Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Mike Babcock n’est pas pressé de prendre ses décisions quant à ses gardiens et sa formation

    samedi 2014-02-15 / 15:43 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Mike Babcock n’est pas pressé de prendre ses décisions quant à ses gardiens et sa formation
    Mike Babcock n’est pas pressé de prendre ses décisions quant à ses gardiens et sa formation

    SOTCHI – Mike Babcock n’est pas pressé.

    Alors qu’une nation en entier se demande ce que l’entraîneur du Canada va faire quant à son gardien partant et sa formation pour le dernier match de la ronde préliminaire, Babcock a indiqué samedi qu’il allait prendre tout le temps qu’il pouvait avant le duel contre la Finlande dimanche (12 h 00 HE; TVA Sports, CBC, USA).

    « Croyez-moi, ces décisions ne sont pas évidentes, a dit Babcock. Elles sont difficiles parce qu’elles sont personnelles, parce qu’il est question d’un joueur. Quand tu as une interaction avec un joueur, c’est personnel. Mais ce n’est pas à propos d’eux. C’est à propos de notre pays et c’est une question de prendre les bonnes décisions.

    « Ce qui est bien c’est qu’on n’a pas à prendre de décisions [samedi] pour le moment. On peut se contenter d’en discuter. On en a parlé la nuit dernière, [le directeur exécutif d’Équipe Canada] Steve [Yzerman] et moi avons discuté [samedi] matin et j’ai parlé avec le personnel d’entraîneurs [samedi]. On va y voir toute la journée, et d’ici [dimanche] on aura un plan. »

    Babcock a dit qu’il informerait les gardiens Roberto Luongo et Carey Price plus tard samedi de l’identité de celui qui sera d’office pour le match qui déterminera le gagnant du Groupe B, et qui mènera à un laissez-passer pour les quarts de finale.

    Luongo vient de réaliser 23 arrêts dans une victoire de 6-0 contre l’Autriche vendredi, un jour après que Price eut repoussé 19 rondelles dans un gain de 3-1 face à la Norvège.

    Babcock a été questionné lors d’une conférence de presse à savoir si la direction de l’équipe – menée par Yzerman – et lui avaient un plan concernant leur rotation de gardien avant d’arriver à Sotchi.

    « Oui, on en avait un, a répondu Babcock. Ils ont tous les deux été très bons. On n’a pas changé d’idée. »

    Babcock et ses adjoints devront aussi choisir qui ils laisseront de côté face à la Finlande afin de faire de la place pour l’attaquant Patrick Sharp et le défenseur Dan Hamhuis, qui n’ont pas affronté l’Autriche. Les principaux candidats pour céder leur place sont le défenseur P.K. Subban et l’attaquant Matt Duchene, qui avaient été rayés pour le match d’ouverture du Canada jeudi.

    On assume qu’après avoir eu deux rencontres pour évaluer son équipe, Babcock utilisera le groupe qui affrontera la Finlande pendant le reste du tournoi sans apporter de changements.

    Mais pas si vite, dit Babcock.

    « Non, je ne dirais pas ça, a-t-il évoqué. Je dirais que je vais déployer l’alignement [dimanche] qui je crois nous donnera la meilleure chance de gagner [dimanche]. Mais si on a besoin d’apporter des modifications, c’est pour cela qu’on a amené tout le monde. Maintenant, si ça fonctionne, pourquoi changer une formule gagnante? Après le match no 1, on aurait pu dire que la formation était correcte telle qu’elle était, mais on a eu cette opportunité. Alors vous avez raison d’assumer que c’est… disons-le, c’est comme si c’était déjà le match no 7. Sauf qu’il nous reste encore un match avant que cela arrive. »