Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les trois buts de Pavelski ont le dessus sur les quatre de Martin St-Louis

samedi 2014-01-18 / 20:36 / LNH.com - Nouvelles

Par Lonnie Herman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les trois buts de Pavelski ont le dessus sur les quatre de Martin St-Louis
Les trois buts de Pavelski ont le dessus sur les quatre de Martin St-Louis

TAMPA – Qu’est-ce qui peut avoir un goût plus amer que d’égaler un record de concession qui remonte au tout premier match dans l’histoire de la franchise et voir son équipe s’incliner ? Pour le capitaine du Lightning de Tampa Bay, la réponse est : « rien ».

« La défaite enlève beaucoup de lustre, ça ne fait aucun doute, » a dit Martin St. Louis, dont le match de quatre buts a été gâché après la défaite du Lightning par la marque de 5-4 face aux Sharks de San Jose, samedi après-midi. « Nous nous sommes placés dans une bonne position. Notre jeu de puissance fonctionnait bien. Nous avions une avance de 4-2 contre San Jose, une très bonne équipe. Il restait beaucoup de temps au cadran, mais j’aime nos chances lorsque nous menons par deux buts, peu importe l’équipe. Nous avons arrêté de pousser. Nous avons écopé de pénalités et nous ne sommes pas parvenus à les écouler, la première chose que vous réalisez, c’est que nous sommes entrés au vestiaire en retard d’un but. Nous nous sommes dégonflés. Nous n’avons pas fait le travail. »

C’était le premier match de quatre buts en carrière pour St. Louis et le premier par un joueur du Lightning depuis les quatre filets de Chris Kontos face aux Blackhawks de Chicago, le 7 octobre 1992, lors du tout premier match en saison régulière dans l’histoire de la concession.

Mais cela n’a pas été suffisant. Après les trois buts consécutifs de St. Louis ont donné au Lightning une avance de 4-2, Joe Pavelski a marqué trois filets en un peu plus de six minutes (6:12), tard en deuxième période, pour inscrire son premier tour du chapeau en carrière dans la LNH.

« Pavelski était au bon endroit au bon moment », a affirmé le capitaine des Sharks Joe Thornton. « Lors des trois filets, il était au bon endroit au bon moment. »

Pavelski a dû attendre pour voir s'il avait effectivement obtenu le troisième but. Le crédit pour ce but a été changé trois fois avant d'être enfin octroyé à Pavelski.

« Ce troisième but, personne ne savait qui l’avait obtenu, a dit Pavelski. Il y avait plusieurs bâtons et nous avons tous touché au disque. »

Le premier de Pavelski, à 12:48 de la deuxième période, est survenu après une pression soutenue des Sharks. Il a marqué à nouveau 21 secondes plus tard, huit secondes après une pénalité pour avoir accroché décernée au défenseur Eric Brewer de Tampa Bay. Le but qui a bouclé le tour du chapeau, avec une minute à jouer à l’engagement, est un tir qui a touché plusieurs bâtons et plusieurs rondelles avant de toucher le fond du filet.

L’entraîneur de Tampa Bay Jon Cooper hochait la tête après la cinquième défaite de suite de sa formation.

« C’est désastreux », a dit Cooper au sujet d’avoir un joueur qui marque quatre buts et de voir l’équipe perdre le match, une chose qui n’était pas survenue depuis que Marc Savard avait inscrit quatre filets dans un revers de 6-5 des Flames de Calgary face aux Blues de St. Louis, le 5 avril 2000. « Si vous m’aviez dit avant le match que nous allions marquer quatre buts, peu importe si Marty marque ces quatre buts, même si cela rend le match très spécial, mais que vous allez terminer le match du mauvais côté du pointage, cela ne nous arrive pas souvent. C’est frustrant. »

Le défenseur Victor Hedman a été touché à la cheville par un tir durant la troisième période et on l’a aidé à quitter la patinoire pour se diriger au vestiaire. Il n’est pas revenu au jeu par la suite.

« Il a pris un très bon coup sur la jambe, a déclaré Cooper. C’est certain qu’il ne pouvait pas revenir au jeu aujourd’hui, nous verrons pour demain [contre les Hurricanes de la Caroline]. Je serais négligent si je disais qu'il jouera dimanche. »

St. Louis a été le responsable de tous les buts de Tampa Bay en première période et son huitième tour du chapeau en carrière a permis au Lightning de rentrer au vestiaire avec une avance de 3-2.

Le tir de Matt Nieto depuis le bas de l’enclave a procuré une avance rapide à San Jose à 9:46. Après le but égalisateur de St. Louis à 11:56 sur le jeu de puissance, Patrick Marleau a redonné une brève avance à San Jose 56 secondes plus tard quand son tir a déjoué un Ben Bishop qui avait la vue voilée.

C’est alors que St. Louis a pris les choses en main.

St. Louis a vu sa tentative de marquer être bloquée par la jambière droite de Niemi, suite à une échappée, mais St. Louis a conservé la possession de la rondelle et a glissé un revers dans le filet pour inscrire son deuxième but du match à 15:44, portant la marque à 2-2. Bishop a obtenu une mention d’aide sur le jeu, sa deuxième passe de la saison.

Avec 30 secondes à jouer à la période, St. Louis a complété son tour du chapeau « naturel » quand il a expédié la rondelle dans le filet depuis l'extérieur du demi-cercle. Il a marqué trois fois en 8:43, portant ainsi son total à 24 buts cette saison. C’était la deuxième fois de sa carrière où St. Louis enregistrait un tour du chapeau en une seule période (l’autre est survenu le 26 octobre 2006 contre les Hurricanes de la Caroline).

Le quatrième but de St. Louis est venu à 2:07 de la deuxième période sur un jeu de puissance. Teddy Purcell l’a repéré seul dans le cercle de mise en jeu gauche, et St. Louis n'a pas raté son tir sur réception.

Mais les Sharks n’ont pas abandonné.

Avec les cinq buts accordés à San Jose, Bishop a maintenant alloué plus de deux buts à deux occasions à ses 18 derniers départs. Niemi a terminé la rencontre avec 25 arrêts et Bishop avec 27.

« Je l’ai remarqué avant son premier but, je me suis dit qu’il volait littéralement sur la glace aujourd’hui. Puis il a marqué trois fois en première période et une autre fois en deuxième période », a dit Bishop à propos de St. Louis. « C’est difficile lorsqu’un joueur de votre équipe travaille aussi fort et que le reste de l’équipe le laisse tomber. »

San Jose (31-12-6) a balayé un voyage de trois matchs contre l’Association de l'Est.

« Nous avions parlé que nous voulions jouer à fond durant tout le voyage, a déclaré Pavelski. Nous avons souvent terminé des voyages avec des revers, mais nous voulions être en mesure de compléter un balayage pour faire changement. C'était un match bizarre, de la façon dont les rondelles entraient dans le filet et dont le jeu se déroulait, il a simplement fallu s’en remettre à notre capacité à patiner, à diriger des rondelles en fond de territoire et à jouer notre style de hockey. »

La défaite était la cinquième d'affilée à domicile pour le Lightning, alors que l’équipe est au milieu d’une séquence de cinq matchs en sept jours. C'est la première fois depuis la saison 1995-96 que Tampa Bay (28-16-5) doit disputer autant de rencontres en une semaine.

 

La LNH sur Facebook