Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Rangers défont les Islanders et balayent leur Série des Stades au Yankee Stadium

mercredi 2014-01-29 / 22:56 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

NEW YORK – Y a-t-il un meilleur moment pour allumer les lumières de ce fameux stade dans le Bronx qu’une soirée de la fin du mois de janvier, au beau milieu de la semaine du Super Bowl, alors qu’un vent frisquet souffle et que la température oscille autour de -10 degrés Celsius?

« Ces [matchs extérieurs] sont vraiment amusants », a déclaré le défenseur Marc Staal après que ses Rangers de New York l’eurent emporté 2-1 contre les Islanders de New York mercredi. « Je pourrais participer à 50 matchs comme ça dans une année. C’est vraiment plaisant comme atmosphère.

« D’accord, peut-être pas 50. Quarante. »

La LNH a frappé un autre circuit au Yankee Stadium alors qu’une salle comble de 50 027 partisans festifs ont bravé le froid pour regarder les Islanders et les Rangers s’affronter pour la troisième partie des quatre prévues dans le cadre de la Série des Stades Coors Light 2014 de la LNH.

Ces deux rivaux croisaient le fer pour la 248e fois de leur histoire, mais pour la première fois sur une patinoire extérieure située dans un lieu qui convient davantage aux sports d’été qu’aux sports d’hiver. Ce nouveau chapitre de cette rivalité historique n’a pas déçu, alors que les Rangers – considérés comme l’équipe visiteuse même si le Madison Square Garden est plus près du Yankee Stadium que le Nassau Coliseum – ont signé leur 121e victoire à vie contre les Islanders et leur deuxième de la campagne.

Les Rangers et les Islanders reprendront les hostilités à l’intérieur vendredi au Garden pour leur dernier affrontement de la saison.

« Honnêtement, j’espère que tous les joueurs dans la LNH vont avoir la chance de participer à un match comme celui-là », a indiqué le joueur de centre des Rangers Derick Brassard. « C’est tellement amusant. Prendre part à un match comme celui-là, devant ta famille et tout, c’est super. Je vais m’en rappeler longtemps. »

Daniel Carcillo a marqué le but vainqueur tôt au troisième tiers pour permettre aux Rangers de remporter un match où aucun but n’a été marqué au cours des premières 38:27 minutes de jeu. Les deux équipes ont ensuite inscrit trois filets en l’espace de 6:03 s’échelonnant sur la deuxième et la troisième période.

Les Rangers ont balayé leur série de deux parties au Yankee Stadium dans le cadre de la Série des Stades, se rapprochant ainsi à trois points des Flyers de Philadelphie et du deuxième rang de la section métropolitaine. Les Rangers avaient battu les Devils du New Jersey 7-3 dimanche après-midi.

Henrik Lundqvist a effectué 30 arrêts pour porter sa fiche à 3-0 au cours des matchs de la LNH qu’il a disputés à l’extérieur. Il avait aussi été le gardien gagnant lors de la Classique hivernale Bridgestone 2012 de la LNH tenue au Citizens Bank Park de Philadelphie.

Lundqvist a alloué six buts sur 89 tirs en trois rencontres extérieures en carrière.

« C’était tout ce que j’espérais que ça soit », a dit Lundqvist à propos des matchs de la Série des Stades. « J’espérais aller chercher deux victoires. J’espérais deux [salles combles], et juste vivre une expérience incroyable. C’est ce que je ressens. On a parlé de vouloir gagner ces matchs pour pouvoir y repenser plus tard en ayant un sourire aux lèvres au lieu de penser aux erreurs qu’on aurait commises ou à une défaite. Mais maintenant ce sont deux journées qui resteront gravées à jamais dans ma mémoire. »

Le gardien des Islanders Evgeni Nabokov, qui obtenait un premier départ depuis qu’il avait subi une blessure au bas du corps le 6 janvier, a repoussé 32 lancers. Les Islanders n’ont pas profité de leurs trois jeux de puissance au cours de la rencontre.

« Il faisait froid, mais c’était plaisant », a évoqué le capitaine des Islanders, John Tavares. « J’ai grandi en jouant dans ce genre [d’environnement]. J’ai apprécié l’ambiance. C’était incroyable et très amusant.

« Je jouerais tous les matchs comme ça. Je crois que pour notre sport c’est vraiment super, mais en même temps on ne veut pas que ce soit trop non plus. Mais je suis certains que tous ceux qui ont participé à ce genre de rencontre trouvent que c’est une expérience extraordinaire. »

Carcillo a donné les devants 2-1 aux Rangers à 4:33 du troisième vingt à l’aide de son troisième but de la campagne, et de son deuxième depuis qu’il s’est amené à New York dans le cadre d’une transaction avec les Kings de Los Angeles plus tôt en janvier.

La séquence s’est amorcée lorsque le défenseur des Islanders Brian Strait a commis un revirement en territoire central avant d’être solidement mis en échec par l’attaquant des Rangers Brian Boyle. Dominic Moore a transporté la rondelle dans la zone des Islanders avant de laisser le disque à Carcillo, qui le lui a aussitôt rendu. Le lancer de Moore a frappé les jambières de Nabokov, mais le retour s’est faufilé entre de nombreux joueurs dans l’enclave avant de se retrouver sur le bâton de Carcillo, qui en a profité pour placer les Rangers en avant.

Les Rangers ont dominé les Islanders 14-6 au chapitre des tirs en troisième, après avoir vu leurs adversaires avoir le dessus 25-20 au cours des 40 premières minutes.

Les Islanders ont ouvert la marque alors qu’il ne restait que 1:27 à faire à la période médiane quand Brock Nelson a dégainé sur réception depuis le bas du cercle gauche des mises en jeu, et son tir a battu Lundqvist entre les jambières. Il s’agissait du dixième but de Nelson depuis le début du calendrier.

Michael Grabner avait d’abord devancé Staal pour récupérer la rondelle profondément dans le territoire des Rangers. Grabner est ensuite revenu sur ses pas avant de laisser le disque à Cal Clutterbuck qui a chuté sur la glace, ce qui ne l’a pas empêché d’effectuer une passe vers Matt Donovan. Ce dernier a fait dévier la rondelle vers Nelson, qui a eu le temps de s’élancer de toutes ses forces, comme l’aurait fait C.C. Sabathia, et de décocher un puissant lancer.

Cependant, ce but a eu pour effet de réveiller les Rangers, et Benoît Pouliot a marqué son neuvième but de la saison 40 secondes plus tard d’un lancer vif depuis le devant du filet. Pouliot venait d’accepter un relais de Brassard, qui se trouvait derrière la cage de Nabokov.

Le lancer de Mats Zuccarello a raté la cible, et Brassard est allé derrière la ligne des buts pour récupérer le disque. Il a effectué une passe vers l’enclave qui a atteint Pouliot à la poitrine, comme l’aurait fait un roulant à l’avant-champ qui aurait fait un faux bond devant l’arrêt-court. La rondelle est ensuite tombée aux pieds de Pouliot, qui a profité du fait que Nabokov était étendu sur la patinoire pour soulever la rondelle dans le haut du filet.

Les Islanders détenaient déjà une priorité de 23-13 au chapitre des tirs avant de profiter d’un avantage numérique à 12:59 du deuxième tiers, mais les Rangers ont réduit cet écart en dirigeant sept lancers au filet au cours des dernières 4:26 de l’engagement.

Le rythme au cours de la période initiale était plus laborieux qu’enlevant alors que les deux formations s’acclimataient à l’environnement, au froid et à la surface de jeu. Le nombre des lancers était de 10-6 en faveur des Islanders au premier entracte, mais les chances de marquer ont été rares pour les deux équipes.

La cadence a augmenté en deuxième période, et le tout a été couronné par deux buts au cours des 87 dernières secondes de l’engagement.

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook