Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Rangers s’estiment améliorés avec St-Louis

    mercredi 2014-03-05 / 20:06 / LNH.com - Date limite des transactions 2014

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers s’estiment améliorés avec St-Louis
    Les Rangers s’estiment améliorés avec St-Louis

    NEW YORK -- Glen Sather et Alain Vigneault croient tous deux que leur équipe est plus forte maintenant qu’elle l’était en début de journée mercredi.

    Le directeur général et l’entraîneur des Rangers de New York sont ravis par l’échange majeur conclu à la date butoir qui leur a permis de mettre la main sur Martin St-Louis du Lightning de Tampa Bay en retour de Ryan Callahan et de choix au repêchage.

    « Nous ajoutons un joueur qui a une forte présence. Il a gagné la Coupe et il vient juste de revenir avec une médaille d’or pour le Canada. C’est un joueur et un individu franchement solide qui se joint à nous », a déclaré Vigneault avant le match contre les Maple Leafs de Toronto. « Nous perdons l’agressivité et l’implication de Callahan (qui était le capitaine des Rangers), mais nous nous renforçons dans des aspects très importants. Je crois sincèrement que cet échange fait de nous une meilleure équipe. »

    Appelé à devenir joueur autonome à la fin de la saison, Callahan était engagé dans de difficiles négociations contractuelles avec les Rangers. Aussi, quand les deux parties n’ont pu trouver de terrain d’entente, Sather a estimé le moment venu d’échanger un de ses joueurs les plus populaires. Le nombre d’années et l’argent impliqué ont fait échouer les négociations, mais Sather a précisé que c’est l’insistance de Callahan à exiger une clause non-échange qui l’a forcé à prendre sa décision.

    « C’est ce qui me dérangeait vraiment à la fin. Si vous regardez ce qui se passe aujourd’hui avec les autres joueurs dont on parle, on fait une trop grande concession quand on accorde cette clause de non-échange. Cela vous lie vraiment les mains, a expliqué le directeur général. J’avais une autre possibilité. Ce n’était pas le seul échange possible. Mais celui-là s’est avéré le meilleur pour nous pour le moment. L’autre aurait plus impliqué notre avenir. Mais Ryan était destiné à partir dans les deux cas. »

    En dépit de l’échec des négociations et de l’échange qui s’en est suivi, Vigneault et Sather ont tous deux louangé le professionnalisme de Callahan et l’ont remercié pour sa contribution au cours des huit dernières années.

    Une décision prise par Vigneault démontre le respect qu’il témoigne à son endroit de son ancien joueur: l’entraîneur a en effet révélé qu’aucun autre joueur n’arborera le « C » de capitaine d’ici la fin de la saison.

    « Je pense que nous devons tout d’abord remercier Ryan pour tout ce qu’il a fait pour les Rangers de New York. Je l’ai eu (sous mes ordres) pendant peu de temps, mais les partisans le connaissent très bien. C’était quelqu’un de bien, un grand joueur et un vrai bon capitaine pour nous, a déclaré Vigneault. Ca fait partie du jeu. Je suis très heureux et excité d’avoir Marty St-Louis avec nous. Un autre francophone, j’aime cet aspect."

    Mais c’est beaucoup plus que l’origine québécoise de St-Louis qui rend Vigneault si heureux. Le détenteur du trophée Art Ross (pour une deuxième fois) a cumulé 973 points en 1041 matchs dans la LNH. Il a été choisi à six reprises dans l’équipe d’étoiles et a gagné à trois reprises le trophée Lady Byng, remis au joueur le plus gentilhomme.

    Le vétéran de 38 ans a encore un an à son contrat et entreprendra son séjour chez les Rangers en complétant un trio avec Carl Hagelin et Brad Richards, avec lequel il a remporté la Coupe Stanley à Tampa en 2004. On espère évidemment que cette expérience aidera à rapprocher les Rangers de leur but ultime.

    « Je pense que le gars qui arrive va nous aider à nous rendre un peu plus loin que ce que nous avions prévu, a dit Sather .Ce n’est pas souvent qu’on a la chance de mettre la main sur un joueur comme Marty St-Louis. »