Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La relance de l'attaque du Canadien passe par le retour de Carey Price

jeudi 2014-03-13 / 14:26 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


La relance de l'attaque du Canadien passe par le retour de Carey Price
La relance de l'attaque du Canadien passe par le retour de Carey Price

MONTRÉAL - La relance de l'attaque du Canadien de Montréal passe par le retour au jeu du gardien Carey Price. L'affirmation peut paraître absurde de prime abord, mais pas tant que ça quand on y regarde de près.

L'éventuel retour du meilleur élément de l'équipe, qui pourrait se faire en fin de semaine, ne peut qu'insuffler une dose de confiance à un groupe qui en a besoin. Pour le Tricolore, qui occupe le 11e rang de l'Association Est dans la colonne des buts marqués, le retour de Price ne peut qu'être bénéfique.

L'équipe vient de perdre quatre de ses cinq derniers matchs, après avoir amassé cinq points sur une possibilité de six à la suite de la reprise des activités dans la LNH. Price a raté huit rencontres depuis son retour triomphal des Jeux olympiques de Sotchi, en raison d'une blessure au bas du corps qu'il s'est infligée en Russie.

Peter Budaj s'est bien acquitté initialement de la tâche de remplaçant, aidé de Dustin Tokarski. Mais le vétéran slovaque montre des signes d'essoufflement, ayant subi la défaite à ses quatre dernières sorties. Budaj a accordé 13 buts au cours de la séquence, étant retiré de l'action deux fois.

Mercredi, on ne peut pas lui imputer le blâme pour la défaite de 4-1 contre les Bruins de Boston. Mais un gros arrêt ici et là aurait peut-être permis au Canadien de rester dans le coup plus longtemps et, qui sait, de parvenir à glaner un point de classement. Le troisième but des Bruins, celui de Milan Lucic vers la fin de la deuxième période, a porté un dur coup au moral de l'équipe, au moment où on venait de cogner à la porte du filet de Tuukka Rask.

On saura sans doute au retour de l'équipe à l'entraînement, vendredi, à quel moment Price pourra revenir au jeu. Se pourrait-il qu'il puisse renouer avec l'action, samedi, à l'occasion du passage des Sénateurs d'Ottawa au Centre Bell? Il est plus probable qu'on l'envoie dans la mêlée à Buffalo, dimanche, face aux Sabres.

Peu importe, le Tricolore demeure dans une position favorable au classement de l'Est, au troisième rang de la section Atlantique — un point derrière les Maple Leafs de Toronto. Il n'y a pas de sentiment d'urgence, pas encore du moins, et c'est la raison pour laquelle on dit que l'atmosphère est positive dans l'entourage de l'équipe.

Le Canadien n'a inscrit que trois buts depuis l'arrivée de Thomas Vanek dans la formation. Comme lors des autres passages à vide de ses troupiers cette saison, plus fréquents en deuxième moitié de saison, l'entraîneur Michel Therrien a assuré que ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne redressent la situation.

« Dans le moment, ce n'est pas que nous n'avons pas d'occasions de marquer. Mais nous sommes incapables de les saisir », a-t-il relevé, mercredi.

On verra à l'entraînement à Brossard si Therrien va poursuivre l'expérimentation amorcée en troisième période du match contre les Bruins.

Vanek a complété la soirée aux côtés de David Desharnais et de Max Pacioretty. Daniel Brière l'avait remplacé en compagnie de Tomas Plekanec et de Brian Gionta. Therrien avait aussi réuni Brendan Gallagher à Lars Eller et à Alex Galchenyuk. On espère sûrement que Gallagher soit l'étincelle qui rallume Eller, auteur d'une maigre passe dans ses 23 derniers matchs.

Mais la clé de l'énigme, c'est peut-être le retour du gardien numéro un.

 

La LNH sur Facebook