Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Jets congédient Claude Noel, le remplacent par Paul Maurice

dimanche 2014-01-12 / 18:28 / LNH.com - Nouvelles

Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Jets congédient Claude Noel, le remplacent par Paul Maurice
Les Jets de Winnipeg ont congédié l’entraîneur chef Claude Noel dimanche et l’ont remplacé par Paul Maurice.

WINNIPEG – Les Jets de Winnipeg ont annoncé dimanche qu’ils avaient congédié l’entraîneur Claude Noel et l’ont remplacé par Paul Maurice.

L’entraîneur adjoint Perry Pearn a aussi été remercié. Les autres adjoints Charlie Huddy et Pascal Vincent, ainsi que l’entraîneur des gardiens Wade Flaherty et l’instructeur du service vidéo Tony Borgford demeurent cependant tous au sein du personnel d’entraîneurs des Jets.

Winnipeg a encaissé cinq revers de suite, présente une fiche de 19-23-5 et figure au tout dernier rang de la section centrale.

« C’est certainement une journée très difficile pour [Noel et Pearn] », a indiqué le directeur général des Jets, Kevin Cheveldayoff, au MTS Centre dimanche. « J’apprécie leur bon travail et leurs efforts. »

Cheveldayoff a rencontré Noel et Pearn dimanche matin avant de réunir ses joueurs. Selon Cheveldayoff, c’est lui qui a contacté Maurice afin de mesurer son intérêt mardi dernier après une défaite de 4-2 des Jets à domicile contre le Lightning de Tampa Bay, au cours de laquelle les Jets n’ont dirigé que 14 tirs au but.

Maurice, que Cheveldayoff connaît par l’intermédiaire de « connaissances mutuelles », arrivera à Winnipeg dimanche soir et dirigera sa première séance d’entraînement lundi avant le match des Jets à domicile contre les Coyotes de Phoenix. Maurice agira à titre d’entraîneur jusqu’à la fin de la saison 2013-14, mais Cheveldayoff a indiqué que les deux parties discuteraient bientôt de leurs plans pour les années futures.

« On n’a pas d’entente sur papier, a dit Cheveldayoff. On s’est en quelques sortes serré la main par téléphone. »

Mais d’avoir Maurice derrière le banc des Jets le plus rapidement possible pour qu’il amorce la restructuration de cette équipe était crucial pour Cheveldayoff.

« La tâche à accomplir est une chose à laquelle on veut tous se mettre très rapidement », a déclaré Cheveldayoff.

Maurice, 46 ans, a plus de 1000 matchs d’expérience comme entraîneur dans la LNH avec les Whalers de Hartford /Hurricanes de la Caroline et les Maple Leafs de Toronto, et a mené les Hurricanes en Finale de la Coupe Stanley en 2002, puis en finale de l’Est en 2009 à son deuxième séjour à la barre de l’équipe.

Maurice a plus récemment été l’entraîneur du Metallurg de Magnitogorsk dans la KHL, menant l’équipe à un dossier de 27-13-12 au cours de la saison 2012-13.

« [Maurice] a dirigé plusieurs équipes de type différent, a dit Cheveldayoff. Il a de l’expérience autant avec des vétérans que des jeunes joueurs, et a connu du succès avec les deux. Il a eu du succès, il a connu des échecs. Il a toujours travaillé fort et est excité à l’idée de revenir dans la LNH. »

En faisant ses recherches à propos de Maurice à travers le monde du hockey, Cheveldayoff a indiqué que ce qui était ressorti était un consensus sur sa nouvelle acquisition.

« Il y avait un thème commun concernant le fait qu’il est extrêmement professionnel, extrêmement préparé, qu’il possède de solides connaissances sur le sport et que c’est un gars qui est très direct avec ses hommes et ses joueurs, a évoqué Cheveldayoff. [Maurice] se comporte très bien et possède effectivement la confiance de quelqu’un qui a [1084] matchs d’expérience [dans la LNH]. »

Les Jets avaient nommé Noel entraîneur quand l’organisation a quitté Atlanta pour Winnipeg. Il avait 24 matchs d’expérience avant de s’amener avec les nouveaux Jets, lui qui avait agi à titre d’entraîneur par intérim pour les Blue Jackets de Columbus vers la fin de la saison 2009-10.

Noel a passé la campagne 2010-11 derrière le banc du Moose du Manitoba dans la Ligue américaine. Le Moose était le club-école des Canucks de Vancouver dans la AHL, mais l’équipe jouait au MTS Centre et était une propriété de True North Sports and Entertainment, le groupe qui a éventuellement ramené les Jets à Winnipeg.

Les Jets n’ont pas réussi à participer aux séries éliminatoires au cours des deux premières saisons de Noel. Cheveldayoff a continuer à offrir des contrats aux joueurs qui forment le noyau de l’équipe l’été dernier, et les Jets ont huit joueurs signés au moins jusqu’en 2015-16 qui ont un impact d’au moins 3,9 millions $ sur le cap salarial.

Les difficultés en défensive sont depuis longtemps un problème au sein de l’organisation, datant même de son équipe à Atlanta, et Noel n’a jamais été en mesure de le régler. Les Jets figurent à égalité au 25e rang de la ligue au chapitre des buts alloués avec une moyenne de 3,00 par match. L’organisation n’a jamais terminé plus haut qu’à égalité au 24e échelon dans cette catégorie depuis sa seule participation aux séries éliminatoires, en 2007.

Désespéré à l’idée de sortir les Jets de leur torpeur, Noel a remanié ses quatre trios d’attaquants avant la rencontre de samedi face aux Blue Jackets de Columbus. Le changement le plus important a été de placer Dustin Byfuglien, le meilleur défenseur de l’équipe, à l’aile sur le premier trio. Columbus a défait les Jets 6-3 dans ce qui s’est avéré être le dernier match de Noel.

Cheveldayoff a-t-il fourni à Noel assez d’aide?

« Pour être honnête, je dirais que non », a déclaré Cheveldayoff.

Même si les Jets ont éprouvé des difficultés dernièrement dans leur dégringolade jusqu’aux bas-fonds de la section centrale, Cheveldayoff a indiqué que leur séquence de cinq revers n’avait pas été le seul facteur qui avait influencé sa décision de trouver un remplaçant à Noel.

« Ce n’était vraiment pas qu’un seul élément, a-t-il dit. Je pense que collectivement, au cours d’une certaine période de temps, il y avait des attentes pour notre groupe de joueurs et individuellement pour nos joueurs. C’est simplement devenu apparent ces derniers temps que les choses n’allaient pas dans la bonne direction et qu’on allait devoir faire quelque chose pour tenter de replacer le tout pour pouvoir avancer. »

Cheveldayoff a également raconté sa rencontre avec ses joueurs.

« On a parlé de la vie de professionnels dans le monde du sport et des responsabilités qui viennent avec tout ça. »

Il est possible que l’arrivée de Maurice s’avère n’être que le premier d’une série de changements pour les Jets, qui n’ont pas progressé au rythme que Cheveldayoff s’attendait. Noel et ses joueurs avaient établi que d’être dans la course pour une place en séries était un objectif pour cette saison. Alors Cheveldayoff comptera donc également sur Maurice pour fournir un regard critique et détaché sur une organisation qui n’a pas participé au bal du printemps en sept ans.

« Je crois que d’avoir Paul à la barre de notre groupe va nous aider à nous pousser, et quand je dis ‘nous’, je parle aussi de la haute direction, a expliqué Cheveldayoff. On va avoir un avis extérieur quant à notre formation, et ça va nous aider à prendre des décisions pour aller de l’avant. »

 

La LNH sur Facebook