Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Quatorze histoires à surveiller de près au cours de la deuxième moitié de saison

vendredi 2014-01-10 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Quatorze histoires à surveiller de près au cours de la deuxième moitié de saison
Avec la Série des Stades Coors Light de la LNH, les Jeux olympiques de Sotchi et la date limite des transactions qui se profilent au cours des prochains mois, LNH.com jette un regard sur les 14 scénarios à venir au cours de la deuxième moitié de saison.

Avec la première moitié de la saison 2013-14 maintenant complétée, LNH.com a dressé une liste des 14 scénarios à surveiller au cours de la deuxième moitié de la saison.

Il reste 96 jours avant le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, le 16 avril, et un nombre infini de scénarios qui pourraient se concrétiser d'ici là.

La première moitié de saison a vu passer toutes sortes de moments intéressants et divertissants, couronnés par la Classique hivernale Bridgestone 2014 et le dévoilement des formations en vue des Jeux olympiques qui auront lieu à Sotchi, en février.

Mais qu'est-ce que la deuxième moitié de saison nous réserve? Voici 14 scénarios que les amateurs de hockey auront à surveiller au cours de la deuxième portion du calendrier.

Transportons-nous à l'extérieur – La Série des Stades Coors Light de la LNH s’amorcera à la fin du mois de janvier, en commençant par un match qui sera présenté le 25 janvier au Dodger Stadium, opposant les Ducks d'Anaheim aux Kings de Los Angeles.

Le premier match en plein air de la LNH disputé sur la côte Ouest aura un caractère plus particulier que toute autre rencontre dans l'histoire de la ligue, avec une vue sur les palmiers et les montagnes de San Gabriel qui entourent la patinoire sur laquelle les deux équipes croiseront le fer.

« Le Dodger Stadium est l'endroit où il faut être », avait déclaré le président des opérations commerciales des Kings, Luc Robitaille, en septembre. « C'est un stade mythique. C'est spécial. Si nous avons à le faire, ça doit absolument être ici! »

Après l'événement qui sera présenté au Dodger Stadium, la Série des Stades se transportera vers l'est dans un autre lieu emblématique, le Yankee Stadium, situé dans le Bronx, pour la présentation d’une paire de matchs impliquant les Rangers de New York. Les Rangers joueront contre les Devils du New Jersey le 26 janvier, avant d’affronter les Islanders de New York le 29 janvier.

La Série des Stades se terminera au retour de la pause olympique, lorsque les Blackhawks de Chicago recevront la visite des Penguins de Pittsburgh au Soldier Field de Chicago, le 1er mars. Le lendemain, les Canucks de Vancouver seront les hôtes des Sénateurs d'Ottawa dans le cadre de la Classique héritage Tim Hortons, présentée au BC Place de Vancouver.

En route vers Sotchi – Après l'intrigue liée aux alignements des équipes qui se rendront aux Jeux olympiques de Sotchi 2014 viennent maintenant les prévisions visant à déterminer quelle équipe mettra la main sur la médaille d'or.

Le Canada peut-il répéter son triomphe d’il y a quatre ans? Les États-Unis peuvent-ils passer à l’étape suivante, après que leurs rêves eurent pris fin en 2010 avec une défaite encaissée en prolongation face au Canada dans le match ultime?

C’est sur les épaules de l’équipe de la Russie que la pression sera la plus grande, formation qui est menée par le capitaine des Capitals de Washington, Alex Ovechkin. Ce dernier a dit qu'il essayait d'ignorer la pression, mais a affirmé que de prendre part aux Jeux olympiques à la maison était un rêve devenu réalité.

« Depuis que je suis tout petit et que tout le monde sur cette liste est tout petit, le rêve a toujours été de jouer aux Jeux olympiques », a déclaré Ovechkin par le biais d’une conférence téléphonique tenue le jour où l’alignement de la Russie a été dévoilé. « Surtout, nous avons la chance de représenter notre pays à Sotchi, c'est incroyable. Je ne pense pas que quelqu'un va dire que c’est mission accomplie, mais le simple fait de se retrouver aux Jeux olympiques [est incroyable]. Notre mission est de gagner la médaille d'or et de jouer notre meilleur hockey. »

Le retour de Stamkos – Quand le joueur d’avant du Lightning de Tampa Bay Steven Stamkos s'est écrasé contre le poteau de but à Boston le 11 novembre et qu’il s'est fracturé la jambe droite, on craignait que le joueur étoile doive s’absenter jusqu’à la saison prochaine. Mais deux mois plus tard, Stamkos patine, il a été nommé au sein de l'équipe olympique canadienne et envisage une date de retour au jeu.

Stamkos a dit qu'il aimerait jouer des matchs pour le Lightning avant d'aller à Sotchi. Tampa doit disputer quatre rencontres lors de la semaine qui précédera la pause olympique, en terminant avec un affrontement à domicile le 6 février contre les Maple Leafs de Toronto et le 8 février contre les Red Wings de Detroit.

« C'est une question de ne pas connaître un recul dans ma guérison en ce moment » a indiqué Stamkos plus tôt cette semaine. « Pourrais-je me présenter et forcer la note et être en mesure de faire certaines choses? Probablement, mais je ne veux pas de recul. Vous voulez pousser, vous voulez y aller à fond, mais en même temps vous devez agir intelligemment. »

Cela signifie qu’il devra peser le pour et le contre dans ses aspirations olympiques et déterminer le meilleur moment pour jouer un match à nouveau, que ce soit à Tampa, Sotchi ou ailleurs. Mais ce qui importe vraiment, c'est que l'un des meilleurs joueurs de la ligue soit en mesure de mettre en valeur son talent à nouveau cette saison.

Harding peut-il continuer sur sa lancée? – La meilleure histoire de la première moitié de la saison dans la LNH est sans doute celle du gardien Josh Harding, du Wild du Minnesota. Coincé dans un rôle de gardien auxiliaire durant la grande majorité de sa carrière et luttant maintenant avec la sclérose en plaques, Harding a sans doute connu la meilleure première moitié de saison parmi tous les gardiens de but du circuit. Il mène la ligue avec une moyenne de buts alloués de 1,65 et est deuxième avec un pourcentage d’arrêts de ,933.

Harding peut-il maintenir le rythme? Il a joué deux matchs depuis le 17 décembre, principalement en raison des ajustements avec la médicamentation nécessaire à son traitement de la sclérose en plaques.

Quand il était en bonne santé, il n'avait pas l'air d’avoir de faiblesse dans son jeu. Si Harding peut revenir de sa longue absence et jouer la deuxième moitié de la saison comme il l'a fait durant la première moitié, le Wild restera dans la course aux séries éliminatoires jusqu'à la fin.

La saison des transactions est ouverte 24 heures par jour – Il y reste 54 jours à écouler avant le 5 mars, jour de la date limite pour effectuer des transactions dans la LNH. Nous avons seulement vu une poignée de transactions jusqu'ici cette saison, mais ce nombre va augmenter de façon spectaculaire au cours des sept prochaines semaines et des poussières, de même que le nombre de rumeurs de transactions.

Que feront les Sabres de Buffalo avec un nouveau directeur général en poste et leurs meilleurs éléments qui atteindront le marché des joueurs autonomes sans restriction, comme le gardien Ryan Miller et les attaquants Matt Moulson et Steve Ott? Les Islanders vont-ils transiger Thomas Vanek ? Le directeur général des Panthers de la Floride, Dale Tallon, a dit vouloir être actif dans la reconstruction de son alignement; est-ce que Brad Boyes ou le défenseur Dmitri Kulikov, un agent libre avec restriction, dénicheront de nouvelles adresses?

Tous ces noms et bien d’autres seront discutés entre aujourd’hui et le 5 mars prochain. Et avec autant d'équipes qui estiment n’être qu’à une courte série de victoires de se hisser en séries, certaines formations pourraient attendre les dernières heures de la journée de la date limite pour entreprendre leurs mouvements de personnel.

Qui est sur la ligne? – Le changement de format des séries a donné aux équipes deux manières différentes d'entrer dans la bataille pour la valse du printemps. Il a également donné à plusieurs équipes une occasion de plus de se tailler une place parmi les huit premières formations dans chaque association.

Comme nous arrivons à mi-chemin, les courses en vue des séries éliminatoires commencent à se faire plus serrées. Il y a quatre équipes à seulement quatre points d'une place en séries dans l’Association de l’Est: les Capitals de Washington se retrouvent un petit point devant les Rangers de New York et les Hurricanes de la Caroline pour la troisième place dans la section Métropolitaine, et un point devant les Maple Leafs de Toronto pour la deuxième place de quatrième as. Les Sénateurs d'Ottawa sont également un point derrière les Maple Leafs.

Dans l’Association de l’Ouest, le Wild est la deuxième équipe pour le poste de quatrième as, et les Coyotes de Phoenix se retrouvent à deux points derrière eux.

À quel point les choses peuvent-elles changer rapidement? Le 21 novembre, date qui marquait le quart de la saison, les Flyers de Philadelphie avaient 18 points, trois derrière les Devils pour la troisième place dans la section métropolitaine et six derrière le Canadien de Montréal pour la deuxième place de quatrième as. À mi-chemin, les Flyers ont maintenant accumulé 50 points et se retrouvent au deuxième rang dans la section métropolitaine, avec cinq points d'avance sur New Jersey.

La barre des 60 buts – Depuis la saison 1995-1996, seulement deux fois un joueur a-t-il marqué 60 buts en une saison et il y a une chance pour que ce nombre augmente d’un autre joueur cette année.

Ovechkin mène la ligue avec 31 buts et est en voie d’en inscrire 62. Ce serait le plus haut total dans la ligue depuis que ce même Ovechkin avait inscrit 65 filets en 2007-08. Le seul autre joueur dans les 16 dernières saisons à inscrire 60 filets en une seule campagne est Stamkos, qui a en marqué 60 en 2011-12.

Ovechkin obtient en moyenne 5,6 tirs par match (à ce rythme il terminerait la saison avec 454), et il fait mouche sur 13,7 pour cent de ses tirs. Ce n'est pas loin de sa précédente saison de 60 buts quand il amassait en moyenne 5,4 tirs par match (446 au total) et enfilait l’aiguille sur 14,6 pour cent d'entre eux.

Faire l’histoire – Le certificat de naissance de Jaromir Jagr établit son âge à 41 ans et il y a plus que quelques cheveux gris dans sa célèbre chevelure, mais en aucun cas vous pouvez regarder le meilleur marqueur des Devils du New Jersey et dire qu'il s'agit d'un vieil homme.

Jagr a déjà dépassé Mario Lemieux et Steve Yzerman pour se retrouver à égalité au huitième échelon des meilleurs buteurs de l’histoire du circuit et la passe récoltée mardi contre les Flyers de Philadelphie lui a permis de rejoindre Lemieux au septième rang des meilleurs passeurs de tous les temps. La seule question qui subsiste est la suivante: à quel rang pourra-t-il se hisser cette saison?

Avec 694 buts, il est à six de devenir le septième joueur à inscrire 700 buts. En maintenant son rythme actuel, il récolterait 64 points, ce qui lui permettrait de passer devant Yzerman et de se retrouver en sixième place sur la liste de tous les temps avec une récolte de 1752 points. S'il augmente la cadence un peu, il pourrait prendre la cinquième place détenue par Marcel Dionne, avec une récolte de 1771 points.

Qui est le meilleur dans l'Ouest? – Il y a deux dates que tous les fans de la LNH doivent encercler sur leur calendrier. Le 17 janvier, les meneurs de l’Association de l’Ouest, les Ducks d'Anaheim, visiteront les détenteurs de la deuxième place, les Blackhawks de Chicago. Ils s’affronteront pour une troisième et dernière fois le 5 février au Honda Center à Anaheim.

Les Ducks, en partie grâce à leur dossier à domicile de 18-0-2, ont atteint la mi-saison avec le plus haut total de points dans la ligue. Ils ont deux points d'avance sur les Blackhawks, les champions de la Coupe Stanley.

Quand ils ont croisé le fer plus tôt cette saison, les joueurs étoiles des deux côtés se sont levés dans un gain de 3-2 des Ducks au United Center de Chicago. Le capitaine des Ducks, Ryan Getzlaf, a marqué un but et récolté une aide et son coéquipier Corey Perry a marqué un but. Le capitaine des Blackhawks, Jonathan Toews, a quant à lui touché la cible en tirs de barrage.

Les meilleurs espoirs en un seul et même endroit – Le Saddledome Scotiabank sera rempli de spectateurs et de dépisteurs de la LNH le 15 janvier, en vue du Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH. La rencontre mettra en vedette 40 des meilleurs joueurs de la Ligue canadienne de hockey qui seront admissibles pour le repêchage de 2014 de la LNH sous un même toit, dans un match qui implique beaucoup d’intensité. Les joueurs qui y seront sont des joueurs étoiles, mais ce ne sera pas un match des étoiles typique.

Parmi ceux qui devraient y prendre part, on compte cinq joueurs qui viennent d’offrir de solides performances au Championnat mondial de hockey junior 2014. L’attaquant Sam Reinhart du Ice de Kootenay dans la Ligue de l’Ouest et le défenseur Aaron Ekblad des Colts de Barrie de la Ligue de l’Ontario ont joué pour le Canada et pourraient être les deux premiers joueurs sélectionnés en juin prochain, lors du repêchage de la LNH présenté à Philadelphie. D’autres joueurs qui devraient également prendre part au match sont le centre russe Ivan Barbashev des Wildcats de Moncton de la LHJMQ, le défenseur Jules Honka des Broncos de Swift Current de la WHL, qui a remporté une médaille d'or avec la Finlande, ainsi que le centre allemand Leon Draisaitl des Raiders de Prince Albert de la WHL.

Qui est en charge ici? (partie I) – Après des mois de recherches, les Sabres de Buffalo ont finalement comblé le poste vacant de directeur général jeudi en procédant à l'embauche de l’assistant au directeur général des Sénateurs d'Ottawa Tim Murray. Ça signifie que seul le poste de d.g. des Flames de Calgary reste à être comblé.

Certains des mêmes noms qui ont été considérés pour le poste à Buffalo pourraient être en lice à Calgary, notamment l’assistant au d.g. des Bruins de Boston Jim Benning et celui des Predators de Nashville Paul Fenton. D'autres candidats pourraient inclure l’ex-directeur général des Stars Joe Nieuwendyk et le vice-président des opérations hockey des Maple Leafs de Toronto, Dave Poulin.

Bien que les séries éliminatoires semblent hors d’atteinte cette saison à Buffalo et à Calgary, il faudra surveiller la façon dont Murray et celui qui sera embauché à Calgary vont apposer leurs étiquettes personnelles sur leurs nouvelles équipes.

Qui est en charge ici (partie II)? – Une des principales décisions qu’aura à prendre Murray sera de déterminer l'avenir de l'entraîneur par intérim Ted Nolan. Lorsque le président des opérations hockey des Sabres Pat LaFontaine a embauché Nolan le 13 novembre, il a dit que la seule assurance qu'il avait donnée à Nolan était qu'il finirait la saison comme entraîneur et que son avenir serait lié au nouveau directeur général.

Les Sabres ont mieux fait sous la férule de Nolan, affichant un dossier de 8-11-4, après un départ de 4-15-1 sous Ron Rolston. Mais l'avenir de Nolan dépend de la relation qu'il construira avec Murray durant le reste de la saison.

Le directeur général des Panthers Dale Tallon devra prendre une décision similaire concernant l’entraîneur par intérim de son équipe Peter Horachek. Comme les Sabres, les Panthers se sont améliorés depuis que Peter Horachek a remplacé Kevin Dineen, le 8 novembre, affichant un dossier de 14-12-2, en plus de signer une séquence de cinq victoires de suite en décembre.

Tallon ne semble pas être pressé de retirer la mention provisoire du titre de Peter Horachek, mais jusqu'à présent, il doit être heureux des résultats.

Un dernier tour de piste de Brodeur? – La seule personne masquée à avoir repoussé plus d’attaques que Brodeur est sans doute le Lone Ranger. Et comme le héros fictif, Brodeur pourrait bientôt s’en aller vers le soleil couchant.

Il est âgé de 41 ans, a remporté trois coupes Stanley, quatre trophées Vézina, deux médailles d'or olympiques et détient tous les records importants en ce qui concerne les gardiens de but dans l’histoire de la LNH. Et il est parvenu à vivre le rêve de tout père au cours du dernier camp d’entraînement, quand il a eu la chance de s’entraîner en compagnie de son fils, Anthony, un choix de septième ronde au repêchage (208e au total) par les Devils, en 2013.

Brodeur sera également un joueur autonome sans restriction après la saison et les Devils ont déjà son remplaçant en la personne de Cory Schneider.

Brodeur n’a pas beaucoup parlé de ses plans au-delà de cette saison, mais il est difficile, pour quiconque, d’envisager un Martin Brodeur arborant le chandail d'une autre équipe. Si c'est la fin, son prochain arrêt se fera à Toronto, dans trois ans, pour son intronisation au Temple de la renommée du hockey.

Tournée d'adieu de Teemu Selanne  Un joueur dont nous savons qu’il ne sera pas de retour après cette saison est la légende des Ducks d'Anaheim.

À 43 ans, Selanne est revenu pour une dernière fois, de son propre aveu. Il n'a pas contribué offensivement comme il le faisait dans le passé et il a été rayé de l’alignement lors du deuxième affrontement, lorsque l’équipe disputait deux matchs en deux soirs, afin de se maintenir en bonne santé pour les séries éliminatoires.

Selanne classe au 15e rang sur la liste de tous les temps avec 1444 points et au 11e échelon au chapitre des buts avec 680. Au-delà des chiffres, cependant, l’opportunité de voir Selanne en action lors de sa dernière saison est une chose à ne pas manquer.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook