Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le CH a connu une année positive en 2013 et Bergevin mérite une bonne note

jeudi 2013-12-26 / 11:56 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Le CH a connu une année positive en 2013 et Bergevin mérite une bonne note

MONTRÉAL - Le Canadien a somme toute connu une année 2013 respectable et, pour cela, il faut accorder une bonne note au nouveau groupe de dirigeants et d'entraîneurs.

La fin du lock-out le 6 janvier a finalement permis au directeur général Marc Bergevin et à ses acolytes d'implanter leur style sur la glace. Le résultat a été positif.

Après avoir surpris au cours de la saison écourtée, le Tricolore fait belle figure jusqu'à maintenant cette saison. Sa fiche combinée de 51-27-8 en saison régulière, bonne pour 110 points avant les trois dernières sorties de l'équipe cette année, est éloquente.

Une partie du mérite revient à Bergevin, même s'il a réalisé ses meilleurs coups peu de temps après son arrivée en poste en 2012, en réclamant Alex Galchenyuk au repêchage et en mettant sous contrat Brandon Prust.

Il a moins frappé dans le mille avec les engagements qu'il a faits en 2013: Daniel Brière, George Parros et Douglas Murray.

Les rachats de contrats de Scott Gomez et de Tomas Kaberle allaient de soi.

Il faut aussi admettre que Bergevin avait hérité d'un bon groupe d'athlètes: Carey Price, P.K. Subban, Max Pacioretty, Lars Eller, Tomas Plekanec, Andrei Markov, Alexei Emelin, David Desharnais et le jeune Brendan Gallagher, qui a été finaliste pour l'obtention du trophée Calder.

Lui qui prône la stabilité et le développement de la relève, il n'a pas eu à précipiter les choses. Le seul échange important qu'il a fait a été d'envoyer Erik Cole aux Stars de Dallas, en retour de Michael Ryder.

L'entraîneur Michel Therrien et ses adjoints ont su soutirer le maximum des joueurs, à l'exception des séries éliminatoires. La grosse tache au tableau a été l'élimination hâtive de l'équipe contre les Sénateurs d'Ottawa. Cinq petits matchs, et c'était fini.

Le CH n'a tout simplement pas fait le poids, et c'est la raison pour laquelle Bergevin a voulu «grossir» l'équipe, avec les acquisitions de Parros et de Murray.

Price, le «hobbit»

La fin de saison en queue de poisson de Price a suscité moult interrogations. D'autant qu'à l'heure des bilans, le gardien a fait un commentaire qui a laissé plusieurs observateurs pantois. Price a affirmé qu'il avait le sentiment d'être traqué comme un «hobbit» dans son trou à Montréal.

Bergevin a été rassuré des clarifications qu'il a obtenues de Price. Plus tard, il remplaçait l'entraîneur des gardiens Pierre Groulx par Stéphane Waite, qui venait de remporter la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago.

La venue de Waite a semblé raviver la flamme chez Price qui joue finalement à la hauteur de son énorme potentiel. L'athlète âgé de 26 ans d'Anahim Lake, en Colombie-Britannique, est même pressenti pour mériter un poste au sein de l'équipe canadienne olympique qui ira à Sotchi, en février.

L'année P.K.

Subban a été un autre qui a grandement fait parler de lui en 2013. Le défenseur a commencé l'année en jouant une partie de bras de fer avec Bergevin. La dispute contractuelle a duré quelques semaines, Subban rentrant au bercail après avoir raté six matchs.

Si l'extraverti athlète était mécontent de l'entente de transition de 5,75 millions$ pour deux ans obtenue, rien n'a paru sur la glace.

Affichant une plus grande maturité, Subban a connu une saison du tonnerre. En 42 matchs, il a cumulé 38 points, incluant 11 buts, en plus d'un différentiel de plus-12 en défense. Un rendement qui lui a valu le trophée Norris, à titre de défenseur par excellence de la LNH — une première chez le CH depuis Chris Chelios en 1989.

Cette saison, le Torontois âgé de 24 ans a repris là où il avait laissé, étant le meilleur marqueur du CH cette saison. Il attend maintenant Bergevin dans le détour lors des prochaines négociations, qui sont d'ailleurs commencées. Si les deux parties s'entendent, comme on s'y attend, Subban fera sauter la banque en devenant le plus haut salarié de l'histoire du Canadien.

Au repêchage de juin, le Tricolore a fait du colosse américain Michael McCarron son premier choix, au 25e rang. Après avoir choisi Jacob De La Rose, à la 34e place, il a opté pour le gardien québécois Zachary Fucale, deux rangs plus tard. Fucale a fait bonne impression au camp d'entraînement, et il est retourné chez les Mooseheads de Halifax avec un contrat en poche.

 

La LNH sur Facebook