Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Mike Babcock: La Classique hivernale sera un beau souvenir

mardi 2013-12-31 / 21:38 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Mike Babcock: La Classique hivernale sera un beau souvenir
Mike Babcock: La Classique hivernale sera un beau souvenir

ANN ARBOR, Michigan – Que les joueurs soient tout excités par la Classique hivernale n’est pas un cliché.

On en a encore eu la preuve dans les deux vestiaires mardi au Michigan Stadium.

« On pouvait le voir dès que quelqu’un arrivait, c’était comme des jeunes de 13 ou 14 ans », a constaté le gardien Jimmy Howard des Red Wings de Detroit, après l’entraînement sur la patinoire extérieure. « Nous étions tous excités et comme des enfants. Tout le monde était gonflé à bloc. »

Finie toute la promotion à propos du match de la Classique hivernale Bridgestone 2014 de la LNH entre les Red Wings et les Maple Leafs de Toronto. Le grand moment est arrivé et la rencontre débutera un peu après 13 h 00 mercredi à la Big House, où plus de 105 000 spectateurs sont attendus, ce qui constituera un record pour un match de hockey.

Devant son filet, Howard sera opposé à Jonathan Bernier, qui entreprendra un quatrième match de suite pour la première fois dans la LNH.

Deux équipes de l’Association de l’Est qui totalisent chacune 45 points en 41 rencontres, soit exactement à la mi-saison, vont s’affronter dans un match important et dans une ambiance qui devrait être à la fois animée et frigide. La température devrait en effet se maintenir autour des moins 10 degrés avec du vent et de possibles averses de neige en début de rencontre.

Des enfants seront à l’œuvre sur des patinoires, des artistes bien connus seront au programme et il y aura des avions militaires en spectacle dans le ciel.

Cette sixième édition de la Classique hivernale, un événement à grand déploiement inauguré à Buffalo en 2008, a tout ce qu’il faut pour être la plus spectaculaire.

« On ne se souvient pas de tout dans la vie, mais on se souvient de certains événements », a noté l’entraîneur des Red Wings, Mike Babcock. « Ça devrait être l’un d’eux. »

Ce match pourrait être plus qu’un moment inoubliable pour les joueurs et les entraîneurs. Il pourrait permettre de relancer une des formations en présence vers des jours meilleurs, parce que les deux sont présentement au neutre.

« Il n’y a pas de meilleure façon que de jouer à l’extérieur dans un événement semblable, disputer un bon match et construire à partir de là », a estimé James van Riemsdyk des Maple Leafs. « C’est un gros événement, mais on l’apprécie encore plus si on gagne. »

Detroit n’a remporté que quatre matchs sur 13 en décembre (4-7-2) et a subi une défaite de 6-4 dimanche face aux Predators de Nashville. Les Leafs montrent une fiche de 6-6-2, mais viennent de remporter deux victoires consécutives et n’ont pas subi la défaite en temps réglementaire à leurs cinq dernières sorties (3-0-2).

Les Red Wings occupent le quatrième rang de la section atlantique seulement parce qu’ils comptent trois victoires de plus que les Leafs remportées avant les tirs de barrage.

« Nous avons été irréguliers, mais c’est un match qui pourrait nous permettre de nous regrouper, a déclaré Justin Abdelkader. Il faut apprécier cet événement, mais c’est aussi un gros match pour nous, un match entre deux équipes de la même section qui luttent pour une place dans les séries. Ce match pourrait nous remettre dans la bonne direction. »

Les deux équipes seront évidemment confrontées à toutes sortes de problèmes qui ne se présentent pas normalement quand ils jouent à l’intérieur.

Est-ce que la neige prévue va perturber les gardiens?

« On parle de trois à cinq pouces (sept à 12 cm), a rappelé Howard. On verra bien. »

Pour Joffrey Lupul des Leafs, le mieux à faire sera de lancer au filet le plus souvent possible.

« Parce que les gardiens se trouveront dans un environnement différent, a-t-il dit. On ne sait pas comment ils vont réagir avec la neige, le soleil, tous les différents facteurs. »

Et le vent de face que devront affronter les patineurs?

« Ce sera assurément un facteur, a convenu Lupul. On pouvait le constater quand on patinait contre le vent. »

Et que dire du froid?

« Pas du tout une préoccupation, a répondu Babcock. La neige était magnifique (mardi). Elle ajoutait à la grandeur du moment. Ce sera la même chose pour les deux équipes.

« Nous allons devoir jouer et nous allons travailler fort pour gagner ce match. Et je suis certain qu’ils pensent de la même façon. »

La glace sera aussi différente, reposant sur une base d’aluminium et non de ciment.

« C’était différent des arénas où nous sommes habitués à jouer, mais c’était bien, a dit Lupul. La glace était rapide et la rondelle glissait bien. Tout était bien pour le moment. »

Il s’agira donc de voir quelle équipe contrôlera le mieux les éléments et surtout laquelle jouera le mieux.

C’est un événement énorme. L’atmosphère au Michigan Stadium sera peut-être du jamais-vu pour un match de la LNH. Les joueurs retourneront en enfance quand ils patinaient en toute liberté sur des patinoires extérieures.

Mais oublier tout ça et se concentrer sur les deux points à obtenir sera le plus important pour deux équipes qui veulent redresser leur situation.

« C’est un match très important, a reconnu Dan Cleary des Red Wings. Nous réalisons que ce sont des adversaires de notre section, où nous nous situons et où en sont les Maple Leafs. Nous savons où nous voulons être, mais il faut nous mettre en marche. Nous avons été très irréguliers jusqu’ici.

« Nous comprenons tous que c’est une grosse affaire pour les amateurs et pour la Classique hivernale, mais il faut disputer un bon match pour que ça veuille dire quelque chose. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook