Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien croit que le petit miracle de samedi soir peut le relancer

dimanche 2014-03-16 / 0:06 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Le Canadien croit que le petit miracle de samedi soir peut le relancer
Le Canadien croit que le petit miracle de samedi soir peut le relancer

MONTRÉAL - Certes, le match de samedi soir contre les Sénateurs d'Ottawa n'a pas été le plus élégant du Canadien cette saison, mais les joueurs ont tous déclaré que ce petit miracle de 5-4 allait peut-être leur permettre de sauver leur saison.

«Ce que j'espère, c'est qu'un gros match comme celui de samedi soir soit le point tournant de notre saison», a commenté sans détour l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien.

Le Canadien tirait de l'arrière 4-1 avec 3:22 à jouer au match, mais il a effacé ce déficit de trois buts et a couronné sa victoire en prolongation. Les joueurs rencontrés dans le vestiaire après la rencontre avaient tous le sourire accroché au visage.

«Il faut continuer comme ça, a dit l'auteur du but victorieux, Francis Bouillon. On sait qu'il y a beaucoup de matchs en peu de soirs qui s'en viennent, donc c'est bon pour la confiance.»

«Parfois, il ne faut pas regarder comment ça s'est fait et juste profiter du 'mood' incroyable, a renchéri David Desharnais, qui a inscrit le but égalisateur avec 0,3 seconde à jouer au match. Je pense qu'il faut construire là-dessus.»

Une philosophie qu'a partagé P.K. Subban, qui a amassé trois mentions d'aide contre les Sénateurs. Selon lui, le Tricolore doit utiliser cette victoire in extremis comme rampe de lancement pour les 14 derniers matchs du calendrier régulier.

«Vous savez quoi?, a questionné Subban. Nous devrions être confiants pour le match de dimanche (contre les Sabres à Buffalo). Habituellement, quand on joue deux matchs en autant de soirs, il n'y a pas de baisse de régime — surtout après une telle remontée. Nous devrons mieux jouer demain, mais je sais qu'ils jouent bien par les temps qui courent.»

Ils devront toutefois se passer des services de Carey Price, qui restera à Montréal afin de prendre du repos. En conséquence, Dustin Tokarski, qui a été rétrogradé chez les Bulldogs de Hamilton plus tôt samedi, retrouvera le CH à Buffalo. On ignore toutefois l'identité du gardien qui affrontera les Sabres.

«Je me sentais bien. C'est un très bon match sur lequel bâtir, a assuré Price. Ces deux points (contre les Sénateurs) sont énormes. À ce stade-ci de la saison, c'est très important qu'on continue à amasser des points — même si c'est un seul.»

Cette victoire masque toutefois de nombreuses lacunes que le Tricolore devra corriger très rapidement s'il souhaite connaître du succès d'ici la fin de la saison. Après avoir traversé une série de trois défaites, et de quatre en cinq matchs, le Tricolore n'a toujours pas savouré de victoire en temps réglementaire depuis le 8 février contre les Hurricanes de la Caroline.

De plus, le remaniement des trios a rapporté des résultats mitigés. Le «trio des jeunes», formé d'Alex Galchenyuk, Lars Eller et Brendan Gallagher, a été démantelé après avoir terminé la rencontre avec un différentiel cumulatif de moins-6. Sans porter le blâme uniquement sur eux, Therrien a admis que des correctifs seront nécessaires.

«Dans une situation comme celle dans laquelle on se trouve, il faut essayer, essayer, et essayer encore, a confié Therrien. On a dû faire un changement. Le trio de Lars avec Alex et Brendan s'est retrouvé, sans nécessairement être toujours responsable, sur les buts des Sénateurs. Je les ai sentis déprimés, donc j'ai placé (Brian) Gionta avec eux et ç'a provoqué deux buts en troisième.»

Le Canadien devra également trouver des façons de marquer en avantage numérique. Il a de nouveau été blanchi samedi soir en sept opportunités, et n'a inscrit qu'un maigne but à ses 28 dernières occasions. Le capitaine Brian Gionta a d'ailleurs indiqué que ses coéquipiers et lui devaient «trouver une façon d'avoir plus de constance en attaque».

 

La LNH sur Facebook