Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Lightning: Jon Cooper mène la course au Jack Adams à la mi-saison

vendredi 2014-01-10 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Lightning: Jon Cooper mène la course au Jack Adams à la mi-saison
Quand Steven Stamkos s’est fracturé le tibia contre les Bruins de Boston le 11 novembre, le réflexe a été de se dire que le Lightning de Tampa Bay était dans le gros pétrin. Mais Jon Cooper et cie sont non seulement demeurés dans la course aux séries éliminatoires, mais ils ont fait bien plus.

Avec la première moitié de la saison 2013-14 maintenant complétée, LNH.com jette un coup d’œil sur ses faits saillants et sur les candidats en lice pour différents trophées.

Quand l’attaquant étoile Steven Stamkos s’est fracturé le tibia contre les Bruins de Boston le 11 novembre, le réflexe a été de se dire que le Lightning de Tampa Bay était dans le gros pétrin.

Après tout, Stamkos avait inscrit 14 buts en 16 matchs, aidant Tampa Bay à présenter une impressionnante fiche de 12-4-0 en début de saison après avoir terminé au quatrième rang de la section sud-est l’an dernier, avec 18 victoires en 48 rencontres.

« Pendant 16 matchs, je crois qu’on en était presque au point où les gens commençaient à s’attarder à nous et à croire qu’on allait vraiment se rendre loin », avait déclaré l’entraîneur du Lightning, Jon Cooper, un jour après l’incident. « En deuxième période [face aux Bruins], ces mêmes gens ont tout à coup recommencé à penser que ces gars-là n’allaient rien accomplir. C’est pour cela que tout le monde dans notre vestiaire s’est dit: ‘Prouvons à ces gens que nous ne sommes pas un feu de paille’.

« Nous sommes près du sommet du classement pour une raison, et nous allons y rester. »

Mené par Cooper, c’est exactement ce que le Lightning a fait.

Avant le match de jeudi contre les Capitals de Washington, le Lightning figurait au deuxième rang de la section atlantique, deux points derrière Boston. Tampa Bay affiche un dossier de 14-8-4 depuis que Stamkos s’est blessé et présentait une fiche de 25-12-4 en 41 rencontres, la meilleure de l’histoire de l’organisation à mi-chemin de la saison.

Et c’est pour ces raisons et bien plus que Cooper se trouve en tête de la course au trophée Jack Adams après la première moitié de campagne complétée.

« Nous allons être une meilleure équipe quand le 91 sera de retour », avait mentionné Cooper après la victoire de 4-2 du Lightning face aux Jets de Winnipeg mardi.

FINALISTES

Bruce Boudreau, Ducks d’Anaheim – On en arrive au point où il serait raisonnable de se demander si les Ducks de Boudreau vont éventuellement perdre un match en temps réglementaire au Honda Center cette saison.

Avec un gain de 5-2 contre les Bruins mardi, les Ducks ont amélioré leur fiche à domicile à 18-0-2. La plupart des gens croyaient que les Blackhawks de Chicago et les Kings de Los Angeles allaient mener l’Association de l’Ouest, mais c’est Anaheim qui figurait au tout premier rang du classement de la LNH après son gain de mardi avec 69 points.

Après avoir été congédié par les Capitals de Washington en novembre 2011, Boudreau a été embauché par les Ducks moins de 72 heures plus tard. On peut probablement affirmer sans se tromper qu’il est bel est bien retombé sur ses pattes et qu’il a aidé les Ducks à devenir de sérieux prétendants à la Coupe Stanley.

« Bruce a établi assez clairement quand il est arrivé ici que lorsqu’il était à Washington, il n’avait pas le plein contrôle sur certaines choses », a déclaré le capitaine des Ducks, Ryan Getzlaf, au Washington Post le mois dernier. « Il ne voulait pas que ça soit le cas ici. Je crois qu’il a appris qu’il voulait plus de responsabilités et ç’a été important avec notre groupe. Ça vient avec un certain niveau de respect. Je crois que le niveau de respect doit être là entre nous pour qu’on ait le succès que l’on souhaite quand on rassemble une équipe gagnante. »

Dan Bylsma, Penguins de Pittsburgh – Bylsma a aidé les Penguins à demeurer au sommet de la section métropolitaine pour toute la saison sauf un jour, malgré les blessures au joueur de centre Evgeni Malkin, à ses quatre meilleurs défenseurs (Paul Martin, Kristopher Letang, Rob Scuderi et Brooks Orpik) et au gardien Tomas Vokoun.

Effectivement, Bylsma a eu de la chance que Sidney Crosby soit resté en santé et qu’il ait produit beaucoup d’attaque, mais le travail qu’a fait l’entraîneur des Penguins avec toutes les blessures à sa ligne bleue ne peuvent passer sous silence. Peu importe les joueurs provenant de Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue américaine qui sont venus en relève aux blessés, l’équipe de Bylsma n’a jamais bronché.

« Avec Kris Letang sur la touche pour neuf matchs au début de la saison, c’était un gros vide [à combler], avait dit Bylsma le mois dernier. C’est probablement notre meneur pour les minutes disputées et ç’a été comme ça dès le début de l’année, avec ces neuf matchs-là. Alors certains gars ont dû élever leur jeu d’un cran et jouer un plus grand rôle.

« Notre équipe a le luxe d’avoir beaucoup de profondeur pour ce qui est des défenseurs. »

Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL

 

La LNH sur Facebook