Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    La Russie est à ses affaires avant d’affronter la Slovénie

    mercredi 2014-02-12 / 12:39 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    La Russie est à ses affaires avant d’affronter la Slovénie
    La Russie est à ses affaires avant d’affronter la Slovénie

    SOTCHI - Après avoir été des hôtes aimables et constitué la principale attraction aux Jeux olympiques de Sotchi lors des deux derniers jours, l’équipe masculine de hockey de la Russie porte maintenant toute son attention sur sa présence ici et la tâche énorme qui l'attend.

    La Russie amorcera le tournoi jeudi contre la Slovénie et elle espère que ce sera alors le début d’une fructueuse séquence de 11 jours qui la conduira sur la plus haute marche du podium.

    Le temps des annonces et des points de presse où tous les sujets était abordés devant des centaines de médias, certains se comportant parfois comme des partisans, est terminé.

    « Je pense que nous devons mettre tout derrière nous et se concentrer seulement sur les petits détails du match, simplement jouer comme on sait le faire, a révélé le défenseur du Canadien de Montréal Andrei Markov. Si nous jouons en équipe, tout ira bien. »

    Les Russes ont sauté sur la patinoire 15 minutes après l’heure prévue pour leur entraînement mercredi. Ils ont patiné rapidement et ils ont formé leurs trios et leurs paires de défenseurs pour créer de la chimie entre les joueurs avant de peaufiner leur jeu de puissance lors de la deuxième partie de l’entraînement.

    La première unité du jeu de puissance était composée de Markov et du capitaine des Capitals de Washington Alex Ovechkin à la pointe, tandis que le centre des Red Wings de Detroit Pavel Datsyuk était du côté droit à mi-chemin, l’ancien attaquant des Devils du New Jersey Ilya Kovalchuk au haut de l’enclave et l’ancien attaquant des Predators de Nashville Alexander Radulov près du filet.

    Cette unité totalise 420 buts en avantage numérique dans la LNH, 142 par Ovechkin et 138 par Kovalchuk. Ils ont réussi 1 241 buts en 3 185 matchs.

    Le joueur de centre des Penguins de Pittsburgh Evgeni Malkin et l’ailier droit des Hurricanes de la Caroline Alexander Semin faisaient partie de la deuxième unité avec l’attaquant des Blues de St.Louis Vladimir Tarasenko, le défenseur des Kings de Los Angeles Slava Voynov, et Evgeni Medvedev, un défenseur étoile dans la KHL en Russie.

    « Ça n’a pas d’importance que ce soit bon, il faut que ça fonctionne, vous savez, a insisté Markov. Nous avons des joueurs formidables, beaucoup de talent, mais ce qui compte en bout de piste, c’est de marquer des buts.

    « Si nous jouons comme une unité de cinq joueurs et si nous sommes sur la même longueur d’onde, nous marquerons des buts, a-t-il expliqué. Nous devons effectuer des tirs. Nous devons mettre de la circulation devant le filet. Nous devons livrer bataille. C’est tout ça, un jeu de puissance. »

    L’entraîneur-chef de la Russie Zinetula Bilyaletinov n’avait pas encore déterminé qui sera son gardien jeudi. Il a indiqué qu’il choisira entre Semyon Varlamov, de l’Avalanche du Colorado, et Sergei Bobrovsky, des Blue Jackets de Columbus, plus tard mercredi.

    « Nous discuterons en après-midi, a noté Bilyaletinov. Nous avons des idées mais nous prendrons une décision au cours de l’après-midi. »

    Il était impossible de dire quelles sont ces idées en assistant à l’entraînement. Varlamov a fait face à la première unité du jeu de puissance, et Bobrovsky a affronté la deuxième unité, mais il était appuyé devant lui par une des unités en désavantage numérique qui était composée de ses coéquipiers des Blue Jackets Artem Anisimov, Fedor Tyutin et Nikita Nikitin, ainsi que l’attaquant des Maple Leafs de Toronto Nikolai Kulemin.

    Varlamov pourrait avoir un certain avantage compte tenu qu’il a déjà joué sous la direction de Bilyaletinov; Bobrovsky n’a jamais travaillé avec lui avant les Jeux olympiques. Les journalistes russes ont déjà indiqué que Bilyaletinov est reconnu pour préférer les gardiens avec lesquels il a déjà travaillé auparavant.

    Varlamov a joué sous la direction de Bilyaletinov à deux reprises lors du Championnat mondial de hockey sur glace, remportant la médaille d’or en 2012.

    « C’est une équipe nationale et ce que les entraîneurs décideront, c’est ce qui arrivera, a noté Bobrovsky. J’accepterai la décision. »

    Bilyaletinov a précisé que ses lignes d’attaque seront les mêmes qu’à l’entraînement. Ovechkin amorcera le tournoi à l’aile gauche avec Malkin au centre et Semin à l’aile droite. Datsyuk sera au centre de l’autre trio principal avec Kovalchuk à sa gauche et Radulov à sa droite.

    Anisimov sera au centre entre Kulemin et Tarasenko au sein du troisième trio. Il semble que les quatre joueurs qui pourraient composer le quatrième trio sont Alexei Tereshenko, Alexander Popov, la recrue des Stars de Dallas Valeri Nichushkin et l’ancien espoir des Coyotes de Phoenix Viktor Tikhonov.

    « Après le premier match, on pourra probablement évaluer où les choses ont bien ou mal fonctionné », a dit Bilyaletinov.

    Il est pratiquement impossible de trouver quelqu’un ici qui pense que les choses iront mal pour la Russie contre la Slovénie, qui en est à ses premiers Jeux olympiques. Mais les hôtes ont répété constamment qu’ils ne peuvent prendre à la légère aucun adversaire. Vladislav Tretiak, le légendaire gardien qui est à la tête de la Fédération russe de hockey, a d'ailleurs souligné mardi que la Russie doit considérer chaque match comme si c’était un match pour la médaille d’or parce que c’est ce que ses adversaires vont faire.

    C’est pourquoi les Russes ont porté toute leur attention sur autre chose, mercredi. C’est pourquoi l’euphorie d’être ici aux Jeux olympiques n’est plus un sujet de discussion.

    « C’est un match très important, a affirmé Bilyaletinov. Peu importe qui est notre adversaire, il faudra se préparer adéquatement. C’est le premier match et il faudra donc être prêt. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook