Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette: Michel Therrien assume pleinement son rôle d'entraîneur du Canadien

lundi 2014-01-13 / 19:32 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette: Michel Therrien assume pleinement son rôle d'entraîneur du Canadien
Touchette: Michel Therrien assume pleinement son rôle d'entraîneur du Canadien

Un métier de fou, diront certains, mais ils sont des centaines et des centaines à en rêver jour et nuit.

Lequel au juste? Celui d'entraîneur-chef d'une équipe de la LNH.

L'autre jour, Michel Therrien a pris une décision qui a soulevé une tempête à Montréal. Et pas

plus tard que dimanche, Claude Noel a été emporté par une... tempête à Winnipeg. Il a été congédié par les Jets, une équipe assez ordinaire, merci, et remplacé par Paul Maurice.

Un métier de fou, vous dites? Mettez-en.

La semaine dernière, Therrien a osé clouer P.K. Subban sur le banc pendant dix minutes contre les Flyers de Philadelphie.

Dix minutes qui ont fait jaser pendant près de trois jours, presque quatre.

Ma réaction? So what! Therrien est constant depuis le début de l'année. Plus tôt cette saison, il a sorti David Desharnais de la formation. Puis Daniel Brière. Puis Alexei Emelin. Et j'en passe.

Pas de passe-droit. Therrien assume pleinement son rôle d'entraineur-chef. Pour le meilleur et pour le pire.

Et vous savez quoi? Ça lui réussit plutôt bien. S'il fermait les yeux à chaque fois que son joueur vedette faisait preuve de nonchalance ou de négligence, il ne tarderait à perdre le respect de ses joueurs.

Subban est un joueur superbe, mais il a encore besoin d'être guidé ou réprimandé quand la situation le commande. L'étalon sort parfois de la piste!

Therrien, lui, a choisi de mettre ses culottes. Et si jamais sa relation avec Subban se gâte au point de forcer la direction de l'équipe à faire un choix entre les deux hommes un jour, il pourra toujours se dire qu'il s'est tenu debout, qu'il a dirigé son équipe dans les meilleurs intérêts de tous ses joueurs, sans exception.

L'équipe d'abord

Dès son arrivée en poste, Therrien a insisté sur le concept d'équipe.

Il n'a jamais cessé de maintenir le cap depuis, quitte à écraser quelques gros orteils en cours de route.

Il n'est pas parfait, Therrien, mais il a le mérite de prendre des décisions tantôt impopulaires, tantôt douloureuses. Il ne se comporte pas comme un instructeur qui cherche uniquement à sauver sa peau ou à gagner un concours de popularité.

Subban, c'est vrai, est un élément plus important que Therrien. Mais, malgré ses multiples talents, il ne sera jamais plus important que l'équipe. Jamais.

Quelques jours plus tard, cette même équipe a joué son meilleur match de l'année contre les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago.

Ce n'était pas un hasard.

Équipe Canada (prise deux)

Quatre ou cinq joueurs déclareraient forfait d'ici l'ouverture des Jeux de Sotchi qu’Équipe Canada serait encore en mesure de présenter une équipe à faire rêver.

Avez-vous des doutes? Laissez-moi vous convaincre.

Je me suis amusé à composer une formation canadienne avec les joueurs qui n'ont pas été sélectionnés par Steve Yzerman et Mike Babcock.

Ça donne à peu près ceci...

ATTAQUANTS

Martin St LouisClaude GirouxJames Neal

Milan LucicEric StaalBrad Marchand

Tyler SeguinJoe ThorntonLogan Couture

Taylor HallJordan Staal – Mike Richards

DÉFENSEURS

Dion PhaneufBrent Seabrook

Marc StaalKristopher Letang

Mike GreenDan Boyle

GARDIENS

Corey Crawford

Marc-André Fleury

Josh Harding

ENTRAÎNEUR

Joel Quenneville

Pas si pire, en effet. Je vous pose la question comme ça: est-ce que cette équipe serait de taille à décrocher une médaille à Sotchi?

 

La LNH sur Facebook