Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien perd un deuxième match en deux jours en s’inclinant face aux Jets

dimanche 2014-02-02 / 15:46 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien perd un deuxième match en deux jours en s’inclinant face aux Jets
Le Canadien perd un deuxième match en deux jours en s’inclinant face aux Jets

MONTRÉAL – Carey Price a eu droit à un bombardement de 35 tirs dimanche après-midi et il a été tout simplement magistral dans les circonstances, mais sa bourde en début de troisième période a gâché sa brillante performance.

Price, qui était d’office pour un deuxième match en deux jours devant le filet du Canadien de Montréal, a effectué une sortie hasardeuse au troisième tiers qui a permis à Michael Frolik d’inscrire le but victorieux pour les Jets de Winnipeg, qui l’ont finalement emporté 2-1.

« C’est évidemment frustrant. J’ai cafouillé avec la rondelle. Je prends le blâme », s’est contenté de dire le gardien du Tricolore.

Mais ce qui a surtout retenu l’attention, c’est la façon dont Brendan Gallagher du Canadien a été malmené en toute fin de match alors que le CH tentait de créer l’égalité. Alors qu’il était en échec avant, Gallagher s’est fait donner un coup de poing au visage par le gardien des Jets Al Montoya, s’est fait faire sauter les patins par le défenseur Zach Bogosian et ensuite plaquer par Jacob Trouba alors qu’il n’avait pas la rondelle, sur la même séquence, sans que les arbitres ne décernent de pénalités.

Gallagher bouillonnait à son retour au banc, tellement que son coéquipier Josh Gorges – qui lui sert aussi de mentor, lui qui l’héberge chez lui depuis que Gallagher a fait le saut dans la LNH l’an dernier – s’est présenté devant les médias à sa place pour éviter que le jeune de 21 ans ait à faire face à la musique.

« Après avoir vu la séquence – où il y aurait pu avoir cinq infractions [d’appelées] sur le même jeu –, on va définitivement demander des explications », a indiqué l’entraîneur Michel Therrien. « On aurait pu retirer le gardien de but et on se serait donné une autre chance de niveler la marque. C’est sûr que c’est frustrant, très frustrant, mais on va tenter d’avoir des explications. »

Tobias Enstrom a été l’autre marqueur des Jets, qui ont vu Montoya stopper 30 des 31 lancers qui ont été dirigés vers lui dans le gain.

Brian Gionta a été le seul à assurer la réplique pour le Canadien, qui a ainsi été balayé en ce week-end du Super Bowl. Le CH s’était aussi incliné 2-1 face au Lightning de Tampa Bay samedi, mais en prolongation.

« On aimerait marquer plus de buts, bien entendu, a évoqué Therrien. Mais c’est la manière de jouer qui est importante. Je pense qu’aujourd’hui (dimanche), les joueurs ont joué avec beaucoup d’énergie. On était intenses, on était rapides sur la rondelle, on a attaqué le filet, on a eu beaucoup de présences devant le but, on a frappé deux poteaux, et Montoya a fait des arrêts clés pour garder son équipe dans le match. C’est sûr qu’on veut marquer plus de buts, mais j’ai beaucoup aimé l’intensité qu’on a déployée. »

La troupe de Therrien disputera maintenant ses deux prochains matchs au Centre Bell (contre les Flames de Calgary mardi et les Canucks de Vancouver jeudi), puis rendra visite aux Hurricanes en Caroline dans le cadre de sa dernière rencontre avant la pause olympique, samedi prochain.

Il s’agissait du premier d’une série de quatre matchs sur la route pour les Jets, eux qui affronteront les Hurricanes mardi, l’ancienne équipe de l’entraîneur Paul Maurice.

« On essaie de bâtir de la confiance et jouer sur la route est une bonne façon d’y arriver, a évoqué Maurice. Ce n’est pas un amphithéâtre où il est facile de jouer, et j’ai trouvé qu’on avait mieux fait en troisième période qu’au cours des deux premières. Alors on amorce ce périple en confiance. »

Après un début de match plutôt lent (le Canadien n’a décoché son premier tir qu’à 4:11 de la période, alors que les Jets en avaient déjà sept), le Tricolore s’est mis en marche et a terminé le premier tiers en avant 12-10 au chapitre des lancers.

La meilleure chance de marquer de l’engagement est survenue tout juste avant la mi-période, quand Rene Bourque a récupéré un retour de lancer de Lars Eller à la suite d’un premier arrêt de Montoya, mais le gardien des Jets a effectué une glissade parfaite à sa gauche pour bloquer la tentative de Bourque.

Enstrom a finalement ouvert la marque à 9:13 de la deuxième période après un bel effort individuel de Chris Thorburn. Même avec un genou au sol, Thorburn a remporté sa bataille pour la rondelle avec Nathan Beaulieu derrière le filet de Price, avant d’envoyer le disque vers Enstrom. Ce dernier a récupéré la rondelle dans le haut du cercle droit et a contourné le filet avant de lancer, et le disque a frappé Price avant de pénétrer dans son filet alors qu’il était collé sur son poteau gauche.

À 17:06, Gionta a cependant ramené tout le monde à la case départ en inscrivant son 10e but de la campagne pour faire 1-1. Patient en sortie de territoire, Andrei Markov a envoyé le disque à Tomas Plekanec, qui a foncé à l’aile droite. Rendu à la ligne bleue des Jets, Plekanec a habilement passé du revers à Gionta dans l’enclave, qui a ensuite décoché un tir vif pour déjouer Montoya au-dessus de son épaule.

Gionta s’est ainsi repris après avoir atteint de plein fouet la barre horizontale à la suite d’une échappée avec un peu plus de cinq minutes à faire à la période. Brandon Prust avait lui aussi touché le poteau à la gauche de Montoya plus tôt dans la période.

Mais Frolik a donné les devants aux Jets pour de bon dès le début du troisième vingt, à 1:04, à la suite d’une mauvaise lecture de jeu de Price. Après une remise de Bryan Little des Jets en fond de territoire du Tricolore, le gardien du CH a quitté son filet pour aller chercher la rondelle, avant de réaliser qu’elle se dirigeait plutôt vers la zone interdite aux gardiens. Price se trouvait donc hors position quand Andrew Ladd s’est emparé du disque avant de l’envoyer rapidement vers Frolik dans l’enclave, qui n’a eu qu’à pousser la rondelle dans un filet presque désert.

Michael Bournival était de retour dans la formation après avoir raté le match de samedi face au Lightning de Tampa Bay en raison d’un virus. Il prenait la place de George Parros dans l’alignement.

 

La LNH sur Facebook