Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Martin Brodeur attend sa destinée après la 684e victoire de sa carrière

    mercredi 2014-03-05 / 2:29 / LNH.com - Date limite des transactions 2014

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Martin Brodeur attend sa destinée après la 684e victoire de sa carrière
    Martin Brodeur attend sa destinée après la 684e victoire de sa carrière

    NEWARK, New Jersey – Une salle comble de 16 592 partisans ont rempli le Prudential Center mardi soir, et ils chantaient encore pour leur gardien préféré longtemps après que Martin Brodeur eut quitté la patinoire à la suite d’une victoire de 4-3 des Devils du New Jersey face aux Red Wings de Detroit.

    « Nous voulons Marty! », criaient-ils en unisson. « Marty! Marty! Marty! », ont-ils répété avant et pendant la rencontre.

    S’il s’agissait du dernier match de Brodeur dans l’uniforme des Devils, il l’a fait dans le style, avec sa 684e victoire en carrière – un record dans la LNH –, toutes pour la seule équipe avec laquelle il n’a jamais évolué.

    Cependant, personne, même pas Brodeur, ne sait avec certitude s’il s’agissait bel et bien de son dernier match avec le New Jersey parce que personne ne sait s’il sera échangé avant la date limite des transactions, à 15 h 00 HE mercredi.

    Brodeur, qui doit devenir joueur autonome sans compensation au terme de la saison, a mentionné après le match qu’on ne lui avait pas encore demandé de lever sa clause de non-échange. « Je ne sais pas », a-t-il répondu lorsqu’appelé à dire s’il croyait qu’il serait toujours un membre des Devils après la date limite.

    Brodeur a également dit qu’il avait eu des conversations avec le directeur général Lou Lamoriello à propos de son futur immédiat, mais qu’elles étaient privées. Il n’a pas voulu écarter la possibilité de signer une prolongation de contrat avec les Devils avant la date butoir, soulignant que « ce n’est pas quelque chose qui est hors du portrait.

    « J’ai eu des conversations avec Lou à propos de ce que je veux faire pour le reste de l’année et peut-être l’an prochain, a déclaré Brodeur. À partir de là, ce sera à lui de prendre la décision qu’il veut. Il sait exactement où il en est. Mais ce sont des conversations privées, entre lui et moi. Les dernières semaines ont été difficiles pour moi puisque je n’ai pas beaucoup joué. On verra ce qui va se dérouler. »

    Brodeur a amorcé et gagné deux des trois derniers matchs. S’il demeure au New Jersey au-delà de la date butoir, il y a une chance qu’il pourrait encore être le partant vendredi à Detroit. Il est presque certain qu’il amorcerait un des deux prochains matchs des Devils parce qu’ils joueront vendredi contre les Red Wings et samedi à domicile face aux Hurricanes de la Caroline.

    « Si je suis ici, je l’espère », a mentionné Brodeur lorsqu’on lui a demandé s’il croyait qu’il obtiendrait le départ vendredi. « L’important, ce sont les victoires. Le week-end prochain nous aurons deux matchs en deux jours, alors on verra. »

    Les spéculations à propos d’une transaction impliquant Brodeur sont devenues probablement maintenant parce que l’époque où il était gardien no 1 au New Jersey semble révolue. Le match de mardi en était un premier pour Brodeur au Prudential Center depuis le 7 janvier. Il a été le partant lors de cinq des 19 derniers; Cory Schneider a amorcé les 14 autres.

    Brodeur veut jouer plus qu’il ne le fait présentement et sent qu’il peut encore jouer au plus haut niveau. C’est pour cela qu’il considérerait lever sa clause de non-échange si Lamoriello l’approchait avec une transaction.

    « C’est ce que j’essaie de me dire, que je peux encore jouer et que j’ai simplement besoin d’une opportunité, a dit Brodeur. Alors c’était bien de pouvoir garder les buts lors des quelque derniers matchs pour prouver que je peux encore jouer à ce niveau et aller chercher des victoires. Tout ce qui importe est de gagner. Ce n’est pas une question de statistiques. »

    Brodeur a indiqué qu’il n’était pas trop entré dans les détails concernant sa situation avec ses coéquipiers, mais a admis qu’il avait parlé avec Jaromir Jagr pour des conseils sur comment gérer les rumeurs de transactions, parce que c’est une chose qu’a vécu Jagr dans le passé. D’ailleurs, Jagr l’a vécu aussi tôt que la saison dernière, quand il a été échangé des Stars de Dallas aux Bruins de Boston peu de temps avant la date limite.

    « Bien sûr que si quelque chose arrive, je détesterais le voir partir parce qu’on perdrait un très bon gardien et un très bon gars, et le visage de cette organisation, a dit Jagr à LNH.com. D’un autre côté, je veux qu’il soit heureux. Et ce qui le rend heureux c’est jouer. Qu’il joue ici ou ailleurs, c’est son choix. Je le comprends. Il ne veut pas rester assis à rien faire. Ça ne va pas le rendre heureux.

    « Il n’y a aucune façon, avec la nature compétitive que tu as à l’intérieur de toi, que tu puisses durer aussi longtemps dans cette ligue à un aussi haut niveau. Tu l’as à l’intérieur de toi. Quand tu le perds, il est temps de prendre ta retraite, mais il ne l’a pas perdu. Il veut jouer. Je comprends cela. »

    Cependant, Brodeur pourrait faire face à la dure réalité qu’il n’y a pas d’équipe prête à lui donner le temps de glace qu’il veut. La plupart des équipes aspirantes ont déjà leur gardien no 1, et une série de transactions mardi n’a pas aidé sa cause.

    Le Wild du Minnesota semblait une bonne place d’atterrissage, une équipe pour laquelle Brodeur aurait levé sa clause de non-échange, mais l’équipe s’est occupée de la situation de ses gardiens en allant chercher Ilya Bryzgalov des Oilers d’Edmonton pour un choix de quatrième ronde. Bryzgalov, qui sera joueur autonome sans restriction au terme de la présente saison, sera l’auxiliaire de Darcy Kuemper.

    Les Ducks d’Anaheim ont échangé Viktor Fasth aux Oilers parce qu’ils avaient un surplus de gardiens, incluant Jonas Hiller et Frederik Andersen.

    Brodeur a également toujours de la compétition sur le marché des gardiens, alors que les Sabres de Buffalo pourraient tenter d’échanger Jaroslav Halak. Il est possible que les Panthers de la Floride essaient de se départir de Tim Thomas après avoir fait l’acquisition de Roberto Luongo mardi.

    « Les équipes procèdent à des transactions pour différentes raisons, pour ce dont ils ont besoin, a dit Brodeur. Pour moi, j’ai ma propre situation et ça n’importe pas où les autres gardiens aboutissent [mardi]. On verra ce que [mercredi] va nous apporter. »

    Il est possible, sinon probable, que la meilleure chance de Brodeur de jouer souvent dans le dernier droit soir en demeurant avec les Devils parce que DeBoer a été constant pour récompenser le gardien qu’il sent jouer mieux avec du temps de glace.

    Schneider a connu une bonne séquence, mais Brodeur a gagné ses deux derniers départs, allouant quatre buts sur 42 lancers.

    « Que ce soit ici ou non, il a été le visage de l’organisation pendant les 20 dernières années et plus, a déclaré l’attaquant Travis Zajac. Tous les records de blanchissages, les records de victoires, ce ne sera jamais oublié. Il est le meilleur gardien dans l’histoire du hockey et dans l’histoire des Devils. Tout le monde va s’en rappeler, peu importe ce qui arrive. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl