Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette : Le Canada doit-il modifier son approche ?

lundi 2014-01-06 / 17:37 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Le Canada doit-il modifier son approche ?
Touchette : Le Canada doit-il modifier son approche ?

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le Canada a été poliment remis à sa place lors du championnat mondial de hockey junior, qui a pris fin dimanche, avec la surprenante victoire de la Finlande en finale.

Si les Finlandais représentaient une menace sérieuse, peu d'observateurs avaient osé leur prédire l'or. C'est tout à leur honneur.

Le Canada ? Il ne méritait pas beaucoup mieux. On peut toujours blâmer l'inefficacité de son attaque massive (0-en-12 à ses trois derniers matches), mais il y a plus encore. Son jeu d'ensemble a fait cruellement défaut.

En demi-finale, il a été carrément dominé par la Finlande, qui l'a emporté 5-1, avant de s'incliner face à la Russie dans le match pour la médaille de bronze même s'il méritait, avouons-le, un meilleur sort.

Contre les Finlandais, les Canadiens ont été franchement décevants. Ils ont eu droit à une leçon de hockey, rien de moins.

Les Finlandais ont été plus rapides, supérieurs en défense et certainement plus inspirés.

Les Canadiens ont commencé le match sur les talons. Ils ont joué avec la crainte de perdre et non pas avec la conviction de démontrer qu'ils formaient la meilleure équipe. Il semble bien loin le temps où les Canadiens affichaient cette belle arrogance, qui avait souvent pour effet d'intimider ses adversaires.

Résultat, le Canada, pour la deuxième année de suite, a été incapable de décrocher une médaille au Mondial.

Ne partons pas en peur

Est-ce inquiétant tout cela ? Ne partons pas en peur. Mais la contre-performance du Canada exige certainement un examen de conscience, une approche un peu différente ou à tout le moins une analyse en profondeur de la façon de faire.

Ce qui amène la question, qui tue: Est-ce que le hockey junior canadien est sur le déclin ? Encore une fois, gardons-nous une petite gêne. Il serait probablement plus approprié de se demander si le hockey européen ne progresse pas plus vite que le hockey nord-américain. La question est pertinente et soulèverait à coup sûr un intéressant débat dans les chaumières du Canada.

Cela dit, le Canada, faut-il le rappeler, a parié sur la deuxième équipe la plus jeune de son histoire ce qui n'est pas un facteur négligeable dans un tournoi aussi relevé, aussi compétitif.

L'an prochain, onze de ses joueurs pourraient être de retour au sein de la formation. Sans compter que le tournoi se tiendra dans son château-fort de Montréal et de Toronto.

Un tournoi en terre hospitalière et, conséquemment, sur des patinoires aux dimensions nord-américaines l'avantageront sûrement, mais, en revanche, la pression sera considérable sur une équipe qui n'a pas gagné l'or depuis cinq ans.

En termes clairs, les canadiens sont déjà condamnés à terminer sur la première marche du podium.

L'équipe la plus talentueuse a perdu

En attendant, ils peuvent toujours se consoler à la pensée d'avoir été vaincus par l'équipe, la Finlande, qui a remporté l'or face à la Suède grâce au but combien spectaculaire de Rasmus Ristolainen, choix de première ronde des Sabres de Buffalo, en surtemps.

En bout de ligne, l'équipe la mieux nantie défensivement aura eu raison de l'équipe la plus talentueuse du tournoi car en termes d'habilités les Suédois, faut bien le dire, avaient une coche au-dessus des autres formations.

Les Finlandais, tout au long de ce tournoi, n'ont jamais cessé de compliquer la vie à leurs rivaux grâce à un style défensif difficile à solutionner.

C'était la première fois depuis 1998 que la Finlande raflait l'or. Une médaille pleinement méritée s'il en fut une.

 

La LNH sur Facebook