Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Penguins gagnent encore malgré l’absence de 10 réguliers

jeudi 2013-12-19 / 22:46 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Penguins gagnent encore malgré l’absence de 10 réguliers
Les Penguins gagnent encore malgré l’absence de 10 réguliers

PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh ne semblent pas conscients qu’ils sont décimés par les blessures.

Privés de pas moins de 10 joueurs réguliers, ils ont néanmoins défait le Wild du Minnesota 5-2 jeudi, une sixième victoire consécutive.

Pascal Dupuis, Brandon Sutter, Matt Niskanen et Chris Kunitz leurs ont procuré une avance de 4-0, puis Olli Maatta a enfilé le dernier but du match grâce à un tir de pénalité, après que Jason Pominville et Dany Heatley eurent marqué pour le Wild.

Maatta a eu droit à son tir de pénalité lorsque Jonas Brodin l’a fait trébucher alors qu’il s’était échappé en quittant le banc des punitions au moment où les Penguins évoluaient à 3-contre-5. Il a passé la rondelle entre les jambières de Niklas Backstrom.

« C’était un point tournant dans le match quand on a dû se défendre à 5-contre-3 pendant un bon bout de temps », a déclaré l’entraîneur des Penguins, Dan Bylsma. « Tu regardes le cadrant et tu te dis qu’avec un ou deux buts sur le jeu de puissance, le match est à égalité. C’était une séquence très importante.

« Alors que notre infériorité tirait à sa fin, Olli est sorti [du banc des pénalités] et a récupéré la rondelle. Et avec sa mère dans les gradins pour la première fois, Olli a connu toute une soirée. »

Maatta, qui a aussi récolté une aide dans la rencontre, est devenu le deuxième défenseur de l’histoire des Penguins à marquer sur un tir de pénalité.

« J’ai essayé cette feinte à l’entraînement à quelques reprises, et c’est probablement la seule feinte que je connaisse, a dit Maatta. Ç’a fonctionné. »

Les Penguins ont explosé avec trois buts en deuxième période pour filer vers la victoire.

Brandon Sutter a d’abord marqué son deuxième en deux soirs, d’un tir du poignet après s’être emparé d’un retour de lancer de Maatta bloqué par Mikko Koivu.

Naskinen a enchaîné moins de deux minutes plus tard durant un avantage numérique, en dirigeant un lancer frappé de la ligne bleue pendant que Kunitz obstruait la vue du gardien.

Sidney Crosby et Kunitz ont de nouveau uni leurs talents pour le troisième but de l’engagement, la passe du revers du premier aboutissant directement sur la palette du second devant le filet de Backstrom. Kunitz n’a pas raté sa chance d’inscrire son 19e but de la saison, le même nombre que Crosby en tête des marqueurs des Penguins. Crosby a porté à neuf sa séquence de matchs avec au moins un point (6-9-15) en complétant la rencontre avec deux mentions d’aide.

« Avec [Kunitz], tu sais qu’il va toujours être autour du filet, a déclaré Crosby. J’ai fini par trouver de l’espace et il est capable de s’amener au filet assez rapidement. Alors il va marquer pas mal de buts à partir de là, et j’étais content qu’on soit en mesure de capitaliser. »

La défensive des Penguins a continué de se montrer impressionnante en dépit de l’absence des blessés Kristopher Letang, Brooks Orpik, Paul Martin et Rob Scuderi, ainsi que de Deryk Engelland, suspendu. Les Penguins ont accordé deux buts et moins dans neuf de leurs 11 derniers matchs.

Jeff Zatkoff n’a affronté que 26 lancers pour enregistrer sa sixième victoire de suite après avoir perdu ses deux premiers matchs. Backstrom, qui était d’office en remplacement de Josh Harding, absent pour des raisons médicales, présente maintenant une fiche de 2-6-2 cette saison avec une moyenne de buts alloués de 3,12 et un pourcentage d’efficacité de ,896.

« Je crois que mon dernier match s’est bien déroulé, et aujourd’hui (jeudi), ça aurait pu être mieux, a mentionné Backstrom. Que tu connaisses un bon ou un mauvais match, tu veux être meilleur lors du suivant. Tu essaies de tirer des leçons de chaque match. »

Pour le Wild, le but de Pominville en deuxième période était son 16e, le meilleur total des siens, et celui d’Heatley en troisième était son premier depuis le 29 novembre, son septième en tout.

Dupuis avait marqué le seul but de la première période, réussi après un tir de Maatta échappé par Backstrom. Les Penguins marquaient alors dès la première minute de jeu pour la troisième fois de suite à domicile, deux de ces buts ayant été l’œuvre de Dupuis.

L’entraîneur du Minnesota, Mike Yeo, a dit qu’il n’était pas satisfait de l’effort déployé par son équipe pendant le match.

« Tout le match, je crois que ‘frustrant’ n’est pas le bon mot. ‘Exaspérant’ serait plus approprié je pense, a-t-il indiqué. De s’amener et d’être dominé dans les batailles et au niveau du travail, c’était décevant. »

 

La LNH sur Facebook