Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

L’Avalanche a joué avec le feu mais s’en est sauvé

dimanche 2013-12-01 / 0:31 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


L’Avalanche a joué avec le feu mais s’en est sauvé
L’Avalanche a joué avec le feu mais s’en est sauvé

DENVER -- Ryan O'Reilly, troisième à tenter sa chance, a réussi le seul but de la fusillade pour permettre à l’Avalanche du Colorado de remporter un deuxième match en deux jours sur le Wild du Minnesota, cette fois par la marque de 3-2, samedi à Denver.

L’Avalanche s’est cependant donné une belle frousse en concédant deux buts dans les dernières trois minutes et demie de la troisième période.

Mais Semyon Varlamov a arrêté Zach Parise, Mikko Koivu et Jason Pominville lors des tirs de barrage.

Le Wild a nettement dominé la troisième période, dirigeant 11 tirs au filet contre trois (37-25 au total), et Koivu a forcé la prolongation en marquant à 4,3 secondes de la fin de la troisième période alors que Josh Harding avait été retiré à la faveur d’un sixième attaquant.

Le Wild avait rétréci la marge à 16:33 lorsque Matt Cooke a battu Varlamov d’un tir de l’enclave.

Gabriel Landeskog et Nathan MacKinnon ont marqué les buts de l’Avalanche.

Landeskog a fait mouche dès la troisième minute de jeu après que John Mitchell ait gagné sa bataille avec le défenseur Clayton Stoner derrière le filet. La rondelle s’est retrouvée sur le bâton du Suédois, qui est revenu devant le filet pour déjouer Harding d’un angle difficile.

Le Wild est venu bien près de créer l’égalité à 14:00 lorsque la rondelle lancée par Cooke a reposé sur la ligne rouge, Varlamov a fini par la repousser mais il a fallu attendre 56 secondes avant de pouvoir procéder à la reprise vidéo qui a démontré que la rondelle n’a jamais franchi complètement la ligne rouge.

MacKinnon a doublé l’avance à 12:56 de la deuxième période, peu de temps après que Varlamov ait frustré Dany Heatley de la jambière. C’était la première fois que le premier choix du dernier repêchage marquait dans deux matchs consécutifs. Il avait réussi le but victorieux dans la victoire de 3-1 au Minnesota vendredi.

Mitchell a une fois de plus été à l’origine du but en faisant d’abord perdre la rondelle au défenseur Jonas Brodin le long de la clôture. Celle-ci s’est retrouvée dans l’enclave, d’où le défenseur Marco Scandella l’a bêtement échappée. Mitchell l’a reprise pour la passer à MacKinnon, qui s’est retrouvé seul devant le gardien qu’il a battu d’un geste rapide.

L’entraîneur de l’Avalanche a modifié ses trios avant et pendant le match, ayant recours à MacKinnon et à Maxime Talbot à l’aile droite dans des trios centrés par Mitchell et Matt Duchene. Paul Stastny, qui avait raté les deux matchs précédents en raison de spasmes au dos, a joué au centre de Jamie McGinn et P-A Parenteau lors des deux premières périodes, puis Landeskog a remplacé McGinn à la troisième.

 

La LNH sur Facebook