Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Chris Kreider mène la course au Calder à la mi-saison

mardi 2014-01-07 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Jon Lane - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Chris Kreider mène la course au Calder à la mi-saison
Chris Kreider mène la course au Calder à la mi-saison

Maintenant que la première moitié de la saison 2013-14 est chose du passé, LNH.com jette un coup d’œil aux faits marquants ainsi qu’aux principaux aspirants des différents trophées.

Peu avant Noël, l’attaquant des Sharks de San Jose Tomas Hertl a commencé à distancer un impressionnant groupe de recrues. Le 19 décembre, Hertl menait tous les joueurs de première année avec une récolte de 25 points (15 buts et 10 passes) ainsi qu’avec un différentiel de plus 11 en 35 parties. Malheureusement, un choc genou contre genou l’a forcé à subir une opération, ce qui pourrait bien avoir mis un terme à sa saison.

En l’absence d’Hertl, la course au trophée Calder à la mi-saison est très serrée, mais c’est l’attaquant des Rangers de New York Chris Kreider qui détient une mince avance.

Cédé rapidement à Hartford dans la Ligue américaine de hockey à la fin du camp d’entraînement, le début de la saison régulière de Kreider a été retardé au 24 octobre. Depuis ce temps, il a obtenu 11 buts et 24 points ainsi qu’un différentiel de plus-9 en 37 rencontres, soit cinq rencontres de moins que le meilleur pointeur chez les recrues, Nathan MacKinnon (14-14-28). Dix-huit des 24 points de Kreider ont été des buts ou des passes décisives, et dix de ses buts ont été inscrits dans des victoires des Rangers. Évoluant avec trois membres de l’équipe olympique des États-Unis (Derek Stepan, Ryan McDonagh, Ryan Callahan), le jeu physique de Kreider a donné le ton. Ses 93 mises en échec représentent un sommet chez les attaquants des Rangers et lui procurent le quatrième rang parmi les recrues.

Du côté des Rangers, qui sont dans la course aux séries éliminatoires malgré leur fiche d’environ ,500, mieux vaut tard que jamais.

« Depuis son rappel, il a été l’un de nos joueurs les plus efficaces », a souligné l’entraîneur Alain Vigneault. « Il utilise bien sa principale force, soit son coup de patin. Avec sa vitesse, il est en mesure de faire reculer les défenseurs, et il peut leur faire mal en échec avant. Il est aussi très difficile à contrer devant le filet. Lorsqu’il se dirige à cet endroit, lui qui adore aller là où le jeu est physique, il obtient des retours. Il joue de l’excellent hockey pour nous. »

Même lorsqu’il n’est pas en possession de la rondelle, Kreider impose sa présence, et son retour avec l’équipe a insufflé de l’énergie à une équipe qui occupe le 24e rang de la LNH au chapitre des buts marqués (105 buts) et le 25e rang au chapitre des buts marqués par rencontre (2,37).

« Il est impossible de pratiquer ce sport sans un minimum de motivation, de passion ou peu importe le terme utilisé pour décrire cet état », explique l’entraîneur de Hartford Ken Gernander, qui a vu Kreider jouer comme un joueur qui ne voulait plus jamais être retourné dans la LAH. « Ce n’est pas comme si on pouvait seulement se présenter, faire acte de présence, et être récompensé. Il faut s’investir avec passion pour obtenir des résultats. »

FINALISTES

Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado : Si MacKinnon a pu retirer un élément positif de la défaite de 7-2 subie aux mains des Blackhawks de Chicago le 27 décembre dernier, c’est d’avoir pu observer un joueur avec lequel il a quelque chose en commun. Comme lui, Patrick Kane est un ancien premier choix au total, et il a fallu faire preuve de patience dans son cas avant de le voir s'épanouir et devenir un marqueur de 30 buts à sa troisième saison dans la LNH.

« Je sais que je possède les habiletés. Je dois seulement acquérir de l’expérience, et le jeu va alors ralentir autour de moi », a indiqué MacKinnon au quotidien Denver Post. « Si l’on prend l’exemple de Kane, on voit qu’il en est maintenant à cette étape de sa carrière. »

Le premier choix du repêchage 2013 de la LNH a inscrit un seul but en octobre, mais il est maintenant en voie de devenir une vedette dans cette ligue. MacKinnon a établi un record d’équipe le 4 janvier contre les Sharks lorsqu’il est devenu le plus jeune joueur de l’Avalanche à inscrire deux buts dans un match à l’âge de 18 ans et 125 jours. Il a aussi récolté huit points (six buts et deux passes) à ses dix dernières parties. Si le jeu est trop rapide pour MacKinnon aujourd’hui, imaginez de quoi il aura l’air dans deux ans.

« [Les rondelles] commencent maintenant à entrer un peu plus souvent dans le filet qu’au début de la saison, ce qui est bien, a mentionné MacKinnon au Post. Je suis un peu plus calme, et j’espère que cette séquence va se poursuivre. C’est le jour et la nuit par rapport au début de la campagne. Je me sens beaucoup plus à l'aise sur la glace. »

Valeri Nichushkin, Stars de Dallas : Nichushkin a élevé son jeu d’un cran en décembre, lui qui a inscrit cinq buts et sept passes en 15 parties, ce qui lui a permis d’être dans la course pour le titre de recrue du mois. Le 10e choix au total du repêchage 2013 connaît beaucoup de succès sur le premier trio des Stars en compagnie de Jamie Benn et de Tyler Seguin, et il a maintenant récolté 22 points (neuf buts, 13 passes) en plus de présenter un différentiel de plus 13.

« Il a été très bon. Le simple fait d’être plus à l’aise avec notre groupe de joueurs a fait une grosse différence dans son jeu, a fait remarquer l’attaquant recrue des Stars Alex Chiasson. On peut cependant deviner qu’il sera un joueur spécial pour cette organisation. Il a du talent, un gros gabarit et un très bon coup de patin. Il est incroyable de voir à quel point il désire s’améliorer. »

Suivez Jon Lane sur Twitter : @JonLaneNHL

 

La LNH sur Facebook