Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Steven Stamkos était de retour à l'entraînement du Lightning

mardi 2014-01-28 / 17:33 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Steven Stamkos était de retour à l'entraînement du Lightning
Steven Stamkos était de retour à l'entraînement du Lightning

L’attaquant Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay a souvent dit qu'il aimerait jouer au moins un match avec l'équipe avant de jouer pour le Canada aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi.

Toutefois, il a avoué, mardi, que c'était là dans le meilleur des cas et qu’il envisagerait tout de même participer aux Jeux olympiques, même sans avoir disputé un match dans la LNH auparavant.

« L'objectif est de jouer un match », a déclaré Stamkos après avoir patiné avec ses coéquipiers mardi à Toronto. « C'est quelque chose que je voudrais vraiment faire. Mais si ce n'est pas le cas il y aura une autre discussion pour savoir si je peux tout de même faire partie de cette équipe [olympique]. Nous n'avons pas encore eu cette discussion. Nous traverserons le pont lorsque nous serons rendus à la rivière. »

Le directeur général du Lightning Steve Yzerman, qui est également directeur exécutif de l'Équipe olympique canadienne, a déclaré sensiblement la même chose.

« S'il obtient une chance de disputer un match, s'il est autorisé à jouer, c’est fantastique, a déclaré Yzerman. Dans le cas inverse, selon ce que dira le médecin et comment il se sent, est-ce qu’il sera en mesure de disputer le premier match du tournoi ? Il sera le seul à le savoir, une fois que les médecins lui auront donné le feu vert pour jouer. »

Stamkos a continué son travail de réhabilitation sur la glace mardi, et cette fois il arborait un chandail régulier, plutôt qu’un chandail rouge qui n’autorise pas les contacts, ou un maillot jaune de précaution.

Son apparition sur la glace survient un jour après avoir coupé court à une séance sur glace en raison de douleurressentie dans sa jambe droite, récemment opérée. Stamkoss’est fracturé le tibia droit au cours d'un match contre les Bruins de Boston le 11 novembre, quand il est tombé contre le poteau de but, et il a été opéré le lendemain.

Après avoir ressenti de la douleur dans sa jambe lundi,Stamkos a dit qu’il se sentait beaucoup mieux mardi.

Le Lightning affrontera les Maple Leafs de Toronto mardi (19h, H.E., TSN), puis disputera cinq autres rencontres d’ici la pause olympique. Les trois derniers matchs avant cette date auront lieu le 4 février face au Wild du Minnesota, puis l’équipe enchaînera deux matchs à domicile le 6 février contre les Maple Leafs et le 8 février contre les Red Wings de Detroit.

« C’est génial de se sentir bien en prenant part à un entraînement où les contacts sont autorisés, on ne peut le nier, a dit Stamkos. Vous ne pouvez pas reproduire une situation de jeu sans prendre part à un vrai match, mais vous pouvez au moins prendre part à quelques entraînements plus physiques, et nous ne sommes pas encore à point. Si cela a à arriver, ce sera la semaine prochaine. »

Stamkos a déclaré que son niveau de condition physique est très bien et que sa seule préoccupation provient de sa jambe, à savoir si elle est prête à endurer de véritables conditions de jeu.

« J'ai travaillé très dur sur la glace et j’ai fait des exercicesde patinage ici et là, a-t-il dit. La remise en forme n’est pas un problème. C'est la façon dont la jambe se comporte et la manière dont elle réagit à certains mouvements et certaines activités »

L’entraîneur du Lightning Jon Cooper a affirmé qu’un retour de Stamkos avant la pause olympique serait bien, mais ce n’est pas une chose sur laquelle il compte et dont il se soucie.

« S'il revient avant la pause olympique, ce serait la cerise sur le sundae, pour nous, a dit Cooper. Mais c’est à Steven d’y voir. Autant je veux le voir jouer lors des Jeuxolympiques, autant Yzerman veut le voir jouer lors des Jeux olympiques, en fait, le pays (Canada) veut le voir jouer lors des Jeux olympiques, il faut s’en remettre à Steven, l’homme. C'est son gagne-pain. C’est ce qui le définit, il nous faut donc regarder plus loin. Je sais que, quoi qu'il arrive, il le fera pour les bonnes raisons et cela ne mettra pas son avenir en péril. »

 

La LNH sur Facebook