Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Avec le départ de Claude Noel, les yeux se tournent vers les joueurs des Jets

dimanche 2014-01-12 / 17:37 / LNH.com - Nouvelles

Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

WINNIPEG – Le renvoi de l’entraîneur des Jets de Winnipeg et l’embauche du vétéran entraîneur Paul Maurice ont secoué le vestiaire d’une équipe qui vient de perdre ses cinq derniers matchs et qui occupe la dernière place de la section centrale.

Noel avait pris les rênes de l’équipe après le transfert de celle-ci depuis Atlanta en 2011, et il est devenu le troisième entraîneur de la franchise à être remplacé depuis le début de la saison 2008-09, après John Anderson et Craig Ramsay.

« C’est toujours surprenant », a admis le capitaine des Jets, Andrew Ladd, au complexe d’entraînement de l’équipe dimanche. « Je ne crois pas que quiconque s’attendait à cela [dimanche] matin. Ce n’est pas une journée facile. De bonnes personnes ont perdu leur emploi. Au bout du compte, le rendement des joueurs est responsable de cette situation. »

Les joueurs des Jets ont aussi eu comme message que s’ils ne rebondissaient pas sous les ordres de Maurice, certains d’entre eux rejoindraient Noel à titre d’anciens membres de l’organisation.

« Je crois que tout le monde sait ce qui va se passer par la suite si les choses ne s’améliorent pas, a déclaré le vétéran joueur de centre Olli Jokinen. Les joueurs seront les prochains à quitter l'équipe. C’est de cette manière que fonctionne notre sport. »

Les Jets ont amorcé la saison, leur première dans l’Association de l’Ouest après le réalignement des sections de la LNH, avec l’objectif avoué de participer aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2007. Après avoir raté cet objectif de peu au cours des deux dernières campagnes dans l’Association de l’Est, les Jets ont fait l’acquisition des vétérans attaquants Michael Frolik et Devin Setoguchi dans le cadre de transactions au cours de la saison morte.

Frolik et Setoguchi se joignaient au défenseur recrue Jacob Trouba, le neuvième choix au total du repêchage 2012 de la LNH, ainsi qu’au joueur de centre Mark Scheifele, le septième choix de l’encan 2011.

Cependant, les Jets ont eu beaucoup de difficultés à afficher de la constance depuis le début de la saison. Avant de se retrouver dans les bas-fonds de la section centrale, Winnipeg n’est jamais parvenu à s’imposer dans l’Ouest.

« Parfois, lorsqu’on se retrouve dans une léthargie comme celle que nous avons connue, on essaie encore et encore, et ça devient contre-productif, a analysé le défenseur des Jets Mark Stuart. Nous étions incapables de nous mettre en marche. Lorsque des événements comme ceux d’aujourd’hui (dimanche) se produisent, on espère que la réponse sera positive. »

Bien que la séquence actuelle de cinq défaites des Jets soit leur plus longue de la saison, ils ont aussi connu deux séquences de trois défaites en plus d’une série de quatre revers. Ils ont également baissé pavillon contre les pires équipes de la ligue depuis le début du calendrier.

« Nous n’avons pas été à la hauteur, a ajouté Stuart. Dans notre domaine, malheureusement, quelqu’un doit payer lorsque cela se produit. En tant que joueur, particulièrement à titre de leader de cette équipe, on se sent responsable. À juste titre d’ailleurs, car nous sommes responsables.

« Nous avons reçu des avertissements cette saison. Plusieurs en fait, de la manière dont nous avons joué, de la manière dont nous avons perdu. Si ce qui s’est passé aujourd’hui ne représente pas un solide avertissement, je ne vois pas ce qui pourrait être considéré comme tel. »

Au cours du dernier match de Noel samedi, une défaite de 6-3 aux mains des Blue Jackets de Columbus, ce dernier a remanié l’alignement des Jets, déplaçant le défenseur Dustin Byfuglien à l’attaque, en plus de rétrograder Blake Wheeler, le meilleur buteur de l’équipe, sur le troisième trio. Les Jets menaient 1-0 après la première période, mais ils ont permis à Columbus de prendre le contrôle de la rencontre en leur allouant quatre buts au cours des neuf premières minutes du deuxième tiers.

« Nous avons tendance à devenir frustrés très facilement, a expliqué Jokinen. Ainsi, nous devenons craintifs, et nous avons peur de faire des erreurs. Il est important de jouer avec confiance, sinon les autres équipes s’en rendent compte.

« [Columbus] l’a compris, et ils ont appliqué beaucoup de pression. »

Les joueurs des Jets ne connaissent pas Maurice, et il y aura certainement une période d’ajustement.

« Nous serons en audition auprès de lui afin d'obtenir du temps de glace », a mentionné Ladd.

Ladd a l’intention de rencontrer Maurice lundi afin de bâtir la relation entraîneur-capitaine, mais il a indiqué que le fait que Maurice n’ait pas de liens préétablis avec l’équipe permettra d’amener un regard différent.

« Parfois, il est bon d’avoir une nouvelle perspective, a déclaré Ladd. Lorsque nous sommes plongés dans une situation au quotidien, il est parfois difficile d’avoir une vue d’ensemble, alors il pourrait avoir une meilleure idée de la manière dont il souhaite implanter son système. En tant que joueur, c’est notre travail de faire ce qu’il demande. »

Les Jets tenteront maintenant d’établir une nouvelle culture sous les ordres de Maurice.

« En tant que groupe, nous avons parlé souvent qu’il fallait créer quelque chose, et qu’il était important de se présenter tous les jours et de jouer d’une certaine façon, afin de se forger une identité, non seulement dans le vestiaire, mais à l’échelle de l’organisation, a conclu Ladd. Nous tenterons toujours d’y parvenir. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook