Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Armstrong s’attend à un impact positif de Sotchi sur les Blues

    mercredi 2014-01-22 / 6:00 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Armstrong s’attend à un impact positif de Sotchi sur les Blues
    Armstrong s’attend à un impact positif de Sotchi sur les Blues

    Aux yeux du directeur général des Blues de St. Louis, Doug Armstrong, c’est une chose de représenter son pays à l’échelle internationale, mais le fait d’être capable de partager les feux de la rampe avec d’autres athlètes extrêmement talentueux permettra aussi aux joueurs de garder des souvenirs impérissables des Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

    Armstrong, le directeur associé du personnel des joueurs du Canada aux Jeux olympiques cette année, a indiqué qu’il avait vraiment bénéficié de sa participation aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

    « On pouvait voir l’engagement pris par ces gens et les sacrifices qu’ils avaient fait pour être là », a expliqué Armstrong à LNH.com. « Je pense que l’expérience olympique est une leçon de modestie puisque les familles de quelques-uns des compétiteurs avaient hypothéqué leur maison simplement pour être capable d'y participer. »

    Armstrong est fier que 10 joueurs des Blues, représentant six pays, se rendront en Russie pour prendre part aux Jeux d’hiver, du 9 au 25 février.

    « C’est formidable d’envoyer 10 joueurs à Sotchi dans le sens où, quand on voit les joueurs sélectionnés, on constate que les dépisteurs professionnels ont joué un rôle important par rapport aux transactions qui auraient peut-être été conclues, et les dépisteurs dans les rangs amateurs aussi, qui ont aidé à repêcher les joueurs et à développer quelques-uns, a noté Armstrong. Que ce soit si on regarde nos entraîneurs des ligues mineures ou nos entraîneurs de la LNH, je pense que c’est une un autre bel accomplissement pour ceux qui œuvrent dans le domaine du recrutement des joueurs de notre équipe. »

    David Backes, TJ Oshie et Kevin Shattenkirk porteront l’uniforme rouge, blanc et bleu des États-Unis; Alex Pietrangelo et Jay Bouwmeester représenteront le Canada; Alexander Steen et Patrik Berglund évolueront avec la Suède; Vladimir Tarasenko fera partie de l’équipe du pays hôte, la Russie; Jaroslav Halak protégera le filet de la Slovaquie; et Vladimir Sobotka représentera la République tchèque.

    « Nous sommes vraiment excités d’avoir tous ces joueurs, et je pense que ce sera formidable pour nous à long terme que ces joueurs acquièrent l’expérience du hockey de haut niveau en compétition », a précisé Armstrong.

    On a demandé à l’entraîneur-chef des Blues, Ken Hitchcock, quels seraient les bénéfices pour des joueurs qui effectueront leur première participation au tournoi des Jeux olympiques.

    « Quand on a l’occasion de jouer dans un match important, ça ne fait qu’aider puisque pour plusieurs joueurs de notre équipe, c’est la première fois qu’ils auront à être à l’aise tout en n’étant vraiment pas à l’aise, a noté Hitchcock. En bout de piste, je pense que ça ne fera que les aider. »

    Backes, Halak et Bouwmeester en seront à leur deuxième participation aux Jeux olympiques. Backes a remporté la médaille d’argent avec les États-Unis en 2010. Halak a représenté la Slovaquie en 2010 quand elle a perdu en demi-finale contre le Canada et ensuite la Finlande lors du match pour la médaille de bronze. Bouwmeester a évolué avec le Canada aux Jeux de Turin en 2006 et il a perdu contre la Russie en quart de finale.

    « Les joueurs de la LNH ont un style de vie différent des athlètes qui font du bobsleigh, a souligné Armstrong. Je crois que la chose la plus importante que les joueurs des Blues de St. Louis retireront de leur expérience aux Jeux olympiques, c'est tout ce que ça signifie pour les athlètes non professionnels. Leur dévouement et leur engagement sont extraordinaires. »

    Bien que la direction de l’équipe canadienne soit ravie de la composition de sa formation pour les Jeux olympiques, Armstrong a le sentiment que rien ne sera facile.

    « Notre réservoir de joueurs est peut-être plus grand que dans d’autres pays, mais le nombre de joueurs de grand talent dans ces autres pays est égal au nôtre, a évoqué Armstrong. Nous sommes ravis d’aller en Russie pour défendre la médaille d’or que les gars méritent d'avoir remportée la dernière fois. Je sais qu’il y quelques nouveaux joueurs dans notre groupe qui n’ont pas vécu ça. Ce sera donc une grande expérience pour eux. »

    Armstrong prévoit que le Canada sera mentionné dans le groupe des équipes qui batailleront pour la médaille d’or, mais il estime que rien ne sera tenu pour acquis.

    « On ne peut rien tenir pour acquis quand on doit affronter l’équipe du pays-hôte, la Russie, qui comprend autant de joueurs de talent, ou les États-Unis et la Suède, a-t-il dit. Vous souvenez-vous du Championnat mondial junior à Malmö, en Suède? J’aime qualifier la Finlande (qui a remporté la médaille d’or) de petite machine qui a réussi. Ça ne me surprendrait pas du tout si les Finlandais faisaient aussi beaucoup de bruit aux Jeux olympiques. »

    La Finlande a créé une grande surprise en l’emportant 3-2 contre la Suède lors du match pour la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior en 2014.

    « Je suis enthousiaste en ce qui concerne notre équipe, mais je sais que ce sera vraiment un bon tournoi olympique, tout comme le savent nos joueurs et nos entraîneurs », a affirmé Armstrong.

    Suivez Mike Morreale sur Twitter: @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook