Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Cinq questions: Selanne est motivé à sa dernière saison

mardi 2013-12-24 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Cinq questions: Selanne est motivé à sa dernière saison
Cinq questions: Selanne est motivé à sa dernière saison

L’article hebdomadaire Q&R de LNH.com intitulé « Cinq questions avec.. » est mis en ligne chaque mardi. Nous avons des entretiens avec des personnages clés du hockey d’aujourd’hui et nous leur posons des questions pour obtenir de l’information privilégiée sur leur vie, leur carrière et les dernières nouvelles.

Le plus récent article sous forme de questions et réponses porte sur l’attaquant des Ducks d’Anaheim Teemu Selanne:

NEWARK, N.J. - Teemu Selanne ne faiblit pas.

C’est la dernière saison de Selanne en tant que joueur dans la LNH. Son corps lui rappelle. Malheureusement, sa production jusqu’ici lui dit aussi la même chose.

Selanne a amorcé la rencontre des Ducks d’Anaheim lundi avec une fiche de 11 points en 29 matchs, bien qu’il ait réussi quatre points à ses trois derniers matchs. Il a été rayé de la formation quatre fois à dessein (tous des matchs après que les Ducks aient joué le soir précédent) et il a raté trois rencontres en raison d’une blessure.

« Il n’a pas joué comme s’il avait encore 27 ans, mais notre équipe est une équipe de quatre trios », a dit l’entraîneur-chef des Ducks Bruce Boudreau. « Il joue encore lors des jeux de puissance et il effectue des présences sur la glace sur une base régulière. Il contribue encore et c’est ce que nous voulons de lui. »

Et il est encore, comme l’a affirmé la semaine dernière l’entraîneur-chef des Devils du New Jersey Peter DeBoer, un « gars dangereux ».

DeBoer parlait de Selanne de la façon la plus attachante.

« Il a toujours beaucoup de rapidité et d’instinct, a ajouté DeBoer. C’est un joueur dangereux et je suis stupéfait qu’il joue encore à un tel niveau. »

Selanne, lui, n’est pas étonné. En fait, il est légèrement frustré d’avoir été incapable de produire à son rythme habituel, ce qui est impressionnant considérant qu’il est le 15e de tous les temps pour les points (1 441) et le 11e de tous les temps pour les buts (679).

Même si la rondelle ne touche pas le fond du filet aussi souvent que Selanne le voudrait, son attitude et sa mentalité pendant la saison qui constitue son chant du cygne dans la ligue n’a pas souffert.

Selanne prend un immense plaisir de sa dernière saison et il apprécie grandement tout ce qui reste de sa carrière en tant que joueur. Il a parlé de ça à LNH.com et aussi de plusieurs autres choses avant un match contre les Devils la semaine dernière au Prudential Center.

Voici Cinq questions avec…Teemu Selanne:

Comment se déroule cette tournée avant la retraite alors que tu pourrais effectuer ta dernière visite dans la plupart des villes en tant que joueur ?

« Oh, ça été agréable. Évidemment quand on sait que c’est la dernière fois, on apprécie chaque jour et on voit les choses différemment. On apprécie toutes les choses de plus en plus. Je suis évidemment quelque peu déçu de ma production. J’ai eu des occasions d’améliorer ces statistiques, mais quand on en arrache, c’est parfois un peu plus difficile. De toute évidence, mes attentes dans la deuxième moitié de la saison sont beaucoup plus élevées. Et jusqu’ici, tout va bien. »

Est-ce un défi de s’adapter à ce nouveau rôle, d’avoir un rôle réduit en étant rayé de la formation à l’occasion lors du deuxième match en deux soirs, considérant que tu n’as jamais vécu une chose semblable au cours de ta carrière ?

« Absolument. Absolument. Je sais que je n’évolue plus au sein du premier trio. Je ne joue pas sur la première unité lors du jeu de puissance. Ça va être différent. Quand on regarde tous les grands joueurs dans la ligue, la grosse partie de leurs statistiques proviennent du jeu de puissance, et la production va diminuer quand on ne fait pas partie de la première unité. Mais il y a plusieurs autres choses qu’on peut faire pour aider l’équipe, et l’équipe joue bien. Les raisons les plus importantes pour lesquelles je joue encore, c’est que j’ai encore du plaisir et j’ai le sentiment que cette équipe peut se rendre loin. Ce rêve de remporter une autre Coupe Stanley, c’est vraiment tout ce que j’ai en tête. »

Les succès de l’équipe te permettent-ils de rester énergique ?

« Absolument. Absolument. Nous sommes tous excités. Compte tenu de notre fin de saison l’an passé, nous savons que nous avons du travail à compléter et c’est le temps de corriger ça. »

L’autre chose qui te motive, ce sont les Olympiques. Ta production n’est peut-être pas à la hauteur de tes standards, mais tu es ce que tu es pour la Finlande. Quelle influence sur ta motivation ont les Olympiques à ta dernière saison ?

« Pour une période de 10 jours, qui sera le meilleur ? La bonne chose, c’est que nous n’avons pas quatre premiers trios dans l’équipe de la Finlande. Les rôles sont définis immédiatement, on sait ce qu’on doit faire et on essaie de faire les choses du mieux qu’on peut. On n’a pas besoin d’un temps d’adaptation comme peut-être d’autres équipes. On verra. Ce sera excitant. C’est un grand boni cette saison. Jouer dehors, c’est la même chose. Je pense que c’est le temps parfait pour sortir. Les attentes sont élevées et en ce qui concerne le tout, nous sommes tous excités. »

Tu as déjà dit que tu voulais rester dans le hockey. Veux-tu devenir entraîneur, dépisteur, directeur général ? As-tu une idée de ce qui suivra ?

« Oh, ce sera quelque chose où je n’aurai pas à voyager autant que je suis habitué. Honnêtement, je ne pense pas que je ferai beaucoup de choses immédiatement mais après quelque temps, on commence à trouver son chemin pour ce qui est de ses sentiments et de ce qu’on veut faire. Il est certain qu’il y aura quelque chose. On verra. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook