Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette : Mes vœux en vue de la nouvelle année

lundi 2013-12-30 / 13:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Mes vœux en vue de la nouvelle année
Dans le cadre de la période des fêtes, je profite de l'occasion pour formuler mes vœux en vue de la nouvelle année.

Dans le cadre de la période des fêtes, je profite de l'occasion pour formuler mes vœux en vue de la nouvelle année.

Est-ce que 2013 a réalisé la plupart des souhaits de l'amateur de hockey que vous êtes ?

Si oui, tant mieux. Si non, 2014 vous excitera peut-être le poil des jambes.

Chose certaine, la nouvelle année promet des moments forts, à commencer par un super tournoi olympique qui risque de faire grimper votre pression au plafond.

Un conseil: attachez vos tuques avec de la broche. Dans l'euphorie comme dans la déception, bien des tuques pourraient s'envoler au gré de ce vent de folie qui frappera le Canada en février.

Je salive déjà ... Les meilleurs contre les meilleurs avec comme toile de fond le pays d'Alexander Ovechkin. Quoiqu'on en dise, le calibre de jeu atteindra un nouveau sommet. Sotchi, juré, craché, nous le confirmera.

Suivra ensuite la reprise des activités dans la LNH. Est-ce que les Blackhawks de Chicago remporteront la Coupe Stanley pour la troisième fois en cinq ans ? Bonne question. Vous savez quoi ? Je n'oserais pas parier contre eux. Ils sont franchement impressionnants, les Hawks.

Le Canadien de Montréal ? Vraisemblablement, Carey Price est condamné à tenir cette équipe à bout de bras. Bref, le Canadien ira aussi loin que son gardien-vedette voudra bien le mener.

En attendant, je souhaite ...

-Un plus grand nombre de pointages de 5-4 et 6-5 dans la LNH.

-La création du trophée Gretzky-Lemieux, qui, annuellement, serait accordé au joueur ayant dominé la ligue au chapitre des mentions d'aide.

-Le tournoi olympique le plus spectaculaire de l'histoire. Qui remportera l'or ? Les aspirants logiques se bousculeront aux portes de Sotchi.

-Un match (enfin !) à ciel ouvert quelque part à Montréal. Qui eût cru un jour que Los Angeles présenterait ce type de rencontre avant Montréal ? Je vous le demande.

-L'élimination du mot fatigue du vocabulaire de Michel Therrien quand vient le temps d'expliquer un passage à vide du Canadien. Vingt-neuf autres équipes subissent aussi les contraintes d'un calendrier combien exigeant dans le cadre de cette année olympique.

-Une longue vie aux tirs de barrage, un exercice, qui, à défaut de faire l'unanimité, ajoute du mordant dans un sport dominé par la défense. Voyez-vous bien des spectateurs quitter l'amphithéâtre lorsque l'égalité persiste après la période de surtemps ?

-Une seconde chance dans la LNH pour l'ex-entraineur du Lightning de Tampa Bay, Guy Boucher.

-Un poste à Martin St. Louis au sein de l'équipe olympique canadienne, lui dont la candidature avait été écartée aux Jeux de Vancouver.

-Un retour en force de Steven Stamkos, le grand absent de la première moitié de la campagne.

-Un 700e but à l'increvable Jaromir Jagr, qui, envers et contre tous, continue de défier le poids des ans.

-Une cérémonie au cours de laquelle le Canadien hissera le chandail de l'ancien défenseur et membre du célèbre Big Three, Guy Lapointe, dans les hauteurs du Centre Bell.

-L'abolition pure et simple des coups à la tête.

-Le réveil de Jonathan Huberdeau en deuxième moitié de saison, lui qui, jusqu'à ce jour, se fait bien discret après avoir été sacré recrue par excellence dans la LNH.

-Moins de premières périodes, qui se terminent 0-0.

-Un meilleur équilibre des forces entre l'Association Est et sa rivale de l'Ouest. Pour l'instant, l'Ouest mange l'Est tout rond.

-L'éclosion des Oilers d'Edmonton.

-Une année complète à Sidney Crosby, qui demeure l'attraction numéro un de la LNH. Au cours des trois dernières saisons, le joueur des Penguins a été stoppé par des commotions cérébrales, qui lui ont probablement coûté trois championnats des marqueurs.

-Une saison de 70 buts à Alexander Ovechkin. Il faut remonter aussi loin qu'en 1992-93 pour retracer le dernier marqueur de 70 buts dans la LNH. Cette année-là, Teemu Selanne et Alexander Mogilny avaient tous deux bouclé l'année avec chacun 76 buts.

-Un dernier tour de piste mémorable pour Teemu Selanne.

-Et une bonne et heureuse année à tout le monde !

 

La LNH sur Facebook