Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    La Slovénie a surpris la Slovaquie pour sa première victoire olympique

    samedi 2014-02-15 / 8:03 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    La Slovénie a surpris la Slovaquie pour sa première victoire olympique
    La Slovénie a surpris la Slovaquie pour sa première victoire olympique

    SOTCHI – La Slovénie a écrit une page d’histoire samedi au Palais de glace Bolchoï.

    Les Slovènes ont aussi réalisé la plus grosse surprise du tournoi de hockey masculin à Sotchi jusqu’ici en prenant la mesure de la Slovaquie 3-1 pour signer leur première victoire à leur première présence aux Jeux olympiques.

    La Slovénie, le pays le moins bien classé, n’a qu’un joueur de la LNH – Anze Kopitar, des Kings de Los Angeles – alors que la Slovaquie en compte un fort contingent, dont Zdeno Chara des Bruins de Boston et Marian Hossa des Blackhawks de Chicago.

    Mais peu importe, les Slovènes ont explosé avec trois buts en troisième période, Robert Kristan s’est illustré en faisant 27 arrêts et le rêve est devenu réalité.

    C’était la deuxième fois de suite que la Slovénie prenait un adversaire par surprise grâce à une combinaison d’habiletés et d’ardeur au travail, résultat d’un système implanté par l’entraîneur Matiaz Koipitar, le père d’Anze.

    La Slovaquie, déjà humiliée par une défaite de 7-1 subie aux mains des États-Unis à son premier match, est sortie en force et a nettement dominé les premiers instants de la rencontre.

    Mais Kristan a fermé la porte et le jeu est devenu plus partagé après environ la cinquième minute. Le gardien slovène avait effectué 30 arrêts dans une défaite de 5-2 contre la Russie et il avait été choisi le joueur le plus utile à son équipe malgré les cinq buts accordés.

    La meilleure chance des Slovènes lors des 40 premières minutes est survenue durant un avantage numérique à la toute fin de la première période, lorsqu’une rondelle lancée de loin a frappé le gardien Jaroslav Halak à l’épaule pour rebondir derrière lui, dans le filet. Mais la période était terminée.

    En troisième, encore une fois sur le jeu de puissance, Kopitar s’est retrouvé devant un filet ouvert après qu’une rondelle eut abouti sur le poteau, mais le défenseur Ivan Baranka a fait l’arrêt en s’étendant sur la glace.

    La frustration qui risquait de s’emparer de l’équipe des Kopitar a été de courte durée puisque Roc Ticar a créé l’égalité avec un but qui a fait l’étalage de son talent.

    Le Slovaque Andrej Meszaros était au banc des punitions lorsque Ziga Jeglic s’est emparé de la rondelle derrière le filet pour la remettre à Ticar, qui l’a replacée sur sa palette avec son patin et enchaîné avec un tir du revers, tout ça d’un geste fluide alors que Martin Bartovic tentait de le contrer. La rondelle est passée entre les jambières de Halak à 3:23.

    C’était le début des six minutes les plus glorieuses du hockey slovène.

    Le capitaine Tomaz Razingar a fait 2-0 à 8:59 après qu’Halak eut permis un retour de lancer que Chara a perdu à ses pieds. Razingar a pu récupérer le disque avant lui pour le pousser dans un filet à moitié ouvert.

    Les quelques spectateurs slovènes se sont alors mis à chanter et à danser.

    Et pour qu’il n’y ait plus de doute sur l’issue de la rencontre, Kopitar a suivi avec une démonstration d’habileté comme il en sied aux joueurs de la LNH.

    Il a d’abord servi une tasse de café à l’attaquant Tomas Surovy, qui s’est retrouvé étendu sur la glace, puis coupé devant un défenseur en manoeuvrant habilement la rondelle avant de décocher un solide tir des poignets en direction d’un Halak confondu. But marqué à 9:22.

    Les Slovènes pouvaient alors commencer à préparer la fête pour célébrer le plus grand moment de l’histoire du hockey de ce petit pays de quelque deux millions d’habitants et de 148 joueurs de hockey enregistrés.

    Pour la Slovaquie, qui a évité le blanchissage grâce à un but de Toas Jurco réussi en avantage numérique à 17,8 secondes de la fin, le portrait est beaucoup moins rose.

    Non seulement doivent-ils analyser pourquoi ils ont perdu leurs deux premiers matchs par un total de 10-2, mais ils devront affronter la Russie dimanche pour leur dernier match du tournoi préliminaire. Les Slovaques sont déjà assurés de devoir passer par la ronde de qualification.

    Et pour la Slovénie, une victoire contre les États-Unis tiendrait presque du miracle.

    -------------------------------------

    SOMMAIRE DU MATCH

    SVK 0 0 1 - 1

    SLO 0 0 3 - 3

    Première période

    Pénalités - Marincin SVK (accrochage) 8:18, Surovy SVK (fait trébucher) 18:23

    Deuxième période

    Pénalités - Kopitar SLO (retenu) 4:38, Kranjc SLO (accrochage) 16:51, Gregorc SLO (joué la rondelle avec la main) 18:44

    Troisième période

    1. SLO, Ticar (Jeglic, Sabolic) 3:23

    2. SLO, Razingar (Urbas, Rodman) 8:59

    3. SLO, Kopitar (Mursak) 9:22

    4. SVK, Jurco (Zaborsky, Chara) 19:42

    Pénalités - Meszaros SVK (double échec) 1:36, Pavlin SLO (accrochage) 12:23, Tatar SVK (bâton élevé) 13:13, Tavzelj SLO (accrochage) 18:18

    TIRS AU BUT

    SVK 10 9 9 - 28

    SLO 11 8 12 - 31

    Gardiens de but (arrêts-tirs reçus) - SVK: Halak (D, 28-31); SLO: Kristan (V, 27-28).

    Jeux de puissance (buts-occasions) - SVK: 1-4, SLO: 1-5