Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Price est déjà de retour à Brossard, au lendemain de sa victoire historique

lundi 2014-02-24 / 14:26 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Price est déjà de retour à Brossard, au lendemain de sa victoire historique
Price est déjà de retour à Brossard, au lendemain de sa victoire historique

BROSSARD - Même s'il avait les traits tirés par la fatigue du voyage et le décalage horaire, Carey Price est revenu sur les événements des 24 dernières heures au Complexe d'entraînement Bell de Brossard, lundi matin, et il a exhibé fièrement sa médaille d'or.

Après sa victoire de 3-0 en finale contre la Suède, dimanche, le Britanno-Colombien est monté dans l'avion affrété par la LNH qui est arrivé à Newark, au New Jersey, à 6h lundi matin. Il a ensuite pris un vol en direction de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, où il s'est posé aux alentours de 9h45. Moins de deux heures plus tard, Price était au complexe sportif Bell.

« Ç'a vraiment été une expérience de vie 'cool'. Je suis très heureux et reconnaissant d'avoir pu prendre part à cette aventure. (...) Je n'ai toutefois pas vraiment eu le temps de réfléchir à tout le chemin parcouru. Je me suis retrouvé dans une sorte de tourbillon, a mentionné Price. Depuis que j'ai quitté la patinoire, j'ai passé du temps avec mes parents, ma femme, ma soeur et les autres athlètes. Ensuite, je suis monté dans un avion et on m'a envoyé ici — sans que je ne m'en sois véritablement rendu compte. »

Fidèle à son habitude, Price a fait preuve de modestie et rendu crédit à ses coéquipiers d'Équipe Canada pour la conquête de la médaille d'or.

« Ç'a été un effort collectif. Peu importe la position dans laquelle un joueur a été placé, il a contribué à sa façon. C'était un groupe de professionnels, d'ex-champions de tous les horizons — champions de la coupe Stanley, médaillés d'or. Je n'ai jamais vu une équipe travailler aussi fort. Des attaquants aux défenseurs, tout le monde a affiché une telle intensité et a porté une telle attention aux détails. C'était vraiment impressionnant. »

Il a salué au passage le professionnalisme de P.K. Subban, même s'il n'a disputé qu'un seul des six matchs du tournoi.

« (Subban) a très bien pris ça, a reconnu Price. Tout le monde dans cette équipe a contribué à sa manière. Il n'a peut-être pas beaucoup joué, mais il a apporté du caractère et a contribué beaucoup à la chimie dans l'équipe. »

Price ignore toujours s'il sera d'office pour le prochain match du CH mercredi contre les Red Wings de Detroit, mais il a raconté que Mike Babcock, l'entraîneur-chef d'Équipe Canada et des prochains visiteurs au Centre Bell, l'avait encouragé à festoyer davantage dans l'espoir qu'il ne soit pas trop en forme pour l'affrontement.

« Mike m'a dit (après le match) que je devrais probablement prendre quelques bières de plus pour célébrer notre victoire », a-t-il lancé, sourire en coin.

La carrière de Price sera transformée, dit Waite

Même s'il n'a discuté avec lui que pendant 10 minutes avant la séance d'entraînement du Canadien, lundi matin, au complexe sportif Bell de Brossard, l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite a déclaré qu'il était convaincu que la victoire de Price et d'Équipe Canada en finale du tournoi de hockey masculin aux Jeux olympiques de Sotchi allait transformer sa carrière.

Waite a déclaré que cette victoire aux jeux allait renforcer la confiance de son protégé, car désormais il sait qu'il peut vaincre n'importe quelle équipe sur la planète. Il a dit avoir observé un phénomène semblable à l'époque où il était l'instructeur des gardiens des Blackhawks de Chicago, lorsque Antti Niemi, en 2009-10, puis Corey Crawford, en 2012-13, ont remporté la Coupe Stanley.

« C'est sûr que (la victoire aux JO) va faire de lui un meilleur gardien de but, il n'y a aucun doute là-dessus, a déclaré Waite. Ça va lui donner une confiance encore plus solide, parce qu'il sait qu'il peut battre les meilleurs au monde. C'est la même affaire quand tu gagnes la coupe Stanley — j'ai eu deux gardiens qui l'ont gagnée —, et tu peux voir tout de suite que ces gardiens-là ne sont plus les mêmes. Ils savent qu'ils peuvent battre n'importe qui, parce qu'ils l'ont fait, donc dans leur tête ce n'est plus un problème.

« C'est la même affaire pour Carey, il sait que maintenant 'sky is the limit'. »

Selon Waite, le défi pour Price consistera maintenant à retrouver sa routine, sans connaître de baisse de régime dans ses performances. D'ailleurs, on ignore toujours qui sera le gardien partant lors du match de mercredi contre les Red Wings de Detroit, mais Waite a indiqué que l'organisation avait un plan en tête et qu'elle divulguerait son identité à l'issue de la séance d'entraînement de mardi à Brossard.

« Il ne faut pas se le cacher, il a vécu un 'peak' incroyable et ce ne sera pas évident de revenir à la réalité, a-t-il expliqué. Ça va être 'tough' mentalement, et c'est normal. Mais on a un plan et c'est Michel (Therrien) qui va l'annoncer demain (mardi). Avant de prendre notre décision, on veut rencontrer Carey, pour savoir comment il entrevoit les prochains jours et savoir comment il se sent. (...) Mais il faut maintenant qu'il prenne un peu de temps pour relaxer. »

 

La LNH sur Facebook