Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Dumba est prêt à jouer un rôle important avec l’équipe canadienne

vendredi 2013-12-13 / 21:52 / LNH.com - Nouvelles

Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

TORONTO - Mathew Dumba pensait avoir une telle occasion beaucoup plus tôt.

C’est pourquoi sa déception d’avoir été retranché par son équipe de la LNH n’aura pas l’effet d’une douche d’eau froide sur sa participation au camp de sélection de l’équipe canadienne en vue du Championnat de hockey mondial de hockey junior ce week-end au Centre Mastercard d’excellence au hockey.

Dumba, 19 ans, était sur la patinoire vendredi pour prendre part à la première des trois séances d’entraînement avant que la composition finale de l’équipe soit annoncée et que la formation prenne la direction de Malmo, en Suède, où aura lieu le Championnat mondial junior 2014.

Il s’agit du troisième camp de Dumba, mais c’est la première fois qu’il ressent aussi peu de pression pour obtenir un poste. Ses prestations avec les Rebels de Red Deer de la Ligue de l’Ouest la saison dernière et le Wild du Minnesota cette saison lui ont assuré non seulement d’avoir un poste mais aussi d’avoir un rôle important à jouer à la ligne bleue.

Il refuse toutefois de prendre quoi que ce soit pour acquis. La douleur d’avoir été retranché par cette équipe, pas une fois mais deux fois, est présente et c’est un retour à la réalité.

« J’imagine que la troisième fois, c’est un charme », a-t-il dit, esquissant un sourire toujours lié à la déception qui l’habite à la suite de ses occasions ratées. « Les deux dernières fois, c’était complètement différent, les camps étaient différents. Ça fait mal évidemment d’avoir été retranché.

« Quand on est jeune, c’est dur à accepter. Maintenant que je suis ici, je veux profiter de ma chance. Je veux vivre pleinement ce moment et profiter de ce que ça représente chaque jour. »

Dumba sait que le douleur qu’il a ressentie après avoir été retranché à deux reprises l’a endurci et lui a pavé la voie pour qu’il devienne un choix de première ronde du Wild (7e au total) et qu’il effectue des séjours dans la LNH lors des deux dernières saisons.

« C’est difficile d’obtenir un poste dans l’équipe, je le sais, a dit Dumba. Pour les plus jeunes joueurs qui n’ont pas atteint ce niveau, qui n’ont pas été invités ou qui seront retranchés, ce n’est pas la fin du monde. Il y a encore plusieurs années devant soi pour s’établir comme joueur de hockey. Ça ne change pas la personne que l’on est. Il faut seulement rester soi-même et continuer de bâtir et de croître et faire tout ce qu’il faut pour accéder au niveau suivant. »

C’est le plan que Dumba a suivi. Il a travaillé sur son jeu, il s’est fixé de nouveaux objectifs et il a élevé son jeu pour atteindre le niveau le plus élevé avec le Wild.

Il savait qu’il devait s’améliorer dans sa propre zone pour avoir du succès, et il s’est mis résolument à la tâche.

Les résultats ont été suffisants pour que l’entraîneur de l’équipe canadienne Brent Sutter envisage de se fier énormément à Dumba, surtout au début du tournoi. Le meilleur défenseur, Griffin Reinhart, est suspendu pour les trois premiers matchs de la compétition, qui aura lieu du 26 décembre au 5 janvier.

Griffin a été suspendu quatre matchs par la Fédération internationale de hockey lors du tournoi l’an dernier pour avoir asséné un coup de bâton à la tête de Vincent Trocheck lors d’un match contre les Etats-Unis en demi-finale. Il a écoulé le premier match de sa suspension lors de la rencontre pour la médaille de bronze contre la Russie.

Dumba sait qu’il aura un plus grand rôle à jouer contre l’Allemagne, le République tchèque et la Slovaquie avant que Reinhard rejoigne l’équipe en vue du match contre les Etats-Unis la veille du Jour de l’An. Il est à l’aise d’avoir à composer avec cette pression accrue.

« L’absence de Griffin, c’est une grosse perte, a dit Dumba. C’est un joueur formidable. J’imagine qu’on ne se concentre pas trop sur ça. Nous avons des gars qui peuvent élever leur jeu et jouer un rôle important et quand Griffin sera de retour, ce sera alors pour le mieux.»

L’attitude de Dumba est tributaire de la confiance qu’il a acquise depuis qu’il a été retranché par l’équipe en décembre dernier. Il a réussi 42 points avec les Rebels de Red Deer la saison dernière, puis il a obtenu un poste au camp du Wild cette saison. Il avait un but et une aide en 13 matchs dans la LNH avant qu’il soit prêté par le Wild à la formation canadienne en vue du tournoi.

« Ils aiment vraiment mon jeu; je pense que j’étais solide récemment, a dit Dumba en parlant du Wild. C’est une décision basée sur ce qu’il pensait être le mieux pour moi et le fait d’y aller pour vivre une expérience de plus. »

Il sait qu’il ne sera pas le Mathew Dumba qui a été retranché lors des deux dernières années. Celui-ci sera plus confiant, plus constant et plus habile dans sa propre zone. Il a le sentiment que pour lui, le jeu est moins rapide et qu’il peut prendre des décisions plus efficacement.

Tout cela, ainsi que toute l’attention qu’il porte ce qui est à venir le mois prochain, a-t-il indiqué, l’aidera à avoir un impact avec l’équipe canadienne.

« On veut être dans la LNH et jouer chaque soir, mais ça n’a pas été la réalité, a dit Dumba. C’est fantastique d’être ici et de savoir que j'aurai une expérience formidable. Je veux seulement contribuer, peu importe la manière et le rôle que Brent me donne. Je vais seulement sauter sur la patinoire et jouer comme j'en suis capable. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook