Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les coéquipiers de Rich Peverley chez les Stars sont soulagés

mardi 2014-03-11 / 17:29 / LNH.com - Nouvelles

Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les coéquipiers de Rich Peverley chez les Stars sont soulagés
Les membres de l’organisation des Stars de Dallas ont exprimé leur soulagement mardi après avoir appris que Rich Peverley reposait dans un état stable après s’être effondré sur le banc des joueurs la veille

ST. LOUIS – L’attaquant Tyler Seguin a résumé les sentiments partagés par ses coéquipiers et l’organisation des Stars de Dallas à la suite de l’incident survenu lundi soir impliquant Rich Peverley.

« Dieu merci qu’il soit O.K. », a-t-il déclaré mardi après l’entraînement matinal en prévision du match contre les Blues de St. Louis. « Le hockey n’est plus qu’un jeu quand survient un événement semblable. Il faut mettre les choses en perspective. »

Peverley reposait confortablement à l’hôpital, selon un communiqué émis au nom du directeur général Jim Nill, après s’être effondré sur le banc des joueurs lundi soir à la première période du match contre les Blue Jackets de Columbus

La LNH a annulé la rencontre à 6:23 de la première période et on cherchait encore mardi un arrangement pour une reprise.

Le capitaine des Stars Jamie Benn revenait au banc en compagnie de Seguin après une sortie sur la glace avec Peverley lorsque l’incident est survenu. Il a déclaré que l’ambiance autour de l’équipe était beaucoup meilleure depuis qu’on a appris que Peverley reposait dans un état stable.

« Nous avons eu très peur, a-t-il dit. C’est un gros soulagement. Il est entre bonnes mains.

« C’est quelque chose qu’on ne souhaite jamais voir. Rich est certes une grosse part de notre équipe. Nous formons une famille et nous ne voulons jamais voir quelqu’un s’effondrer comme ça. »

Nill a quitté la réunion des directeurs généraux en Floride pour rentrer à Dallas et il a fait savoir dans un communiqué que son joueur de 31 ans se portait bien.

« Rich Peverley se repose confortablement et est suivi à [l’hôpîtal] UT Southwestern St. Paul, a-t-il déclaré. Il est présentement en train de passer des tests afin de découvrir ce qui a provoqué son problème cardiaque. On veut trouver la cause du problème ainsi qu’une solution à long terme pour le corriger.

« Rich a été en mesure de communiquer avec ses coéquipiers et ses amis. Il est extrêmement reconnaissant pour le support des joueurs aussi bien que celui qu’il a reçu des partisans et de ses amis. »

Peverley n’en est pas à ses premiers problèmes cardiaques et il a été suivi de près par les médecins des Stars depuis le début de la saison. Des tests passés avant le camp d’entraînement ont révélé une arythmie cardiaque pour laquelle il a été hospitalisé à Cleveland et il a raté tout le camp d’entraînement ainsi que le premier match de la saison régulière et encore un autre le 4 mars à Columbus.

L’entraîneur Lindy Ruff et les joueurs des Stars ont reçu des textos de Peverley lui-même, ainsi que d’autres relayés par son épouse.

« Il se porte bien, a déclaré Ruff. Sa situation est stable et il est dans un bon état d’esprit. Quelques joueurs ont dit qu’il avait interagi, qu’il avait retrouvé son sens de l’humour et qu’il était prêt… Nous avons un joueur qui va bien s’en remettre. Il est entre bonnes mains et les nouvelles sont vraiment bonnes. »

Les Stars ont par ailleurs rappelé les attaquants Colton Sceviour et Chris Mueller de leur filiale du Texas dans la Ligue américaine de hockey. Ils ont laissé Alex Chiasson à la maison, après que l’attaquant ait éprouvé une crise d’angoisse reliée au problème de Peverley, un ami proche.

« Il était ébranlé », a dit Ruff à propos de Chiasson, qui s’est présenté à l’hôpital pour être gardé sous observation. « Il ne se sentait pas très bien et nous avons pensé que la meilleure chose à faire était de lui fournir des traitements. Il va être correct, mais il a été vraiment stressé par cet événement. »

Le vétéran Ray Whitney a raconté n’avoir jamais rein vécu de semblable. Il était un membre des Red Wings de Detroit en 2005 quand Jiri Fischer s’est lui aussi effondré sur le banc dans des circonstances semblables, mais il était blessé et n’endossait pas l’uniforme à ce moment.

« C’est certainement un moment apeurant, a-t-il avoué. Pas seulement pour nous tous mais de toute évidence pour son épouse et son fils, qui étaient au match hier soir.

« Nous sommes tous au courant de son histoire médicale. Heureusement, notre personnel médical était tout près. Il nous a envoyé un texto. Nous l’avons tous reçu. Il disait qu’il se portrait bien et merci pour le soutien. »

C’était maintenant à Ruff de bien préparer ses joueurs pour le match en soirée, peut-être une de ses tâches les plus difficiles dans sa longue carrière d’entraîneur.

« Il faut leur donner du temps, a estimé Ruff. Ce matin, pendant un instant, j’ai eu l’impression qu’ils étaient tous assoupis. Nous avons tenté de ramener leur attention. Je les ai rappelés tous ensemble pour leur dire que nous avions un match à disputer, que Pev se portait bien et qu’il voudrait qu’on travaille fort et qu’on demeure concentré. C’est mon travail de les préparer et je vais le faire. Ce sont des professionnels. C’a été difficile à vivre. Tout le monde était en état de choc. C’était vraiment difficile émotivement et ça ne disparaît pas comme par enchantement. Mais nous allons passer à travers. »

Les Stars ont convoqué une conférence de presse pour mercredi, avec des médecins du Centre médical de l’université Texas Southwestern, pour faire le point sur la condition de Peverley.

 

La LNH sur Facebook