Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Accablée de blessures, la brigade défensive des Penguins continue d’exceller

lundi 2013-12-16 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Accablée de blessures, la brigade défensive des Penguins continue d’exceller
Accablée de blessures, la brigade défensive des Penguins continue d’exceller

PITTSBURGH – La brigade défensive des Penguins de Pittsburgh a été touchée par de nombreuses blessures cette saison, mais elle s’est tout de même très bien débrouillée dans les circonstances.

Le directeur général des Penguins, Ray Shero, a été louangé pour avoir amené une telle profondeur à la brigade défensive de l’organisation au cours des dernières années, et cette profondeur a a fait ses preuves pendant les nombreuses blessures qui ont touché l’équipe depuis le début de la saison.

Cela étant dit, le test le plus difficile reste à venir.

Le nom de Kristopher Letang (blessure au haut du corps) a été ajouté à la liste des blessés avant la victoire de 4-1 contre les Red Wings samedi soir. Les blessures à Brooks Orpik (commotion), Paul Martin (jambe fracturée) et Rob Scuderi (cheville) ont obligé les Penguins à rappeler les défenseurs Simon Després et Brian Dumoulin de la Ligue américaine de hockey (LAH) et à recomposer les duos de défenseurs de match en match.

Letang, Scuderi, Orpik et Martin étaient les quatre premiers défenseurs des Penguins au début de la saison. Si on tient compte d’une éventuelle suspension à Deryk Engelland, qui devra rencontrer le département de la sécurité des joueurs de la LNH en personne mercredi en raison de son coup à la tête envers l’attaquant Justin Abdelkader, des Red Wings, samedi, les Penguins pourraient être privés de cinq de leurs sept défenseurs qui figuraient sur leur formation en début de saison.

« On a décidé tout juste avant le match de ne pas faire jouer Kris, ce qui a permis à Brian Dumoulin de disputer son premier match », a déclaré l’entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma, après la rencontre contre les Red Wings. « Dans des situations difficiles, on doit jouer contre de bons attaquants, un vrai bon groupe de joueurs qui se tiennent ensemble. »

Ce fut un thème pendant toute la saison, mais les blessures n’ont jamais été aussi importantes qu’elles le sont actuellement.

Les Penguins ont permis une moyenne de 2,18 buts par match, ce qui les classe au quatrième rang de la LNH. Leur brigade défensive a été en pleine santé pendant seulement quatre périodes depuis le début de la saison. Les problèmes ont commencé quand Letang a raté les neuf premiers matchs de la saison en raison d’une blessure au bas du corps, mais Pittsburgh a pris une approche réservée et a maintenu son avance au premier rang de la section Métropolitaine.

« L’absence de Kris Letang pour les neuf premiers matchs de la saison a créé un grand vide, a dit Bylsma. Il est notre meneur à la ligne bleue et probablement celui qui joue le plus de minutes. Le fait qu’il ait été absent dans les neuf premiers matchs, les autres défenseurs ont dû jouer des rôles plus importants. Nous avons le luxe d’avoir beaucoup de profondeur à la ligne bleue. »

Les expérimentés et jeunes défenseurs ont joué des rôles importants dans les succès des Penguins.

À sa septième saison, Matt Niskanen est probablement le défenseur le plus fiable des Penguins. Il présente un différentiel de plus-17, à égalité au troisième rang de la LNH et il a conservé une fiche de plus-10 pendant 17 matchs consécutifs.

Engelland, à sa cinquième saison à Pittsburgh, et Robert Bortuzzo, qui a disputé trois matchs d’affilée après avoir été retranché pendant une série de 12 matchs sur 13, ont amené de la profondeur à l’équipe. Étant donné que Engelland sera suspendu, Bortuzzo sera appelé à jouer un rôle encore plus important.

« Des joueurs comme Deryk Engelland et Robert Bortuzzo, qui ne jouent pas de façon régulière, ont l’opportunité de jouer pendant l’absence d’autres joueurs, a dit Bylsma. Il n’y a pas de joueurs de deuxième classe dans ces situations. »

Olli Maatta, une recrue qui a gagné son poste au début du camp d’entraînement, et Després, un défenseur de 22 ans qui a commencé la saison dans la LAH après avoir joué 33 matchs avec les Penguins la saison dernière, sont déjà des éléments importants dans les succès des Penguins.

En l’absence de Scuderi, Maatta a formé un bon duo en compagnie de Letang, finaliste au trophée Norris en 2012-13. Il a joué moins de 20 minutes à chacun de ses 24 premiers matchs, mais il a surpassé quatre fois ce temps d’utilisation depuis. Avec Letang absent de la formation, Maatta a été utilisé 22:08 contre les Red Wings, samedi, un sommet personnel, et il a marqué son deuxième but dans la LNH.

« Nos meilleurs défenseurs nous manquent vraiment, a affirmé Maatta. Mais quand ça arrive, il n’y a rien que l’on puisse faire. Tout ce qu’on peut faire est d’en donner chacun un peu plus et je pense que l’on a bien fait. »

Depuis qu’il a été rappelé des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, Després a obtenu l’opportunité de faire sa marque, ce qu’il n’a pas eu l’occasion de faire la saison dernière. Il a amassé trois assistances en neuf matchs et il est à quatre points d’égaler son total de sept de la saison 2012-13.

« Je tente de jouer simplement, de bien me positionner et je pense que j’ai parcouru un long chemin depuis le camp d’entraînement, a mentionné Després. Je suis ici depuis presque trois ans. J’ai passé toute la dernière saison ici. Je sais ce qui se passe, je connais tous les joueurs et je connais le système. Ce fut une transition assez facile pour moi. »

Même sans duos défensifs établis, les Penguins ont permis deux buts ou moins dans sept de leurs huit derniers matchs. Pendant cette séquence, leur unité en désavantage numérique, classée deuxième dans la ligue (87,8 pour cent) n’a permis aucun but en 17 occasions à leurs six derniers matchs.

« Notre unité en infériorité numérique n’a peut-être pas obtenu tout le crédit, mais les joueurs dans le vestiaire reconnaissent leur brio, a dit Niskanen. Notre désavantage numérique a représenté un point d’interrogation il y a deux ans et une partie de la dernière saison, mais depuis le début de la saison, les gars ont vraiment bien fait en se concentrant et on tentant de s’améliorer.

« Je pense sincèrement que l’unité en désavantage numérique peut nous faire gagner des matchs. Ça peut totalement briser le rythme de l’autre équipe. »

On ignore combien de temps les Penguins seront privés de Letang, Orpik ou Martin, mais Scuderi pourrait reprendre l’entraînement dès lundi. Les Penguins ont eu congé dimanche et la condition de Letang ne sera pas connue avant l’entraînement de lundi. Même si la brigade défensive des Penguins s’est bien comportée en leur absence, l’équipe attend avec impatience leur retour.

« La profondeur nous a aidés. Les remplaçants ont été capables de faire du bon travail, a affirmé Bylsma vendredi. Cela étant dit, nous accueillerons avec plaisir le retour des Rob Scuderi, Paul Martin et Brooks Orpik quand ils seront en santé. »

 

La LNH sur Facebook