Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Rask en avance sur Bishop pour le Vézina à la mi-saison

jeudi 2014-01-09 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Rask en avance sur Bishop pour le Vézina à la mi-saison
Tuukka Rask détient une légère avance sur Ben Bishop au scrutin de mi-saison de LNH.com pour l’obtention du trophée Vézina

Maintenant que la première moitié de la saison 2013-14 est chose du passé, LNH.com jette un coup d’œil aux faits marquants ainsi qu’aux principaux aspirants des différents trophées.

La position de gardien de but peut être marquée par l'instabilité, peu importe la saison, mais la campagne 2013-14 s’est avérée particulièrement précaire pour ceux qui sont étiquetés en tant que « numéro un ».

Non seulement les auxiliaires ont été appelés à passer plus de temps devant le filet, mais la profondeur devant les buts, au-delà des deux gardiens qui évoluent régulièrement dans la LNH au sein de chaque formation, a été mise à l’épreuve dans de nombreuses villes du circuit. Un boulot incroyable effectué par des étoiles en pleine éclosion combiné avec des performances inconstantes de la part de gardiens établis a permis d’assister à l’arrivée de nouveaux noms dans les conversations au sujet du trophée Vézina.

Le gardien qui a remporté l’honneur en 2013 (Sergei Bobrovsky) est à égalité au 28e rang dans le circuit au niveau du pourcentage d’arrêts et a manqué des matchs, aux prises avec une blessure. Le gardien qui a remporté le trophée Conn Smythe en 2012 (Jonathan Quick) se retrouve également à égalité au 28e rang dans le circuit au niveau du pourcentage d’arrêts et a manqué de nombreuses rencontres, aux prises avec une blessure.

Le gardien qui a remporté le trophée Vézina en 2012 (Henrik Lundqvist) se retrouve au 32e rang dans le circuit au niveau du pourcentage d’arrêts et a raté des départs récemment au profit d’un joueur autonome qui n’a jamais été repêché, qui a joué au hockey collégial avec l’Université d’Alabama-Huntsville et qui n’avait aucun match d’expérience dans la LNH avant la présente saison.

Il y a quelques gardiens de but étiquetés comme « numéro un » qui ont continué à fixer la norme à leur position cette saison, incluant le retour en force d’un autre gardien qui a déjà mérité le trophée Vézina. Le meneur à mi-chemin de la saison, cependant, est le même gardien qui était en tête au quart de la saison.

Parmi les gardiens de but avec 30 départs ou plus, Tuukka Rask est deuxième pour le pourcentage d’arrêts à ,930 et au niveau de la moyenne de buts alloués à 2,05, en plus de se retrouver à égalité en tête de la ligue au chapitre des blanchissages avec quatre. Les Bruins de Boston ont été privés de certains joueurs clés aux prises avec des blessures, et la perte du défenseur Dennis Seidenberg pour le reste de la saison pourrait finir par avoir un effet néfaste sur les statistiques de Rask et par procuration dans la course pour le Vézina.

Rask s’est emparé du titre de « meilleur gardien au monde » pour l'instant, mais demandez à Quick ou à quelqu'un d'autre qui a occupé cette distinction et ils vont confirmer que le compliment peut être éphémère. C'est pratiquement un combat à finir entre Rask et son plus proche poursuivant, avec le gardien des Bruins qui détient un léger avantage à cause de sa charge de travail.

FINALISTES

Ben Bishop, Lightning de Tampa Bay - Si le vote pour l’obtention de cet honneur était basé uniquement sur les statistiques, alors le fait de voir Rask passer devant Bishop ou Bishop passer devant Rask pourrait changer en quelques jours seulement. La bataille est tellement serrée. La saison de Bishop est une histoire incroyable, lui qui devait batailler avec Anders Lindback pour mériter son temps de jeu avec le Lightning est plutôt devenu un prétendant légitime pour mériter le trophée Vézina et est devenu l'épine dorsale de l'une des équipes surprises de la ligue.

Il est tout juste devant Rask au niveau du pourcentage d’arrêts (,935) et de la moyenne de buts alloués (1,86), tandis que le gardien des Bruins a obtenu trois départs de plus et a joué environ 160 minutes de plus. Ils sont à peu près dans l'impasse à forces égales, même si Bishop a fait un peu mieux alors que son équipe se retrouve en infériorité numérique.

Est-ce que Rask a une meilleure équipe en face de lui ? Bien sûr. Est-ce que les gens deviennent trop obsédés par ce détail lorsqu’une discussion porte sur la question à savoir qui est le meilleur joueur et qui est le plus méritant pour l’obtention d’un récompense individuelle comme le trophée Vézina ? Oui.

Ryan Miller, Sabres de Buffalo - Miller présente un pourcentage d’arrêts de ,927 qui lui permet de se classer à égalité au quatrième rang parmi les gardiens avec au moins 30 départs. Il y a aussi des arguments en faveur de Carey Price pour le troisième nom présent sur cette liste et peut-être Semyon Varlamov ou Josh Harding également.

Ce que Miller a fait cette saison est remarquable et mérite d'être reconnu. Les Sabres de Buffalo ont été largement surclassées lors de la plupart de leurs rencontres et Miller a fait face à un bombardement de chances de marquer de qualité dans pratiquement chaque match où il a pris part. Il est facilement au premier rang du circuit au chapitre des tirs reçus par match et est près du meneur pour le nombre total d’arrêts effectués (cinq derrière Mike Smith) même s’il compte cinq départs de moins que le gardien des Coyotes de Phoenix.

L'histoire de Josh Harding dépasse le monde du hockey, mais il a du mal à rester dans le filet en raison des problèmes liés à la sclérose en plaques. Les statistiques de Price sont légèrement supérieures. Miller a été exceptionnel, tout en sachant qu’à chaque soir, il devra affronter plus de tirs et plus de chances de marquer qu’une équipe devrait normalement en demander à son gardien de but.

Tout ce qu’a fait Miller, c’est d’exceller, en gardant les Sabres dans des matchs où ils ne méritaient pas d’être, tout en se propulsant à l’avant-plan pour l’équipe des États-Unis en vue des Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi.

 

La LNH sur Facebook