Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien défait ses rivaux des Bruins pour une cinquième fois de suite

jeudi 2014-01-30 / 23:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien défait ses rivaux des Bruins pour une cinquième fois de suite
Le Canadien défait ses rivaux des Bruins pour une cinquième fois de suite

BOSTON – Le Canadien de Montréal a envoyé son gardien substitut Peter Budaj dans la mêlée jeudi après que Carey Price, le gardien numéro un de l’équipe, eut effectué huit départs de suite.

Les Bruins de Boston ont répliqué avec leur gardien de but partant Tuukka Rask, qui occupait le quatrième rang du circuit au chapitre du taux d’efficacité avant ce duel entre les deux rivaux de la section Atlantique.

Montréal s’est imposé par le pointage de 4-1 au TD Garden et Budaj a repoussé 34 des 35 lancers dirigés vers lui pour récolter un premier gain depuis le 4 décembre. Rask, quant à lui, a regardé les 26 dernières minutes de la rencontre du bout du banc.

La longue rivalité entre le Canadien et les Bruins demeure l’une des plus imprévisibles, mais les Montréalais ont maintenant remporté les cinq derniers affrontements entre les deux équipes.

Budaj, qui avait subi la défaite à ses six derniers matchs, présente maintenant une fiche de 4-0-0 en carrière au Garden et il n’a accordé que cinq buts au cours de cette séquence. Il ne pouvait pas expliquer pourquoi il performait si bien à Boston.

« Je ne sais pas. On me pose souvent la question, mais je ne fais rien de spécial, a répondu Budaj. Il y a des parties auxquelles on veut participer. C’est une des six équipes originales et il y a une grande rivalité entre nous. Ils jouent toujours avec acharnement, particulièrement dans leur amphithéâtre. Donc, c’est toujours excitant de jouer ces parties. »

Neuf joueurs du Canadien ont obtenu au moins un point. Les attaquants du Tricolore Daniel Brière (un but et une aide) et Brendan Gallagher (deux aides) ont amassé chacun deux points. Le Tricolore a remporté deux victoires d’affilée après une séquence de quatre défaites consécutives. Pour la deuxième fois de suite, il mettait fin à une série de quatre gains de leurs adversaires.

« C’est bon pour la confiance, c’est certain », a déclaré l’entraîneur du Canadien Michel Therrien. « Même quand les choses n’allaient pas bien, on essayait de rester positif. On savait sur quoi on devait travailler. Tout le mérite revient aux joueurs. Ils ont fait attention aux détails et à ce qu’il fallait faire pour s’améliorer. Je pense qu’on vient de jouer deux bonnes parties. C’est toujours difficile de venir jouer dans cet édifice à Boston, alors c’était un bel effort collectif. »

Les Bruins (34-16-3) avaient compté six buts dans chacune de leurs trois dernières parties, mais ils ont été incapables d’embêter suffisamment Budaj pour rester dans le match. L’entraîneur de Boston Claude Julien a retiré Tuukka Rask en deuxième période après qu’il eut accordé trois buts sur 18 lancers. Toutefois, Julien a précisé qu’il n’y avait pas que la performance de son gardien qui l’avait déçu ce soir.

« J’ai remarqué trois éléments, a expliqué Julien. On ne patinait pas bien ce soir, on a pris de mauvaises décisions et notre exécution laissait à désirer. Quand ces trois éléments font défaut, c’est difficile de gagner des matchs. C’était le cas pour nous ce soir et on n’a pas choisi le bon moment pour connaître ce genre de performance. Le résultat final prouve qu’on a négligé ces trois facteurs. »

Le défenseur du Canadien Alexei Emelin avait subi une blessure au genou qui avait mis fin à sa saison l’an dernier à la suite d’une collision avec Milan Lucic. Ce soir contre les Bruins, il s’est assuré d’inscrire rapidement le Canadien à la marque avec un tir sur réception de la pointe droite qui s’est frayé un chemin dans la circulation lourde jusque derrière Rask. Il s’agissait d’un premier filet cette année pour le défenseur russe.

Montréal (29-20-5) a doublé son avance à 14:32 quand Max Pacioretty a compté sur une échappée. Après que David Desharnais eut intercepté la passe transversale de Daniel Paillé, le centre montréalais a refilé la rondelle à Brendan Gallagher à la ligne bleue. Gallagher a ensuite repéré son compagnon de trio Pacioretty, qui a contenu le défenseur Johnny Boychuk avant de déjouer Rask du revers.

Les Bruins ont cependant réduit l’écart à un but avant la fin du premier vingt. Après l’excellent travail et la belle passe de Loui Eriksson le long de la bande, Dougie Hamilton a battu Budaj avec un tir sur réception de la pointe droite à 15:28.

Une punition mineure double décernée à Brad Marchand pour rudesse a permis à Montréal de creuser l’écart en deuxième période. Onze secondes après le début de la punition à Marchand, Brian Gionta a redirigé le lancer de Tomas Plekanec derrière Rask pour porter le pointage à 3-1 à 11:54. Ce but a chassé Rask de la rencontre.

« Il y a plusieurs raisons », a rétorqué Julien quand on lui a demandé pourquoi il avait retiré son gardien numéro un après trois buts. « C’est la décision que j’ai prise et je n’ai pas à l’expliquer chaque fois que je la prends. »

Un revirement d’Eriksson à la ligne bleue du Canadien a permis à Daniel Brière de s’échapper. Le premier lancer auquel a fait face Johnson s’est avéré être le but de Brière, qui donnait les devants 4-1 au Tricolore à 13:46. Johnson a stoppé les 14 autres tirs dirigés vers lui.

Les Bruins ne sont pas prêts d’oublier ce revers.

« Selon moi, c’est notre pire partie de l’année », a affirmé le centre Patrice Bergeron. « On ne connaîtra pas de succès si on joue comme ça. »

Le Canadien avait gagné son seul autre affrontement de la saison contre les Bruins au compte de 2-1 le 5 décembre au Centre Bell.

Montréal retourne à la maison pour accueillir le Lightning de Tampa Bay samedi, alors que les Bruins recevront les Oilers d’Edmonton.

 

La LNH sur Facebook