Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Wings: Mike Babcock tourne la page sur Sotchi

mercredi 2014-02-26 / 15:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Wings: Mike Babcock tourne la page sur Sotchi
La médaille d’or gagné par Mike Babcock et le Canada aux Jeux de Sotchi 2014 est maintenant chose du passé et pour l’entraîneur des Red Wings de Detroit, il est temps de passer à autre chose.

MONTRÉAL – Oui son équipe et lui ont connu un tournoi olympique du tonnerre, oui c’est une expérience dont il se rappellera toute sa vie, mais la conquête de la médaille d’or par Mike Babcock et le Canada aux Jeux de Sotchi 2014 est maintenant chose du passé et pour l’entraîneur des Red Wings de Detroit, il est temps de passer à autre chose.

C’est du moins ce que Babcock n’a cessé de répéter lors de son point de presse à la suite de l’entraînement des Red Wings au Centre Bell mercredi matin, alors qu’ils se préparent à affronter le Canadien de Montréal pour une deuxième fois cette saison (19 h 30 HE; RDS, TSN).

C’est que Babcock a bien d’autres choses à penser à l’aube du dernier droit de la saison régulière dans la LNH, les Red Wings s’amenant à Montréal avec six points de retard sur le Canadien et le troisième et dernier rang de la section atlantique donnant un accès guarantie aux séries éliminatoires, avec 24 matchs à faire.

« C’est à propos des Red Wings maintenant, on a tourné la page et on est dans toute une bataille pour se tailler une place en séries, a évoqué Babcock. Ça amène beaucoup de fierté aux Red Wings d’être des séries à chaque année. On a éprouvé quelques difficultés cette saison en raison de blessures, mais on n’a pas d’excuses; on doit trouver un moyen d’y participer. »

Ces blessures, ce sont notamment celles du Suédois Johan Franzen, qui n’a pas participé aux Jeux de Sotchi en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale, de Pavel Datsyuk, qui a été limité à 37 rencontres cette saison pour les Red Wings – mais qui a tout de même représenté la Russie aux Jeux olympiques –, et surtout du capitaine Henrik Zetterberg, qui a raté 13 matchs dans la LNH en plus de quitter Sotchi après avoir disputé seulement une rencontre pour la Suède en raison d’une hernie discale. Il a été opéré au dos à son retour de la Russie la semaine dernière et devrait être sur la touche pour au moins huit semaines.

Mais Babcock refuse que les Red Wings s’apitoient sur leur sort.

« [Sans Zetterberg], il n’y a pas de raisons de s’inquiéter, a-t-il dit. ‘Z’ est un bon gars, et en plus d’être un bon joueur il est une encore meilleure personne et un excellent leader. Mais la réalité est qu’on ne peut pas l’avoir parmi nous, alors il faut faire avec. »

D’ailleurs, si tout se passe bien d’ici la période d’échauffement d’avant-match mercredi, Babcock a indiqué qu’il devrait pouvoir compter sur ses attaquants Franzen et Datsyuk pour la rencontre face au Canadien.

« Il semble que Franzen sera de retour, on prendra la décision tout juste avant le match, comme pour les autres joueurs qui ont été sur la touche pendant longtemps, a mentionné Babcock. […] Ç’a aussi été dit souvent que Pavel ne se sentait pas aussi bien qu’il l’aurait voulu récemment, mais il est de retour également. Alors on a un alignement qui change constamment, mais la réalité est qu’il y a un match ce soir (mercredi) et qu’on doit trouver un moyen de faire le travail. »

Des fleurs pour Subban

Mais même s’il a répété maintes et maintes fois que son aventure olympique était maintenant derrière lui, Babcock s’est tout de même permis quelques commentaires sur le défenseur du Canadien P.K. Subban, qui avait été sélectionné pour faire partie d’Équipe Canada à Sotchi, mais qui n’avait été utilisé que pendant un match, avec un temps de glace limité.

« C’est un kid extraordinaire, a-t-il dit. Évidemment je ne le connaissais pas très bien, mais il a beaucoup d’énergie, il est très positif et il va continuer à évoluer pour devenir un grand professionnel […]. C’est toujours difficile pour un athlète de haut calibre quand on te dit que tu ne peux pas jouer, mais il a été un excellent coéquipier et je suis certain qu’il a beaucoup appris. J’ai vraiment apprécié sa présence, celle de sa famille aussi, et il était un gros morceau de notre équipe. »

Subban avait lui aussi de bons mots à dire sur Babcock au terme de l’entraînement du Tricolore à Brossard mercredi matin, quand les journalistes lui ont demandé s’il allait profiter du duel contre les Red Wings pour prouver à Babcock qu’il aurait mérité de jouer davantage.

« Je ne pense pas avoir à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, a déclaré Subban. Si on regarde ce que j’ai accompli dans cette ligue jusqu’à maintenant dans ma carrière, et c’est encore une jeune carrière, mais je suis assez convaincu d’avoir prouvé à beaucoup de gens que j’étais un joueur élite dans cette ligue, alors je n’ai pas besoin de faire ça.

« Les gens devraient louanger Mike Babcock; il vient de nous faire gagner une médaille d’or. Il ne devrait y avoir que de bons mots pour lui et pour le personnel d’entraîneurs, l’équipe de direction et les joueurs qui y ont participé. Je ne vois honnêtement rien de négatif qui ressort de cette situation. »

 

La LNH sur Facebook