Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette : Kane dans le rétroviseur de Crosby et Ovechkin

lundi 2013-12-16 / 14:21 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Kane dans le rétroviseur de Crosby et Ovechkin
Si on s'entend pour dire que Sidney Crosby et Alexander Ovechkin, peu importe l'ordre, sont généralement considérés comme les deux meilleurs joueurs de la LNH, qui est le numéro trois ?.

Qui est le numéro trois ?

Si je pose la question, c'est qu'on s'entend pour dire que Sidney Crosby et Alexander Ovechkin, peu importe l'ordre, sont généralement considérés comme les deux meilleurs joueurs de la LNH.

Des objections ?

Ça me rappelle un peu la belle époque de Wayne Gretzky et Mario Lemieux.

La question n'était pas de savoir qui était le numéro un ou deux, mais bien le numéro trois.

Ce fut tantôt Steve Yzerman, tantôt Peter Stastny, tantôt quelqu'un d'autre.

Or qui donc, cette année, apparait dans le rétroviseur de Crosby et Ovechkin ? Bonne question.

S'il n'était pas blessé, Steven Stamkos, la version canadienne d'Ovechkin, serait probablement celui-là.

Non, ce n'est pas les candidats qui manquent. Je pense, bien sûr, à Evgeni Malkin, Ryan Getzlaf, Jonathan Toews, John Tavares et j'en passe.

Mon choix ? Patrick Kane. Yes sir.

Cela dit, voilà un débat, qui, je l'avoue, pourrait s'éterniser car Malkin, Tavares et quelques autres sont certainement des choix défendables.

Pourquoi Kane ? Pourquoi pas ?

Cent points 

Le blond attaquant des Blackhawks de Chicago est passé à une vitesse supérieure, la saison dernière. Et il a bouclé l'année en menant les Hawks à la conquête de la Coupe Stanley tout en s'offrant en prime le Conn Smythe à titre de joueur par excellence des séries éliminatoires.

Cette année, il continue sur sa lancée. À vrai dire, il n'a jamais été aussi proche de Crosby et Ovechkin. Il leur souffle dans le cou ou presque.

Si on remonte à la campagne 2012-13, le jeune Kane, en date du 15 décembre, a obtenu exactement 100 points, y compris 42 buts, à ses 83 derniers matches en saison régulière. Peu de joueurs peuvent en dire autant.

À l'heure actuelle, il chauffe Crosby dans la course au championnat des marqueurs et, mine de rien, il vise un exploit peu ordinaire chez les Hawks: il pourrait devenir le premier joueur de l'équipe depuis Stan Mikita en 1967-68 à enlever le trophée Art Ross.

Kane n'est pas seulement doué. De tous les joueurs vedettes du circuit, il est parmi les mieux entourés lorsqu'on pense à Jonathan Toews, Marian Hossa, Patrick Sharp, Duncan Keith et Brent Seabrook, entre autres.

Une promesse 

Les champions en titre de la Coupe Stanley, à ne pas en douter, forment à nouveau une formidable équipe inspirée par deux grands leader, Kane et Toews.

En septembre dernier, Stan Bowman, le directeur général des Hawks, s'est engagé sur la place publique à garder et Kane et Toews à Chicago pour la balance de leur carrière.

« Ils nous ont remis sur la mappe, a-t-il dit. Ils ne joueront pas ailleurs ... »

Les contrats des deux joueurs viendront à échéance à la fin de la campagne 2014-15 ce qui laisse présager des négociations difficiles.

En raison des contraintes du plafond salarial, bien des équipes ont parfois du mal à garder leur joueur numéro un. Bowman, lui, s'est investi du mandat de garder non pas un, mais bien deux joueurs numéro un en Kane et Toews.

Comment pourra-t-il réaliser pareil tour de force sans trop affaiblir le reste de son équipe ?

C'est là un immense défi, mais certainement pas insurmontable lorsqu'on pense que Crosby et Malkin sont toujours à Pittsburgh.

En attendant, Kane fonctionne à plein régime.

Messieurs Crosby et Ovechkin ont intérêt à garder le pied sur l'accélérateur.

 

La LNH sur Facebook