Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CMHJ: L’équipe canadienne prête à attendre Reinhart

mardi 2013-12-17 / 16:06 / LNH.com - Nouvelles

Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

Partagez avec vos amis


CMHJ: L’équipe canadienne prête à attendre Reinhart
L’entraîneur d’Équipe Canada junior Brent Sutter a totalement confiance en Griffin Reinhart.

TORONTO – L’entraîneur d’Équipe Canada junior Brent Sutter a totalement confiance en Griffin Reinhart.

Au point qu’il est prêt à se priver d’un défenseur disponible pour les trois premiers matchs du Championnat du monde de hockey junior qui débutera le 26 décembre à Malmo, en Suède.

Reinhart, défenseur étoile des Oil Kings d’Edmonton de la Ligue junior de l’Ouest (WHL), doit encore purger les trois derniers d’une suspension de quatre matchs écopée au Mondial de l’an dernier pour bâton élevé à l’endroit de l’Américain Vincent Trocheck. Il a déjà raté le match demi-final perdu par le Canada.

« Nous ne savions pas quoi faire exactement, mais à la fin de la série Subway, il était assez évident que si nous pouvions compter sur Griffin Reinhart pour les quatre derniers matchs de tournoi, nous allions le faire », a déclaré Sutter à LNH.com dimanche au dernier jour du camp de sélection d’Équipe Canada.

Reinhart n’a pris part qu’à un seul match de la série, une défaite de 3-2 des joueurs de la WHL face à la Russie, mais il a été un des meilleurs joueurs de son équipe avec un but et un différentiel de plus-2. Malgré tout, sa sélection attire certaine critique et met un peu son équipe dans le pétrin. Lorsque la formation canadienne sera annoncée jeudi, elle ne comptera que sept défenseurs, et donc seulement six disponibles pour les trois premières rencontres, ce qui veut dire qu’il n’y aura aucun remplaçant en cas de blessure, suspension ou contre-performance.

Mais c’est une chance que la direction de l’équipe est prête à prendre. Et les coéquipiers de Reinhart sont d’accord.

« Griff absent, c’est certainement une grosse perte », a souligné Mathew Dumba, un candidat pour jouer au côté de Reinhart dans le premier duo de défenseurs au retour de ce dernier. « C’est un grand joueur. Mais c’est quelque chose à laquelle on ne pense pas trop. Nous avons des joueurs qui peuvent remplir un rôle important, et quand Griff reviendra, ce sera encore mieux, j’imagine. »

Mais pourquoi au juste tout le monde semble-t-il prêt à faire un tel pari dans un tournoi qui compte tellement pour les Canadiens? Tout simplement parce que Reinhart est ce genre de joueur qui peut faire la différence. Le défenseur de 6 pieds 3 pouces et 230 livres, repêché au quatrième rang par les Islanders de New York en 2012, aime transporter la rondelle et il a ce don de résister à l’échec-avant de l’adversaire en faisant la bonne passe. Il peut servir de quart-arrière au jeu de puissance et il possède un tir dangereux de la pointe. De plus, comme joueur de 19 ans qui est déjà passé par là, il sait ce qui attend le Canada au cours des prochaines semaines et comment faire face à la pression.

« J’étais là l’an dernier, je sais donc ce qu’il faut pour gagner. Je vais donc essayer d’être un leader, a-t-il déclaré. Je vais rester impliqué dans l’équipe, je vais faire du temps supplémentaire à l’entraînement pour rester en forme. »

Si quelqu’un sait tout ce que Reinhart peut apporter, c’est bien son jeune frère Sam, qui devrait être un des 13 attaquants d’Équipe Canada.

« C’est une forte présence à avoir à la ligne bleue; il est tellement calme, quelle que soit la situation, a-t-il expliqué. Son expérience et son leadership sont très bienvenus. »

Griffin Reinhart a admis qu’il lui sera difficile d’être un spectateur pour les trois premiers matchs, mais il a dit qu’il envisagerait la chose comme s’il était blessé et il a insisté pour dire qu’il sera prêt pour son retour au jeu.

« Ce sera difficile, c’est certain. Tout le monde veut jouer, a-t-il confié. J’ai raté des matchs en raison de blessures et je dois voir les choses de la même façon et ne retenir que le positif. Je pense que je serai correct. J’ai déjà passé plus d’une semaine sans jouer, ce n’est pas si long. »

De plus, Reinhart réalise qu’il sera envoyé immédiatement au cœur de l’action. Son premier match, la veille du Jour de l’an, l’opposera aux États-Unis, champions en titre.

Juste cela suffit à assurer qu’il sera prêt.

« J’ai bien vu le calendrier, a dit Reinhart. Je ne pourrai participer aux trois premiers matchs et c’est frustrant. Mais revenir au jeu et affronter les États-Unis le 31, c’est toute une rivalité et tout le monde sera gonflé à bloc pour ce match. »

 

La LNH sur Facebook