Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Un test antidopage échoué empêche Nicklas Backstrom de participer à la finale olympique

    dimanche 2014-02-23 / 12:05 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Un test antidopage échoué empêche Nicklas Backstrom de participer à la finale olympique
    Un test antidopage échoué empêche Nicklas Backstrom de participer à la finale olympique

    SOTCHI – Le joueur de centre suédois Nicklas Backstrom a raté le match de la médaille d’or aux Jeux olympiques de Sotchi 2014 contre le Canada, dimanche, puisqu’il a échoué un test antidopage selon ce qu’ont affirmé des officiels suédois.

    Selon le directeur général du développement pour l’Association de hockey suédoise, Tommy Boustedt, la suspension a été octroyée dimanche après-midi par le Comité international olympique (CIO), moins de deux heures avant la rencontre à la suite d’une audience avec le comité disciplinaire du CIO.

    Backstrom a indiqué que son dernier test avait été fait mercredi après le gain de la Suède contre la Slovénie en quarts de finale.

    La Suède a perdu le match de la médaille d’or 3-0 au Palais de glace Bolchoï dimanche.

    Backstrom a été testé positif pour excès de pseudoéphédrine, résultat de médicaments pour allergies distribués sans ordonnance consommés par le joueur, d’après ce qu’a révélé le médecin de l’équipe suédoise, Bjorn Waldeback, lors d’une conférence de presse après la rencontre de dimanche. Waldeback a dit que le médicament était du Zyrtec-D, et que Backstrom l’avait consommé de façon intermittente au cours des sept dernières années selon son équipe de la LNH, les Capitals de Washington.

    « Je voudrais dire que je n’ai absolument rien à cacher; j’ai des problèmes d’allergies, a déclaré Backstrom en conférence de presse. Je prends du Zyrtec-D depuis des années. C’était un peu surprenant pour moi, pour être honnête avec vous, mais en même temps je me retrouve ici maintenant et je dois faire face à la musique.

    « Je sens que je n’ai rien fait de différent comparativement aux sept dernières années, et j’ai joué à l’échelle internationale pour beaucoup de matchs au cours des sept derniers années et je n’ai jamais vu ça auparavant. »

    Mark Aubry, médecin en chef de la Fédération internationale de hockey sur glace, a décrit Backstrom comme « une innocente victime des circonstances ».

    Backstrom était au Palais de glace Bolchoï, en train de se préparer pour la finale, quand le d.g. l’a informé qu’il avait été convoqué à une rencontre avec le CIO. Et c’est là qu’il a appris qu’il n’allait pas être en mesure de prendre part au match de la médaille d’or.

    « J’étais vraiment triste, et évidemment… je me sentais mal pour les gars », a-t-il dit, visiblement bouleversé.

    Boustedt s’est quant à lui montré plus incisive par rapport à la décision.

    « Le CIO a détruit une des plus belles journées de l’histoire du hockey suédois », a-t-il évoqué.

    La pseudoéphédrine ne figure pas sur la liste des substances interdites dans la LNH et Backstrom ne devrait pas écoper de sanctions supplémentaires par la Ligue nationale.

    « Nous comprenons que Nicklas Backstrom ait été testé positif pour une substance interdite ‘au sein des compétitions’ par le Comité international olympique », a déclaré le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, dans un communiqué. « Nous avons aussi compris que le test s’était avéré positif en raison de médicaments pour allergies que le joueur a consommés en connaissance de cause, avec l’approbation des médecins de l’équipe et sans aucune intention d’illégalement améliorer ses performances. De plus, la substance en cause ne figure pas actuellement sur la liste des substances interdites par la Ligue nationale.

    « La confirmation de ces faits tels que nous les comprenons reste à être faite, et compte tenu du fait que la substance n’est ni interdite dans la LNH ni utilisée avec des mauvaises intentions dans ce cas-ci, nous ne nous attendons pas à ce qu’il y ait des conséquences quant à l’éligibilité de Nicklas pour les matchs des Capitals de Washington. »

    Les Capitals ont également émis un communiqué: « Nicklas Backstrom n’a pas participé au match de la médaille d’or pour la Suède en raison de médications pour allergies qu’il prend depuis sept ans, incluant cette saison alors qu’il joue pour les Capitals de Washington. On ne s’attend pas à ce que ça ait un impact sur sa participation à des matchs dans la LNH. »

    Backstrom, joueur de centre pour les Capitals, figurait sur la liste officielle de joueurs qui allaient prendre part à la rencontre, mais n’a pas participé à la période d’échauffement d’avant-match.

    « Si on veut rivaliser avec le Canada, nous avons besoin de nos meilleurs joueurs, ce qui n’a pas été le cas aujourd’hui (dimanche) », a déclaré l’entraîneur de la formation suédoise, Par Marts, qui a insisté sur le fait que le Canada avait été la meilleure équipe dimanche. « On a eu des blessures, et évidemment ce qui s’est passé avec Backstrom. Évidemment que ça nous a affectés. Nous n’étions que des êtres humains assis là [dans le vestiaire]. »

    Ayant déjà perdu les services d’Henrik Zetterberg en raison d’une blessure au dos pendant le tournoi, la Suède n’avait plus d’attaquants en santé pour remplacer Backstrom dimanche. C’est donc le défenseur des Sabres de Buffalo Henrik Tallinder qui a été inséré dans la formation. Tallinder a passé 40 secondes sur la glace contre le Canada.

    Backstrom a donc conclu le tournoi à égalité au sommet de son équipe avec quatre aides, et terminé à égalité au troisième rang des siens au chapitre des points. Il évoluait sur le premier trio des Suédois au centre de Daniel Sedin des Canucks de Vancouver et de Loui Eriksson des Bruins de Boston.

    Jimmie Ericsson, le seul joueur de l’équipe suédoise à ne pas jouer dans la LNH et frère du défenseur des Red Wings de Detroit Jonathan Ericsson, a pris la place de Backstrom aux côtés de Sedin et Eriksson.

     

    La LNH sur Facebook