Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Martin Jones connaît un départ de rêve dans la LNH

mardi 2013-12-10 / 23:25 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Martin Jones connaît un départ de rêve dans la LNH
Martin Jones connaît un départ de rêve dans la LNH

MONTRÉAL - Il s’appelle Martin Jones et c’est un nom à retenir.

Jones a réussi un deuxième jeu blanc d’affilée et remporté sa troisième victoire en autant de départs dans la LNH quand les Kings de Los Angeles ont dominé le Canadien de Montréal 6-0 au Centre Bell, mardi.

Les Kings n’avaient pas remporté la victoire au Centre Bell depuis 1999 et s’ils y sont parvenus, c’est beaucoup en raison de la solide prestation de leur jeune gardien au début de la rencontre.

Jones, qui n’a que 23 ans, a effectué 17 arrêts à la première période et il a stoppé pas moins de sept tirs pendant une pénalité au défenseur Drew Doughty dès la première minute de jeu.

«Je ne m’attendais peut-être pas à un tel départ en carrière mais je ne veux pas m’arrêter là », a-t-il affirmé.

Jones connaît un départ de rêve dans la LNH. Il n’a pas alloué un but en 142:46 depuis qu’il a été déjoué par Corey Perry à 2:14 de la troisième période de la victoire de 3-2 en fusillade contre les Ducks d’Anaheim lors de son premier départ, le 3 décembre.

Samedi, Jones avait blanchi les Islanders de New York 3-0 au Staples Center de Los Angeles en effectuant 16 arrêts et il avait résisté lors des neuf rondes de la fusillade pour remporter sa première victoire contre les Ducks.

« Ce fut agréable de gagner de différentes façons, a-t-il noté. C’est le signe d’une bonne équipe d’être en mesure de trouver le moyen de gagner dans différentes situations. »

Le Canadien a dirigé 31 tirs vers Jones, 10 lors des avantages numériques. Alex Galchenyuk a effectué sept tirs et Lars Eller, quatre.

« Je pense qu’on a vraiment fait du bon travail, a dit Jones. Ils ont eu des occasions de marquer en avantage numérique mais le gardien d'une équipe a besoin de réaliser les arrêts pour tuer le temps pendant les pénalités.

« C’est vraiment une équipe talentueuse et ils obtiennent des occasions de marquer sur le jeu de puissance, a-t-il ajouté. Je ne voulais que donner une chance à mes coéquipiers. Et après, on a très bien joué. »

Les Kings ont pris une avance de deux buts à la première période et ils ont ensuite inscrit quatre buts à la deuxième période pour filer avec la victoire.

« On a fait du bon travail à cinq contre cinq pendant toute la soirée et à la deuxième période, a noté Jones, on a pris aucune pénalité et ils n’ont obtenu que trois tirs. »

La dernière victoire des Kings à Montréal remontait au 11 décembre 1999. Ils ont mis un terme à une séquence de cinq défaites de suite au domicile du Canadien.

 

La LNH sur Facebook