Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Un match mémorable entre les Canadiennes et les Américaines

    jeudi 2014-02-20 / 15:31 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Un match mémorable entre les Canadiennes et les Américaines
    Un match mémorable entre les Canadiennes et les Américaines

    On va s'en souvenir longtemps.

    Finale mémorable entre le Canada et les Etats-Unis au hockey féminin, jeudi.

    Les Canadiennes perdaient 2-0 avec moins de quatre minutes à écouler en troisième période.

    C'était final, bâton, pensiez-vous ? Erreur.

    Elles ont gagné, 3-2, en prolongation s'il vous plait pour ainsi rafler une quatrième médaille d'or consécutive. Wow !

    Non, ce n'était pas arrangé avec le gars des vues comme quoi la réalité dépasse parfois la fiction. Ce match est entré dans la légende olympique. Rien de moins.

    Les canadiennes ont réalisé l'improbable grâce notamment à Marie-Philip Poulin, la version féminine de Sidney Crosby.

    Profitant d'une supériorité numérique, Poulin, ennuyée par une blessure à une cheville tout au long du tournoi, a fait le bonheur d'un pays en signant son deuxième but du match.

    Elle avait également inscrit le but égalisateur avec moins d'une minute à jouer en troisième, quelques instants seulement après que les américaines eurent touché le poteau, le Canada ayant retiré sa gardienne de but Shannon Szabados au profit d'une attaquante additionnelle.

    Vous avez bien compris; les dieux du hockey canadiens sont venus à la rescousse des canadiennes !

    Comme à Vancouver

    Poulin, c'est de l'or en barre. Elle a ni plus ni moins répété son exploit des Jeux de Vancouver, il y a quatre ans, alors que ses deux buts avaient donné l'ultime victoire à son équipe face à ces mêmes américaines.

    Oui, un grand match, un match à la mesure de la féroce rivalité entre ces deux équipes.

    Les Américaines doivent maintenant se demander ce qu'elles doivent faire pour gagner l'or, exploit qu'elles n'ont pas réussi depuis les Jeux de Nagano en 1998.

    Peu à se reprocher

    Elles ont eu bien peu à se reprocher, les américaines.

    A vrai dire, elles étaient en train de jouer un match quasi parfait lorsque Brianne Jenner a marqué le premier but du Canada.

    Leur défense avait été intraitable. Même que les canadiennes, à mi-chemin en troisième, ont donné l'impression de ne plus y croire.

    C'était bien mal les connaître. Le coeur a parlé. Et fort. Elles ont joué avec l'énergie du désespoir avec le résultat que l'on connait.

    Oui, un grand match, un merveilleux spectacle.

    Si le tournoi féminin, trop souvent, souffre d'un déséquilibre évident, sa finale, en revanche, nous donne toujours un match équilibré entre deux formations de forces égales.

    Et parfois des moments magiques.