Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Tuukka Rask et la défensive aident la Finlande à batailler malgré de nombreux blessés

    lundi 2014-02-17 / 15:51 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Tuukka Rask et la défensive aident la Finlande à batailler malgré de nombreux blessés
    Même si l’équipe est décimée par les blessures à ses meilleurs joueurs de centre, la Finlande occupe le quatrième rang aux Jeux olympiques de Sotchi 2014 en majeure partie grâce au gardien Tuukka Rask et à sa défensive.

    SOTCHI – Dans les semaines qui ont précédé les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, la profondeur de la Finlande au centre comprenait des noms comme Mikko Koivu, Valtteri Filppula, Saku Koivu et Aleksander Barkov.

    Ce groupe constituerait, au pire, la cinquième meilleure collection de talent à la position de centre dans ce tournoi et ne se situerait pas si loin de la Russie et des États-Unis, derrière le Canada et la Suède.

    Les Suédois sont maintenant privés de quelques centres d'élite en Henrik Sedin et Henrik Zetterberg, mais aucune équipe n’a été forcée de manœuvrer avec autant de changements au sein de son alignement que la Finlande. Aucun des quatre noms mentionnés ci-dessus ne sera de la formation mercredi, quand les Finlandais – l’équipe de quatrième place – feront face à la Russie ou la Norvège en quart de finale.

    L’alignement de la Finlande au poste de centre est maintenant composé de Jarkko Immonen, Olli Jokinen, Petri Kontiola et Jori Lehtera. Pourtant, ce groupe a contribué à contenir le Canada, l'équipe qui compte sur la présence de quatre des sept ou huit meilleurs centres au monde, à un seul but en temps réglementaire avant de finalement perdre en prolongation dimanche.

    « Évidemment, nous avons perdu quelques-uns des meilleurs joueurs vedettes de la Finlande. Nous jouons toujours en équipe et ce n’est un secret pour personne », a déclaré le défenseur des Flyers de Philadelphie Kimmo Timonen. « Nous avons perdu quelques gars, mais maintenant nous devons jouer de manière encore plus étanche. Nous devons pratiquer une défensive serrée et attendre que les autres équipes commettent des erreurs. »

    Mikko Koivu a été blessé au début du mois de janvier et son frère a refusé une invitation avant la date limite pour nommer l’alignement, le 7 janvier. Filppula a subi une fracture de la cheville juste avant la pause olympique dans la LNH.

    Ce qui signifie que Barkov, un joueur recrue de 18 ans qui évolue pour les Panthers de la Floride, a amorcé la compétition à titre de joueur de centre no 1 de la Finlande, mais il est aussi tombé au combat à cause d’une blessure, au cours du deuxième match de l'équipe contre la Norvège.

    Avant le tournoi, les Finlandais étaient considérés comme prétendants à une médaille et susceptibles de causer la surprise et de remporter l'or. Les blessures semblent avoir gravement amenuisé leurs chances, mais leur performance contre le Canada pourrait bien prouver que la Finlande représente toujours une menace et fournir cette conviction au sein de l’équipe.

    « Si nous pouvons déployer une défensive d'équipe et protéger notre filet, nous pouvons encore gagner des matchs », a déclaré le gardien de but des Bruins de Boston Tuukka Rask. « Le match de dimanche est un bon exemple de cela, mais malheureusement, nous n’avons pas gagné. »

    Rask représente une raison importante pour laquelle la Finlande est toujours un danger potentiel. Même si les Finlandais se retrouvent en état de siège contre un adversaire avec un talent supérieur, Rask pourrait voler un match.

    Ça n’a pas été le cas contre les Canadiens. La structure défensive de la Finlande a soutenu Rask et la combinaison des deux pourrait encore s'avérer fructueuse.

    « Nous avons essayé de les contenir à l'extérieur parce que les angles ne sont pas aussi bons que dans la LNH en raison de la grande surface de la glace », a déclaré le capitaine de la Finlande, Teemu Selanne. « Je pense que dans la plupart de nos matchs, nous avons fait un bon travail. Notre objectif est de nous améliorer à chaque match et jusqu'à présent, nous avons fait du bon travail. »

    Ça pourrait paraître simpliste, mais la réaction de Selanne à une question cherchant à savoir si le type de match était parfait pour la Finlande en dit long.

    « Non, non, non, non, a répliqué Selanne. Pas du tout. Nous pouvons faire mieux, mais il y a eu beaucoup de bonnes choses. Évidemment, nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui n'ont jamais joué contre ces grandes vedettes auparavant. Je pense que cela apporte beaucoup de confiance de réaliser que nous pouvons rivaliser avec ces gars-là. »

    Alors que la Finlande devait représenter une puissance au centre avant toutes ces blessures et que l’équipe dispose de la plus grande profondeur au poste de gardien de but, on s'attendait à ce que la défensive soit une faiblesse potentielle. Il y a seulement quatre défenseurs de la LNH au sein de cet alignement, et deux d'entre eux sont des recrues, dont l'âge combiné est inférieur à celui de Selanne.

    Olli Maatta des Penguins de Pittsburgh et Sami Vatanen, le coéquipier de Selanne avec les Ducks, ont obtenu un temps de glace parmi les quatre défenseurs les plus utilisés de l’équipe aux côtés des vétérans de la LNH comme Timonen et Sami Salo du Lightning de Tampa Bay.

    « Nous savons que nous avons de bons joueurs, a déclaré Timonen. Ces jeunes, ils volent sur la glace. Ils patinent avec autorité et ils jouent dur. C’est bon pour nous et c’est bon pour l'avenir de l’équipe de la Finlande, pas seulement en ce qui concerne ce tournoi. Nous nous sentons très bien, mais nous pouvons faire mieux. »

    L’alignement renouvelé de la Finlande fera probablement face à un autre test important en ronde quarts de finale. Le but en prolongation du Canada a fait la différence entre la première position et la possibilité d’affronter le vainqueur du match opposant l'Autriche à la Slovénie, au lieu de terminer en tant qu’équipe de quatrième et d'avoir à affronter le gagnant du duel Russie-Norvège.

    Sidney Crosby, Jonathan Toews, Ryan Getzlaf et John Tavares ont représenté un défi de taille pour la ligne de centre réorganisée de la Finlande, mais en voyant Evgeni Malkin et Pavel Datsyuk, on réalise que ce n’est pas un défi moindre.

    « Dans ce tournoi, vous aurez à gagner contre les grandes nations », a déclaré l'entraîneur de la Finlande, Erkka Westerlund. « La Russie serait un grand défi pour nous. Ils jouent du très bon hockey et ils peuvent compter sur de très bons joueurs. »