Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Pacioretty réussit deux buts et le Canadien s’éloigne des Maple Leafs en l’emportant 4-3 en prolongation

samedi 2014-03-01 / 23:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Pacioretty réussit deux buts et le Canadien s’éloigne des Maple Leafs en l’emportant 4-3 en prolongation
Pacioretty réussit deux buts et le Canadien s’éloigne des Maple Leafs en l’emportant 4-3 en prolongation

MONTRÉAL - Max Pacioretty a réussi deux buts, incluant le but décisif en prolongation, et le Canadien de Montréal a profité de la visite des Maple Leafs de Toronto au Centre Bell pour se distancer d’eux dans la section Atlantique en l’emportant 4-3, samedi soir.

Avec encore 20 matchs à jouer, le Canadien (34-21-7) détient maintenant une avance de trois points sur les Maple Leafs (32-22-8).

Le deuxième but de la rencontre de Pacioretty, son son 29e de la saison, a clôt le débat en supériorité numérique après que le gardien Jonathan Bernier eut été puni avec 1:46 à faire à la prolongation pour avoir retardé le jeu en emprisonnant la rondelle à l’extérieur de son demi-cercle.

Pacioretty en a profité pour inscrire le but décisif à 3:28, 14 secondes seulement après le début de la supériorité numérique, après avoir saisi une passe d’Andrei Markov.

Au début de la prolongation, le Canadien avait cependant été incapable de marquer en supériorité numérique pendant que Phil Kessel était au banc des pénalités pour avoir lui aussi retardé le jeu avec 30 secondes à faire en temps réglementaire.

« C’est plus difficile que les gens pensent à quatre contre trois, a expliqué Pacioretty en parlant de son deuxième but. Ils sont tous dans le périmètre et c’est difficile d’avoir un gars devant le filet. Les entraîneurs ont écrit un bon scénario la deuxième fois et on a été en mesure de marquer. »

Pacioretty avait le sourire aux lèvres devant son casier et ce n’était pas seulement parce qu’il a réussi un doublé pour procurer la victoire au Canadien.

« Si eu tellement de plaisir ce soir, a-t-il confié. C’est la raison pour laquelle on joue au hockey. Après mon expérience aux Jeux olympiques et l’échec (de l’équipe des États-Unis), j’ai pris du recul et je me suis dit que c’était spécial de jouer ici dans un tel marché. Des rencontres comme ce soir, ce sont des matchs dont je me souviendrai jusqu’à la fin de ma vie.

« C’est toujours une rivalité contre Toronto, a-t-il ajouté. La dernière fois qu’on les affrontés, ils avaient eu le meilleur sur nous et ils nous avaient battu lors du premier match de la saison. Je pense qu’on a des styles plutôt similaires, ce qui est bon pour alimenter la rivalité. »

Un but de P.K. Subban, son 9e de la saison, avait permis au Canadien de créer l’égalité 3-3 en supériorité à 10:52 de la troisième période après les Maple Leafs eurent pris l’avance en marquant deux buts en l’espace d’une minute et 15 secondes.

Les Maple Leafs menaient 3-2 grâce à des buts de James van Riemsdyk, son deuxième du match et son 26e de la saison, et Kessel, son 33e , quand Subban a remis les deux équipes à la case départ.

Protégeant le filet dans un troisième match d’affilée en l’absence de Carey Price, Peter Budaj a réussi des arrêts difficiles au début de la troisième période en s’imposant contre Tyler Bozak et Kessel.

« On a bien joué à la première mais à la deuxième, ils ont fait des ajustements, a dit Budaj, qui a fait face à 25 tirs mais pas un seul pendant les 14 premières minutes du match. C’est bon d’avoir récolté deux points devant nos partisans, surtout contre les Leafs.

« Dans un monde idéal, on ne veut pas avoir aucun tir, a-t-il souligné en parlant à sa longue période sans tir. Il faut rester mentalement alerte et être prêt pour bloquer les tirs qui arriveront. »

Budaj a été chaleureusement applaudi quand il a résisté à Kessel pour empêcher les Maple Leafs d’égaler le score au début de la troisième période.

« Van Riemsdyk a fait un beau jeu pour passer la rondelle dans le demi-cercle à Kessel, a-t-il expliqué. C’était un jeu bien préparé. J’ai été en mesure d’avoir une bonne lecture. J’ai réagi un peu tardivement mais j’ai pu étendre la jambe et effectuer l’arrêt. »

Pendant une pénalité à Nazem Kadri, van Riemsdyk s’est échappé et il a déjoué Budaj pour créer l’égalité 2-2 à la suite d’un revirement d’Andrei Markov, à 5:28.

Puis Phil Kessel a procuré l’avance aux Maple Leafs à l’aide d’un tir des poignets après une passe précise de Bozak, à 7:43.

Subban a ensuite profité d’une pénalité à Tim Gleason pour toucher le fond du filet à l’aide d’un tir frappé sur réception de la pointe gauche.

Le Canadien a pris l’avance 2-0 à la première période quand Alex Galchenyuk, son 11e, et Pacioretty, son premier du match, ont touché le fond du filet en une minute et 24 secondes et les Maple Leafs ont répliqué avant la fin de la période quand James van Riemsdyk a réussi son premier but du match.

Pour Galchenyuk, il s’agissait de son premier but depuis le 15 décembre. Il a retrouvé sa place dans la formation depuis mercredi au retour de la pause olympique après avoir raté 15 matchs en raison d’une fracture de la main droite.

Bernier a effectué un huitième départ consécutif devant la cage des Maple Leafs, qui avaient remporté deux des trois premiers matchs contre le Canadien.

Deux buts rapides

En plus d’inscrire les deux premiers buts du match, le Canadien a eu l’avantage 14-6 au chapitre des tirs au but à la première période. Il n’a d’ailleurs concédé un premier tir au but aux Maple Leafs qu’à la 14e minute de jeu - par Jay McClement - et il menait 2-1 à l’issue du premier engagement.

Galchenyuk a trompé la vigilance de Bernier en se retournant vivement pour effectuer son tir après avoir reçu la rondelle de Markov. La rondelle a dévié sur le bâton de Morgan Rielly avant de pénétrer dans le filet, à 12:38.

Le but de Galchenyuk a stimulé le Canadien et Pacioretty, qui a réussi quatre tirs à la première, a ensuite effectué un tir du revers pour avoir raison de Bernier avec l’aide de Josh Gorges, à 14:02.

Tirant de l’arrière 2-0, les Maple Leafs ont accentué le pas et Budaj s’est imposé en bloquant deux tirs de suite de Kessel. À 17:34, van Riemsdyk a surpris Budaj en déviant un tir-passe de Kessel provenant d’un angle difficile pour réduire l’écart à 2-1.

Aucun but n’a été inscrit à la deuxième période mais Douglas Murray est venu près d’inscrire son premier but de la saison quand son tir frappé de la pointe a atteint le poteau au milieu de la période. Gorges a par ailleurs été blessé à la main gauche en bloquant un tir mais il est aussitôt revenu sur la glace après avoir été soigné sur le banc du Canadien.

La période s’est terminée par une pénalité à Daniel Brière pour obstruction sur le gardien avec 18 secondes à jouer. Il l’a bousculé dans son demi-cercle.

Même s’il n’a effectué que cinq tirs, le Canadien dominait 19-13 à ce chapitre après les deux premières périodes.

Chez le Canadien, Brandon Prust, blessé au haut du corps, Michaël Bournival, qui se remet d’une commotion cérébrale, et Ryan White, affaibli par un virus, n’étaient pas disponibles.

Dustin Tokarski était encore l’adjoint de Budaj.

Blessés, Dave Bolland et Colton Orr manquaient à l’appel chez les Maple Leafs tandis que Trevor Smith et Paul Ranger ont été rayés de la formation.

Le Canadien disputera son prochain match lundi à Los Angeles face aux Kings. Il s’agira du premier de quatre matchs dans l’Ouest. Il rendra aussi visite aux Ducks d’Anaheim, aux Coyotes de Phoenix et aux Sharks de San Jose avant son prochain match au Centre Bel contre les Bruins de Boston, le 12 mars.

Les Maple Leafs seront à l’œuvre lundi contre les Blue Jackets de Columbus, à Toronto.

 

La LNH sur Facebook