Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien marque trois buts en 3e période pour battre les Coyotes

mardi 2013-12-17 / 22:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien marque trois buts en 3e période pour battre les Coyotes
Le Canadien marque trois buts en 3e période pour battre les Coyotes

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal s’est réveillé à l’attaque en inscrivant trois buts en troisième période, mardi soir, pour effacer un déficit de 1-0 et battre les Coyotes de Phoenix 3-1 au Centre Bell.

À son 12e match en 21 jours, le Canadien n’a remporté qu’une deuxième victoire en cinq rencontres et il n’avait réussi que trois buts à ses quatre matchs précédents.

Max Pacioretty a sonné le réveil en marquant deux buts et obtenant un aide alors que le trio qu'il composait avec David Desharnais et Brendan Gallagher a été le meilleur du Canadien.

« Il s’en est passé des choses », a lancé Pacioretty, qui a aussi touché le poteau à quelques reprises. « Je n’étais pas à mon mieux dans la première moitié du match même si j’avais eu des occasions de marquer.

« L’entraîneur avait un penchant pour notre trio et quand on a l’occasion de produire comme ça, on veut lui montrer qu’il prend la bonne décision. Il nous a donné toutes les occasions du monde d’avoir du succès ce soir (mardi) et il nous a motivés. »

Tirant de l’arrière 1-0, le Canadien a créé l’égalité au début de la troisième période grâce à un but d’Andrei Markov, son troisième de la saison, lors d’une supériorité numérique. Pacioretty a ensuite marqué le but qui a fait la différence, lui aussi sur le jeu de puissance, et il a couronné sa soirée avec son deuxième but du match, son 14e de la saison, dans un filet désert avec trois secondes à jouer.

En plus de marquer ses deux premiers buts en supériorité numérique, le Canadien a aussi écoulé le temps avec succès pendant une double pénalité mineure à Brandon Prust en deuxième période.

« Les unités spéciales sont toujours importantes dans un match, a rappelé Markov. Quand on écoule le temps en désavantage numérique et qu’on marque deux buts en supériorité numérique, on a la chance de gagner.

« Après la première période, je pense qu’on a mieux joué et c’est ce qu’il faut continuer de faire pour améliorer notre jeu et essayer d’être meilleurs la prochaine fois. »

Mauvaises pénalités

David Moss était au cachot après une mauvaise pénalité pour avoir retenu en zone offensive quand Markov a décoché un puissant tir frappé. Pacioretty lui a remis la rondelle et Brendan Gallagher était posté devant le filet pour ennuyer le gardien des Coyotes, Mike Smith.

Avec 8:17 à jouer, Oliver Ekman-Larsson a été puni pour avoir retardé le jeu et la chance a souri au Canadien. Pacioretty a marqué en voulant faire une passe devant le filet. La rondelle a ricoché contre le patin du défenseur Michael Stone pendant l’attaque massive.

« On a commis des erreurs, on a pris des mauvaises pénalités et on n’a pas créé de choses sur notre jeu de puissance de quatre minutes en deuxième », a analysé Mike Ribeiro dans le vestiaire des Coyotes. « Ils ont gagné du momentum par la suite, ils ont été capables de marquer pour faire 1-1 en troisième et ils ont ensuite réussi un autre but en avantage numérique.

« Les unités spéciales, ça fait partie du jeu maintenant. Et quand on ne peut pas combiner les deux, souvent on va perdre. »

Carey Price et Smith ont été solides devant leurs filets. Price a permis au Canadien de rester dans le match quand les Coyotes ont dirigé 15 tirs vers lui en première période, tandis que Smith a effectué des arrêts difficiles en troisième période.

Price a bloqué 26 tirs pour remporter sa 16e victoire de la saison.

« Quand on joue bien défensivement, a expliqué Price, il est parfois difficile de marquer des buts. Ce soir, on est resté patient et on a soutiré le maximum de nos occasions. On est confiant quand on joue dans un match serré et c’est la véritable différence avec les dernières années. »

Mikkel Boedker, avec son 10e, avait donné l’avance aux Coyotes en première période.

La dernière défaite du Canadien contre les Coyotes remonte à 1998. IIs ont signé 11 victoires et fait match nul trois fois contre Phoenix.

Bon départ

Agressif en début de match, le Canadien a obtenu deux bonnes occasions de réussir le premier but de la rencontre dans les trois premières minutes, mais il a été dominé 15-3 au chapitre des tirs au but lors du premier engagement.

Rene Bourque était de retour au jeu après une absence de sept matchs et le trio qu’il formait avec Brandon Prust et Travis Moen a été le meilleur du Canadien au cours de la première période.

Bourque a fait un beau jeu à sa première présence pour donner l’occasion à Moen de mettre Smith à l’épreuve en fonçant au filet.

Dans la première minute de jeu, Smith avait aussi effectué un bel arrêt face à Pacioretty, qui s’était présenté seul devant lui à la suite d’un jeu préparé par David Desharnais.

À 6:14, Boedker a permis aux Coyotes de marquer le premier but du match. Price a cédé un retour de lancer et Boedker s’est emparé de la rondelle devant le filet.

Au début de la deuxième période, le Canadien a raté une occasion de se relancer dans le match quand Martin Hanzal a été puni pour avoir fait trébucher Alexei Emelin.

Les Coyotes ont ensuite eu la chance d’ajouter à leur avance quand Prust a reçu deux pénalités mineures au même moment, pour rudesse et conduite antisportive à 6:51. Le Canadien s’est imposé en n’allouant qu’un seul tir en quatre minutes pour demeurer à un seul but des Coyotes.

Avec moins de quatre minutes à écouler, Pacioretty a joué de malchance en touchant le poteau à l’aide d’un tir frappé pendant une mauvaise pénalité aux Coyotes pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire. Puis 35 secondes avant la fin de la deuxième période, Smith a effectué un arrêt spectaculaire en saisissant avec sa mitaine un tir à bout portant d’Alex Galchenyuk.

Chez le Canadien, le défenseur Francis Bouillon et Ryan White ont été laissés de côté. George Parros se remet pour sa part d’une deuxième commotion cérébrale en moins de trois mois.

Chez les Coyotes, le capitaine Shane Doan était malade et il n’a pas pris part à la rencontre. Le défenseur Derek Morris était de retour après avoir raté quatre matchs.

Il s’agissait de la dernière rencontre du Canadien à domicile en 2013. Il disputera ses six prochains matchs à l’étranger et ne reviendra au Centre Bell que le 4 janvier 2014. Il sera à St. Louis jeudi et à Nashville samedi pour affronter les Blues et les Predators. Après le congé de Noël, il rendra visite au Lightning de Tampa Bay, aux Panthers de la Floride, aux Hurricanes de la Caroline et aux Stars de Dallas.

Les Coyotes poursuivront leur voyage dans l’Est en se mesurant aux Maple Leafs à Toronto jeudi. Ils affronteront ensuite les Sénateurs à Ottawa samedi et les Sabres à Buffalo lundi.

 

La LNH sur Facebook