Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La signature de Steen renforce la fondation de Blues

jeudi 2013-12-19 / 18:09 / LNH.com - Nouvelles

Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La signature de Steen renforce la fondation de Blues
La signature de Steen renforce la fondation de Blues

ST. LOUIS - L'appréciation que vouait Alexander Steen envers Don Baizley allait au-delà d'une relation joueur/agent.

Baizley, qui a représenté de nombreux joueurs de la LNH au cours d'une longue carrière, est décédé l'été dernier des complications d’un cancer du poumon. Il était âgé de 71 ans.

Baizley a représenté le père de Steen, Thomas, quand il jouait pour les Jets de Winnipeg, et il a également représenté Steen, qui a signé une prolongation de trois ans pour rester avec les Blues de St. Louis, jeudi. Le contrat prévoit que Steen gagnera 17,4 millions $ (5,8 millions $ de moyenne annuelle), soit 5,1 millions $ en 2014-15, 5,8 millions $ en 2015-16 et 6,5 millions $ en 2016-17. Le contrat comprend également une clause de non-échange complète qui débute immédiatement, dans le cadre de la nouvelle convention collective.

Mais Steen, qui a maintenu qu'il était à l'aise en jouant sur la dernière année d’un contrat de quatre ans et 13,45 millions $, a voulu rendre hommage à un ami de la famille et pas entrer dans les négociations au cours de l'été dernier.

« Pour être complètement honnête, c’était délicat au cours de l’été, a déclaré Steen. Mon agent, je ne veux même pas l'appeler mon agent, car c'est un ami très proche, est décédé au cours de l'été. Nous avons décidé que pour le moment, nous ne voulions pas nous concentrer sur autre chose, juste prendre le temps de se rappeler de Don et également de se préparer pour la saison. Nous avons décidé d’aller de l'avant, ce genre de détail se règle souvent de lui-même. Quand la saison s’est amorcée, nous voulions attendre que l'année soit terminée, puisque nous avons toujours eu une très bonne relation basée sur l’honnêteté, ici.

« Don a été une énorme partie de ma vie depuis que je suis tout petit. Il était l'agent de mon père, l'agent de mes amis et l’agent des amis de mon père. Tout le monde disait la même chose à propos de lui. Personne, je pense, ne l’appelait son agent. C'est un ami qui nous a aidé à parapher des contrats. Je pense qu'il serait très fier de là où j’en suis aujourd'hui. Je ne serais pas où j’en serais si ce n’était de lui. Passer à travers cette épreuve a été difficile. Nous l’avons fait et c’est un sentiment formidable. C'est là où nous voulions nous retrouver. Maintenant, je suis en mesure de me concentrer sur mon jeu. »

Avec le plafond salarial qui risque d'augmenter de 10 à 11 pour cent pour la saison prochaine, passant à environ 71,1 millions $, le joueur de 29 ans, qui est à égalité au deuxième rang dans la ligue au chapitre des buts avec 22 et qui mène les Blues au chapitre des buts et des points (36), aurait été l'un des joueurs autonomes les plus prisés.

Le président des opérations hockey et directeur général des Blues Doug Armstrong ne voulait pas entrer dans une guerre d'enchères sur un joueur que les Blues voulaient manifestement garder et qui est un joueur sur qui ils estiment devoir construire. Avec l’autonomie qui se pointait et le fait que Steen connaît la saison de sa carrière, sa valeur aurait sans doute été bien au-delà d’une moyenne de 5,8 millions $ par saison.

« J'ai vu ce qui s'est passé, quand les équipes les mieux nanties ont payé des millions de dollars pour se débarrasser de joueurs, pour ensuite débourser d’autres millions de dollars pour attirer de nouveaux éléments, a déclaré Armstrong. S’il avait attendu au 1er juillet, il aurait été un joueur attrayant et pas seulement à cause de son total de buts de cette année, mais lorsque vous passez 20 minutes sur la patinoire à chaque rencontre, quand vous jouez sur le jeu de puissance, en désavantage numérique, à 5 contre 5... Il allait être un joueur attrayant.

« Il est évidemment plus attrayant avec le rythme de buts actuel, mais nous croyons que s'il sera un marqueur de 25 à 30 buts et un joueur de 60 points au cours des trois prochaines années, en raison de tous les autres éléments qu'il apporte, il aura une grande valeur pour nous et il sera un gros avantage pour notre équipe. »

C'est la deuxième fois de sa carrière que Steen, acquis avec Carlo Colaiacovo des Maple Leafs de Toronto en 2008 en retour de Lee Stempniak, signe une prolongation avec les Blues avant que son contrat actuel n’expire. C’est également la deuxième fois où il opte pour laisser passer une chance d’obtenir potentiellement plus d’argent.

« Je n'ai pas vraiment pensé à ce genre de choses, a déclaré Steen. Je suis très honnête quand je disais que je me concentrais sur la saison. Nous voulons réaliser de grandes choses ici et pour ce faire, l'accent doit être mis sur le jeu. Avec le calendrier que nous avons, il y a des rencontres pratiquement chaque soir, de sorte qu’il est très facile de rester concentré sur le jeu.

« En ce qui concerne ces choses, je pense que c'est plus la spéculation et les choses qui sont véhiculées dans les médias que ce qui se passe dans ma propre maison. Nous aimons évidemment la ville ici à St. Louis et y sommes à l'aise. C'est une entente avec laquelle nous sommes évidemment très heureux. Quant à la durée, nous estimons que trois ans c’est long. Après cela, nous commencerons tranquillement à discuter de nouveau. C’est ainsi que nous faisons les choses. C'était facile cette fois, c’était simple et c'est la façon dont aimerions que cela se passe toujours. »

Steen et Armstrong ont vraiment jeté les bases de l’entente lorsque les Blues étaient de passage à Ottawa, dimanche, pour faire face aux Sénateurs le lendemain. Les deux ont établi les paramètres lors du petit déjeuner, lundi matin.

« Beaucoup de crédit va à l'organisation ici, a déclaré Steen. Doug et moi avons tenu une réunion au petit déjeuner à Ottawa et ça s’est passé très vite, les deux côtés voulaient en arriver à une entente et c’est ce que nous avons fait.

« C'est un bon endroit pour moi. J'aime vraiment jouer avec mes coéquipiers. Je pense que nous avons une excellente équipe. C'est un groupe vraiment amusant. L'appui que vous obtenez de la ville ici est difficile à battre et les fans sont très spéciaux, ils sont uniques en leur genre. Je suis extrêmement heureux et fier de faire partie de cette organisation et de pouvoir rester ici non seulement pour l’année en cours, mais pour les trois prochaines également. »

L'entraîneur des Blues Ken Hitchcock dit de Steen qu’il est un élément important pour la suite des choses au sein de cette franchise. Avec Alex Pietrangelo, Jay Bouwmeester, David Backes, TJ Oshie, Kevin Shattenkirk et d'autres éléments clés déjà sous contrats, les Blues semblent voués à demeurer parmi l'élite des équipes de la ligue.

« Il comprend l'équilibre entre ce que l'entraîneur veut et les besoins de l'équipe, a déclaré Hitchcock. Quand vous avez des joueurs comme ça dans un vestiaire, c’est comme de l'or. Quand vous avez des joueurs qui parlent le même langage que l'entraîneur et des joueurs qui sont en mesure de présenter les choses à l'équipe, c'est beaucoup plus facile pour l'entraîneur et c'est beaucoup plus facile de maintenir un niveau constant.

« Nous avons maintenu un niveau élevé durant la majeure partie de la saison en raison de l'adhésion au système de joueurs comme David, Alex, Alex Pietrangelo et des joueurs de ce genre, ils ont acheté le système et c’est plus facile de le vendre par la suite. Si les choses deviennent hors de contrôle, plutôt que de devoir s’adresser à tout le groupe où les chances que le message soit parfaitement compris sont minces, nous passons le message aux capitaines et ils présentent la chose d'une manière différente. Ainsi, le tout est absorbé beaucoup plus rapidement. »

 

La LNH sur Facebook