Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Affrontement États-Unis/Canada: le premier rang du Groupe A à l’enjeu

mardi 2013-12-31 / 0:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Affrontement États-Unis/Canada: le premier rang du Groupe A à l’enjeu
Affrontement États-Unis/Canada: le premier rang du Groupe A à l’enjeu

Les formations canadienne et américaine participant au Championnat mondial de hockey junior 2014 s’apprêtent à se retrouver dans le cadre d’un match de ronde préliminaire mardi (11 h 30 H.E.; RDS, TSN).

Le premier rang du Groupe A sera à l’enjeu, ce qui signifie qu’un duel de quarts de finale avec l’équipe qui terminera au quatrième échelon du Groupe B jeudi pourrait également l’être.

Les États-Unis figurant actuellement au sommet du Groupe A avec trois victoires et neuf points, eux qui ont dominé leurs adversaires 19-4 au chapitre des buts. Le Canada devra vaincre les Américains en temps réglementaire afin de récolter les trois points nécessaires pour le premier rang. Les Canadiens ont enregistré deux gains en temps réglementaire et un revers en fusillade, totalisant sept points et dominant l’opposition 16-10 au chapitre des buts.

« Je crois qu’en ce moment les gars savent que nous jouons pour le premier rang et ça n’a pas d’importance si on affronte le Canada, les Tchèques ou la Suède… c’est sur cela qu’on se concentre le plus », a déclaré l’entraîneur des États-Unis, Don Lucia. « Je crois que c’est bien qu’on affronte une équipe de qualité comme le Canada parce que ça nous aidera à nous préparer pour le match des quarts de finale quand ce sera la ronde éliminatoire.

« Faire face à un adversaire qui peut compter sur autant de talent et rempli de choix de première ronde (11) signifie qu’il y a très peu de marge d’erreur. Chaque joueur doit être à la hauteur. »

Il serait difficile de contredire le fait que les Américains ont certainement été à la hauteur à travers leurs trois victoires au sein du Groupe A. La troupe de Lucia figure au premier échelon sur le jeu de puissance (57 pour cent d’efficacité) avec 11 buts en 19 occasions, et au cinquième rang en désavantage numérique (70 pour cent), allouant trois buts sur 10 occasions.

« Notre préparation va être énorme parce qu’ils sont bons sur les unités spéciales aussi, ils ont beaucoup de talent mais on va faire nos devoirs », a mentionné l’attaquant américain Nicolas Kerdiles. « Ce sera super comme atmosphère. Tous les billets sont vendus et tout le monde va regarder le match à la maison puisque c’est une si belle tradition. Je sais que nous sommes excités, mais nous allons nous préparer comme nous l’aurions fait pour n’importe quel autre match. On va se reposer et nous serons prêts. »

La dernière fois que les deux équipes s’étaient affrontées, c’était en demi-finale du tournoi de 2013 en Russie, quand les États-Unis l’avaient emporté 5-1 avant de gagner la médaille d’or. Les Américains n’ont battu les Canadiens que sept fois (trois matchs nuls) en 40 duels au CMHJ. Il est cependant intéressant de noter que parmi les 16 matchs disputés depuis 2000, 10 ont été décidés par un but et cinq ont requis plus de trois périodes, incluant deux qui se sont soldés par une fusillade.

Les trois dernières victoires des États-Unis face au Canada sont survenues en ronde des médailles. En 2004 (un gain de 4-3) et en 2010 (6-5 en prolongation), c’était le match de la médaille d’or, et en 2013 c’était en demi-finale.

Avant sa défaite contre les Américains l’an dernier, le Canada avait remporté huit de leurs neuf derniers affrontements au Championnat junior. La séquence record du Canada de 14 médailles de suite au CMHJ, incluant cinq d’or, six d’argent et trois de bronze, a pris fin l’an dernier avec une défaite en surtemps face à la Russie lors du match pour la médaille de bronze.

Les États-Unis ont vu 12 joueurs différents trouver le fond du filet jusqu’à présent cette année, incluant les défenseurs Will Butcher (deux buts, quatre points), Jaccob Slavin (un but), Matthew Grzelcyk (deux buts, six points) et Steven Santini (un but). Les meneurs à l’attaque ont été Vincent Hinostroza (trois buts, cinq points), Kerdiles (un but, cinq points), Riley Barber (trois buts, quatre points) et Andrew Copp (cinq aides). Jack Eichel, âgé de 17 ans, a aussi fait sa part avec un but et quatre points. Copp (Jets de Winnipeg) et Eichel ont également été dominants au cercle des mises en jeu.

Les gardiens de but ont eux aussi bien fait pour les Américains, avec Jon Gillies (deux gains, une moyenne de buts alloués de 2,00 et un pourcentage d’efficacité de ,925) et Anthony Stolarz. Stolarz a effectué 15 arrêts dans une victoire de 8-0 face à l’Allemagne samedi. Gillies devrait être le partant contre le Canada.

L’entraîneur du Canada, Brent Sutter, fera probablement confiance à Zachary Fucale mardi, lui qui a réalisé 19 arrêts dans un gain de 5-3 contre la Slovaquie à sa première présence au CMHJ lundi.

Fucale présente une fiche de 19-7-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,51 et un taux d’efficacité de ,902 pour les Mooseheads de Halifax dans la LHJMQ cette saison. Jake Paterson, qui a subi un revers en fusillade face à la République tchèque samedi, présente une moyenne de buts alloués de 3,36 avec un pourcentage d’efficacité de ,867.

Les Canadiens ont été menés à l’attaque par Anthony Mantha (quatre buts, neuf points), Jonathan Drouin (deux buts, sept points) et Samuel Reinhart (deux buts, cinq points), qui est considéré comme un choix de top-5 en vue du prochain repêchage. Curtis Lazar, un espoir des Sénateurs d’Ottawa, a inscrit un but et amassé quatre points.

Nicolas Petan, qui a produit 222 points en 167 matchs en carrière avec les Winterhawks de Portland dans la Ligue de l’Ouest, a touché la cible deux fois contre la Slovaquie et a marqué trois buts et amassé quatre points depuis le début du tournoi.

L’attaquant Connor McDavid, le premier joueur de 16 ans à se tailler un poste au sein de la formation junior canadienne depuis Sidney Crosby en 2004 et le sixième à réussir l’exploit au total, a généré sept tirs au but et récolté trois aides.

Le match marquera aussi le retour du défenseur Griffin Reinhart dans la formation du Canada. Reinhart, le grand frère de Samuel, a dû rater les trois premières rencontres du tournoi en raison d’une suspension de quatre matchs dont il a écopé en 2013. Repêché par les Islanders de New York en première ronde (quatrième au total) en 2012, le défenseur de 6 pieds 3 pouces et 212 livres amènera un aspect physique à l’équipe et de l’expérience à la ligne bleue contre des Américains confiants.

 

La LNH sur Facebook