Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Mason et les Flyers neutralisent l’Avalanche

jeudi 2014-02-06 / 22:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Mason et les Flyers neutralisent l’Avalanche
Mason et les Flyers neutralisent l’Avalanche

PHILADELPHIESteve Mason a repoussé 38 lancers pour mener les Flyers de Philadelphie à un gain de 3-1 contre l’Avalanche du Colorado jeudi soir.

Mark Streit, Michael Raffl et Claude Giroux ont compté pour Philadelphie, qui a remporté une troisième victoire de suite et une quatrième à ses cinq derniers matchs. Nathan MacKinnon a répliqué pour l’Avalanche, tandis que Semyon Varlamov effectuait 32 arrêts. Le Colorado a subi un deuxième revers d’affilée après avoir remporté quatre gains consécutifs.

Mason était à 2 minutes et 50 secondes de son troisième jeu blanc en cinq parties quand MacKinnon, le premier choix du repêchage de 2013, l’a déjoué d’un angle restreint. Pour MacKinnon, il s’agissait d’un 21e but cette année, un sommet chez les recrues. Ce fut la seule fois que l’Avalanche a réussi à percer la muraille Mason. Le gardien des Flyers a protégé l’avance de 2-1 des siens avec son plus bel arrêt de la soirée quand il a traversé son demi-cercle pour frustrer P.-A. Parenteau sur sa gauche avec deux minutes à jouer. Giroux a clos le débat en marquant dans un filet désert alors qu’il ne restait que 19,8 secondes à faire à la rencontre.

Les Flyers menaient 1-0 après 40 minutes de jeu quand Raffl a doublé l’avance des siens avec son septième filet de la campagne grâce à l’échec avant acharné de Sean Couturier. Steve Downie a rejeté la rondelle profondément dans le territoire du Colorado et le défenseur de l’Avalanche Nick Holden a été le premier sur le disque. Cependant, Couturier le suivait de très près et il lui a fait perdre la rondelle derrière le filet. Il a repéré Raffl à l’avant, puis la recrue a traversé le demi-cercle avant de déjouer Varlamov d’un tir vif entre les jambières à 7:05.

Les Flyers ont pris les devants 1-0 grâce au but en avantage numérique de Mark Streit compté à 6:21 du deuxième engagement. Philadelphie a contrôlé la rondelle près de la ligne bleue en territoire offensif jusqu’à ce que Streit trouve une ligne de tir. Son lancer a dévié sur la jambe de l’attaquant de l’Avalanche Marc-André Cliche dans le haut de l’enclave avant de déjouer Varlamov, qui avait la vue voilée par Steve Downie et le défenseur du Colorado Jan Hejda qui bataillaient devant lui. Il s’agissait du huitième but de la saison de Streit, qui a compté en supériorité numérique dans ses deux derniers matchs.

« On a eu une bonne relance, a déclaré Streit. On a pris le temps de bien s’installer et on a bien contrôlé la rondelle. Vinny [Lecavalier] m’a fait une belle passe et j’avais une bonne ligne de tir. J’ai lancé et la rondelle a dévié avant de toucher la cible. C’était un but important pour nous à ce moment-là. »

Les Flyers ont eu l’occasion d’ouvrir le pointage en première période quand l’attaquant de l’Avalanche Patrick Bordeleau a écopé d’une punition majeure de cinq minutes et d’une pénalité d’extrême inconduite pour avoir plaqué par-derrière l’attaquant des Flyers Brayden Schenn alors qu’il restait 1:32 à jouer à l’engagement. Ils ont cependant été incapables de capitaliser. Ils ont obtenu quatre tirs au but et ils ont gaspillé deux minutes de cette supériorité numérique lorsque Wayne Simmonds a été puni pour avoir accroché 47 secondes après le début du deuxième vingt.

L’Avalanche a dominé le jeu pendant presque toute la première période en obtenant la plupart des chances de marquer et en surclassant Philadelphie 14 tirs contre 12. Or, Mason a été intraitable. Il a repoussé les attaques à bout portant de Paul Stastny et Gabriel Landeskog dans la première minute de jeu, puis il a frustré MacKinnon, qui était seul dans l’enclave, après que la rondelle eut fait un bond capricieux sur la bande à 4:20. Il a aussi neutralisé deux jeux de puissance de l’Avalanche, au cours desquels la troupe de Patrick Roy a décoché cinq lancers.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter : @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook