquipiers à l’entraînement était très stimulant.

« Nous étions très heureux de voir [Kunitz], Beau et [Letang] de retour sur la glace, a mentionné Neal. Ce sont des joueurs imposants qui représentent des pièces importantes de notre équipe, alors nous sommes excités de les revoir avec nous. »

Bennett, qui a été tenu à l’écart de 55 parties au cours de sa deuxième saison dans la LNH, a fait remarquer qu’il avait croisé Letang plus souvent que la plupart des autres joueurs depuis un mois puisque les deux joueurs étaient blessés.

« C’est un joueur très apprécié dans le vestiaire, a indiqué Bennett. C’est plaisant d’être en sa compagnie, et je suis heureux de voir qu’il se porte bien. Je crois que les entraîneurs apprécient [que plusieurs joueurs reviennent au jeu]. Il est toujours agréable de pouvoir apporter sa contribution, et j’espère que nous allons pouvoir compter sur tout le monde très bientôt. »

Les médecins ont annoncé à Letang que les chances qu’il subisse un autre AVC étaient de 0,01 pour cent. Letang a indiqué que cette possibilité ne l’inquiétait pas.

« Je n’étais pas inquiet lorsque c’est arrivé. Je n’aurais jamais cru que j’allais subir un AVC à 26 ans, a souligné Letang. Cependant, si je m’inquiète, il y a plus de chances que cela se produise à nouveau. Je ne veux donc pas m’en faire avec cela. »

 

La LNH sur Facebook