Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

L’indident impliquant Rich Peverley valide le travail accompli concernant la sécurité des joueurs

mardi 2014-03-11 / 20:34 / LNH.com - Nouvelles

Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

Partagez avec vos amis


L’indident impliquant Rich Peverley valide le travail accompli concernant la sécurité des joueurs
L’indident impliquant Rich Peverley valide le travail accompli concernant la sécurité des joueurs

BOCA RATON, Floride – L’incident de lundi impliquant le joueur de centre des Stars de Dallas Rich Peverley n’a pas été facile à entendre pour les directeurs généraux de la LNH, qui étaient réunis pour un repas dans le cadre de leur réunion annuelle du mois de mars. Mais aussi difficile que ça puisse être, l’incident a tout de même validé le travail accompli par la ligue au cours de la dernière décennie concernant la sécurité des joueurs.

Plusieurs personnes présentes ont quitté le repas et ont été notifiées des mises à jour provenant de Dallas sur les procédures étape par étape, selon l’adjoint au commissaire de la LNH, Bill Daly.

« Je crois que nous sommes mieux préparés que jamais à gérer des incidents graves comme celui-là », a déclaré le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Bryan Murray, après la conclusion de la session de mardi. « Je pense qu’hier (lundi) soir, le peu que j’ai vu à la reprise vidéo était qu’il n’a pas fallu de temps avant qu’on mette [Peverley] en position pour qu’il puisse recevoir les traitements des médecins. »

Le travail des docteurs qui ont aidé Peverley, qui s’est effondré en raison d’un problème cardiaque lors de la première période du match des Stars contre les Blue Jackets de Columbus au American Airlines Center, a été universellement louangé. Peverley est dans un état stable et il prend du mieux dans un hôpital de la region de Dallas.

« Rich Peverley se repose confortablement et est sous observations à l’hôpital UT Southwestern St. Paul », a évoqué le d.g. de Dallas, Jim Nill, dans un communiqué. « Il est présentement en train de passer des tests afin de découvrir ce qui a provoqué son problème cardiaque.

« Nous voulons trouver la cause du problème ainsi qu’une solution à long terme pour le corriger. Nous n’avons pas plus de détails pour le moment. Rich a communiqué avec ses coéquipiers et amis. Il est très reconnaissant de toutes les prières et le support qu’il a reçus des partisans et de ses amis. »

Le personnel médical qui a initialement traité Peverley était en place en raison des changements apportés au cours de la dernière décennie par la ligue aux standards de soins médicaux d’urgence auprès des joueurs de la LNH blessés, une série de lignes directrices auxquelles chaque équipe doit adhérer.

« Tout s’est déroulé exactement comme il le fallait, et heureusement nous avons eu un résultat positif », a mentionné Daly.

Parmi les points des plus récents standards de soins médicaux d’urgence, il y a la présence d’un docteur près de la patinoire ou dans la chambre médicale pendant les matchs, la mise en place d’un défibrillateur automatique externe sur le banc de l’équipe à domicile et la présence d’une ambulance exclusivement dédiée au traitement et au transport des joueurs.

Bon nombre des protocoles datent originalement de l’incident survenu en 2005 impliquant le défenseur des Red Wings de Detroit Jiri Fischer, qui avait souffert d’un problème similaire à celui de Peverley lors d’un match. Fischer a reçu des compressions thoraciques sur le banc des Red Wings et a donné le crédit au médecin de l’équipe Dr Tony Colucci pour lui avoir sauvé la vie.

« Il y a eu plusieurs incidents effrayants au cours des dernières années, a dit Daly. Je pense que ça nous a aidé à compiler les standards de soins médicaux d’urgence que nous avons en place dans chaque amphithéâtre maintenant, les trousses de soins d’urgence et les exigences pour nos docteurs et ressources médicales.

« Évidemment, le fait que nos médecins se doivent d’être à proximité de la surface glacée avec un accès immédiat au banc des joueurs est important. Dieu merci, ç’a bien fonctionné. »

Mathieu Schneider, assistant spécial du directeur exécutif de l’Association des joueurs, était également en Floride pour prendre part à la réunion des d.g. mardi. Il évoluait pour les Red Wings quand Fischer s’est effondré en 2005; d’ailleurs, c’est sur Schneider que Fischer s’est effondré, alors que Schneider était de retour au banc après une présence sur la patinoire.

« C’est un gros gars et il s’est effondré directement sur moi, a dit Schneider. C’était un des moments les plus terrifiants de ma carrière. Dieu merci, [Dr] Tony Colucci était tout près. C’était choquant, surtout [parce que] Fisch était un athlète incroyable, en très grande forme. »

Ces souvenirs sont remontés à la surface lundi soir pour Schneider, mais il a vu une situation potentiellement tragique être évitée grâce aux actions rapides du personnel médical.

« La ligue a fait du bon boulot au fil des années pour s’assurer que de l’aide médicale est bien là et disponible pour les gars, a-t-il dit. Dans les deux cas, j’ai su que les docteurs avaient littéralement sauvé la vie des joueurs. Ils sont des médecins exceptionnels et leur présence est primordiale. »

Le match de lundi a été remis après que Peverley eut été traité et son état stabilisé. La rencontre sera reprise à une date ultérieure. Daly a indiqué que la ligue avait identifié une date pour ledit match, mais que des détails restaient à être finalisés.

« Il n’y a que quelques dates qui fonctionnent », a évoqué le d.g. de Columbus, Jarmo Kekalainen, mardi. « Ça va rendre le calendrier difficile, mais il y a des choses plus grandes que le hockey. C’était la seule décision à prendre. »

Daly a aussi dit que ce match sera repris avec les Blue Jackets en avance 1-0, même si la rencontre durera 60 minutes entières, le même format que la LNH avait utilisé après l’incident impliquant Fisher.

 

La LNH sur Facebook